Centre d'information pour le secteur des industries extractives

Centre d'information pour le secteur des industries extractives

Les industries extractives (pétrole, gaz et minerais) joueront un rôle capital dans l’avenir du Kenya. Le Centre d’information pour les industries extractives (dit en anglais “Information Centre for the Extractives Sector”, ICES), qu’abrite la Banque africaine de développement (BAD), est un centre d’informations indépendant, qui vise à :

  • Informer les personnes affectées par les changements intervenant dans le secteur des industries extractives et les activités qui y sont entreprises au  Kenya ;
  • Etablir des liens entre les différents acteurs du secteur – citoyens kenyans inclus ; 
  • Révolutionner le dialogue sur le secteur des industries extractives et les perceptions à son sujet. 

L’ICES est une plateforme publique transversale, mise en place pour répondre aux préoccupations que soulèvent les industries extractives, à travers la promotion du savoir, de la transparence et du dialogue entre les différentes parties prenantes sur la réalité du secteur au Kenya. Ce site, qui fournit les actualités les plus récentes et les avis des experts et analystes sur le sujet, procure également des informations sur les événements relatifs aux industries extractives et abrite un centre de ressources riche d’une sélection, vaste et variée, de références intéressantes en ce domaine.

L’ICES a pour objectif d’aider le Kenya à éviter les pièges auxquels l’abondance des ressources naturelles est si souvent associée dans les pays en développement. S’assurer de la bonne gouvernance, de la transparence et de l’obligation de rendre compte dans le secteur émergent des industries extractives au Kenya constitue une priorité majeure pour toutes les parties prenantes. 

Toutefois, comme l’ont souligné la plupart des parties concernées, le secteur a souffert jusqu’à présent d’un manque d’informations fiables, engendrant une mauvaise compréhension de l’évolution des industries extractives dans le pays. 

Aussi, l’ICES mettra à la disposition de tous des informations pertinentes et fiables sur les industries extractives au Kenya : citoyens, investisseurs, organisations de la société civile, gouvernement kenyan et autres parties prenantes. Le centre aspire à devenir une source d’informations crédibles et pertinentes, à même de promouvoir le développement durable du secteur des industries extractives au Kenya, à travers la collecte et la diffusion d’informations. L’ICES entend également faciliter et encourager un débat politique éclairé et, partant, promouvoir l’inclusion, l’équité et la transparence dans tous les domaines des industries extractives au Kenya. L’ICES organisera des évènements dédiés, tels que des tables rondes et des ateliers, et participera à d’autres activités qui aideront à renforcer les capacités et la coopération entre les parties prenantes du secteur.

Secteurs

En plein essor, le secteur des industries extractives aura un impact sur toutes les parties prenantes au Kenya : gouvernement, compagnies pétrolières, gazières et minières – futures ou existantes, communautés riveraines des activités extractives, et grand public.

Pour l’heure, le secteur des industries extractives contribue à hauteur de 1 % seulement au PIB du Kenya et pour moins de 3 % au total des revenus d’exportations du pays. Toutefois, cette contribution est appelée à augmenter sensiblement : on estime qu’elle pourrait atteindre 10 % du PIB.

Les industries extractives peuvent signifier beaucoup d’argent et de gros enjeux. Quel que soit le pays, la découverte de ressources naturelles peut impulser un développement économique et social sans précédent. Mais, dans bon nombre de régions en développement, la présence d’importants gisements de pétrole, de gaz et de minerais, a pour corollaires une dégradation de l’environnement, une mauvaise gestion des recettes publiques, une opacité des cadres juridique et politique, ainsi qu’une désillusion de la part des populations, sinon des conflits.

Aussi, comment le Kenya et son secteur des industries extractives entendent-ils tirer parti de ces enseignements, afin d’instaurer un climat qui attire et rentabilise les investissements – tout en s’assurant que cela profite équitablement au Kenyans au plan socioéconomique, aussi bien à l’échelle nationale que locale ?

Le succès des initiatives en cours et à venir dans le secteur dépendra, dans une large mesure, des actions qu’engageront le gouvernement, les industries extractives et l’ensemble de la société kenyane, ainsi que des liens qu’ils entretiendront. Le partage de l’information est un premier pas, crucial, pour que se développent ces relations entre différents acteurs du secteur.

Bailleurs de fonds

Les bailleurs de fonds bilatéraux entendent promouvoir la libre circulation de l’information, afin d’encourager la transparence, la communication et la bonne gouvernance. Toutefois, la mise en place d’un centre d’information bien doté requiert beaucoup de temps et d’argent. Riche de son expérience en tant que rassembleur, facilitateur et courtier du savoir, la Banque africaine de développement travaillera de concert avec les partenaires bilatéraux et le PNUD, pour financer et gérer ce Centre d’information.

Placé sous l’égide de la Banque africaine de développement, l’ICES bénéficie de l’appui du Canada, du Royaume-Uni et du PNUD. 

Centre d'information pour le secteur des industries extractives (ICES)

Banque africaine de développement
Khshee Tower, Longonot Road, Upper Hill
P.O. Box 4861-00200, Nairobi, Kenya
Tél : + 254 20 2998301 / 2712925/6/8
Courriel