Contexte

La Stratégie de la Banque pour la période 2013 à 2022 vise l’amélioration de la qualité de la croissance en Afrique et est axée sur deux objectifs. L’objectif premier consiste à réaliser une croissance qui soit plus inclusive, se traduisant non pas simplement par l’égalité de traitement et d’opportunités, mais par des réductions profondes de la pauvreté et un accroissement massif et correspondant des emplois. Le second objectif consiste à faire en sorte que la croissance inclusive soit durable, en aidant l’Afrique à faire la transition progressive vers la « croissance verte », qui protégera les moyens de subsistance, améliorera la sécurité hydrique, énergétique et alimentaire, favorisera l’utilisation durable des ressources naturelles et stimulera l’innovation, la création d’emplois et le développement économique. Les actions prioritaires à mener pour réaliser la croissance verte consistent notamment à renforcer la résilience face aux chocs climatiques, à mettre en place des infrastructures durables, à créer des services d’écosystème et à utiliser de manière efficace et durable les ressources naturelles – en particulier l’eau, qui joue un rôle central dans la croissance, mais qui est la plus affectée par le changement climatique.
Obligations vertes

Le programme des obligations vertes de la BAD est en phase avec l’objectif « Croissance verte » de l’institution qui vise une croissance durable pour le continent en aidant l’Afrique à faire une transition progressive vers la croissance verte. Ce programme favorise le financement de projets éligibles dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Les investisseurs peuvent ainsi faire la différence en investissant dans des solutions au changement climatique à travers les obligations vertes de la BAD.

Un montant égal aux fonds mobilisés grâce aux obligations vertes de la BAD est initialement affecté dans un sous-portefeuille du portefeuille de liquidité du département de la trésorerie de la Banque. Les fonds mobilisés grâce aux obligations vertes présents dans le portefeuille de liquidité sont alloués aux pools de prêts contenant les projets verts au fur et à mesure de leurs décaissements.