Initiative African Women in Business

L'initiative African Women In Business (AWIB) fait écho à l'attention particulière accordée par la stratégie de développement du secteur privé de la Banque au rôle des femmes dans les affaires. Elle répond également aux appels à conférer une autonomie accrue aux femmes entrepreneurs, en particulier dans le cas des PME, à travers un meilleur accès au financement.

À cet égard, le Département du secteur privé et de la microfinance (OPSM), au titre de cette Initiative, a développé des programmes de financement intégrés destinés au développement de l'entrepreneuriat des femmes, dans le but suivant :

  • contribuer à un environnement d'affaires plus équitable pour les femmes entrepreneurs et renforcer leur contribution au développement économique ;
  • développer des instruments et des mécanismes de financement des PME pour renforcer le marché financier et aider les PME prospères à développer leurs activités.

Les Plan d'action de l'initiative African Women in Business se présente avec les objectifs suivants :

1: Favoriser la prise de conscience au sein des parties prenantes et mobiliser leurs acteurs clés dans le domaine de la promotion de l'AWIB.

Dans le cadre de cet objectif, l'initiative AWIB poursuit les actions suivantes :

  • réaliser des études qui évaluent les conditions et les obstacles inhérents tant à la création en Afrique d'un environnement favorable qu'à la promotion du développement de l'esprit d'entreprise chez les femmes, afin d'élaborer des approches nouvelles et innovantes en vue d'agir sur ces obstacles. Ces études proposeraient également des recommandations concrètes directement exécutables qui contribueront aux efforts réalisés par la Banque en vue d'atteindre les objectifs du développement durable, du développement du secteur privé et de la prise en compte du souci d’égalité entre les sexes.
  • développer un cadre intégré pour l'évaluation, du point de vue du climat des affaires du pays, des entreprises dirigées par des femmes et orientées vers la croissance, dans le but de leur intégration dans les profils du secteur privé par pays et dans les documents de stratégie pays. Cela aidera les gouvernements des PMR à adapter leurs politiques pour y inclure des initiatives spécifiques visant à promouvoir les PME dirigées par des femmes ;
  • parrainer et organiser des séminaires et des conférences en rapport avec le sujet tant au niveau national que régional ou international

2: Renforcer les services de soutien aux entreprises

Afin de s'assurer que la fourniture de services de soutien aux entreprises est effective, appropriée et accessible aux femmes entrepreneurs qui souhaitent démarrer ou bien développer une entreprise, le programme poursuit les objectifs suivants :

  • renforcer les capacités institutionnelles et techniques des associations / institutions nationales de femmes entrepreneurs qui appuient l'émergence et la croissance de PME dirigées par des femmes ;
  • améliorer l'accès des PME dirigées par des femmes aux réseaux d'affaires nationaux, régionaux et internationaux ;
  • développer le marché des services de promotion des entreprises (BDS) en assurant aux prestataires de BDS existant dans le secteur privé les compétences, les outils et les liens appropriés.
  • renforcer l'utilisation des TIC et l'encouragement à la fourniture d'outils en ligne destinés au soutien des affaires et à la gestion.

Par la mise en œuvre de ces activités, le programme s'efforcera d'obtenir l'étroite collaboration et un partenariat actif de la part des réseaux et programmes existants tels que le FCEM (Femmes Chefs d'Entreprises Mondiales), l'UNIFEM (Fonds de développement des Nations Unies pour la femme), les associations nationales et régionales de femmes d'affaires en Afrique, afin de tirer parti de leurs accomplissements et de poursuivre sur leur lancée.

3: Développer des formes concrètes de soutien à l'enseignement du monde de l'entreprise et au développement de l'entrepreneuriat

L'AWIB entreprendra de développer des initiatives qui aident à encourager une solide culture entrepreneuriale, qui rendent l'emploi indépendant attrayant et renforcent l'esprit d'entreprise à tous les niveaux de l'enseignement, et de coopérer à de telles initiatives. Parmi les mesures et actions spécifiques, mentionnons :

  • aider à concevoir le cadre gouvernemental des programmes de développement de l'esprit d'entreprise incluant des éléments distinctifs spécialement élaborés pour les femmes ;
  • promouvoir le développement de structures d'affaires appropriées pour les femmes et développer des incubateurs d'affaires rattachés aux instituts techniques et aux universités ;
  • incorporer des cours de développement de l'esprit d'entreprise dans les programmes d'études universitaires ;
  • créer une compétition sur l'idée de l'entreprise – en vue de promouvoir l'apprentissage, la compétitivité ainsi que la création et le renforcement de réseaux ;
  • également, évaluer la faisabilité d'un Institut africain de formation et Centre de femmes chefs d'entreprise, dans le but de développer un centre bilatéral d'information et de connaissance.