Pays à revenu intermédiaire

La Stratégie à moyen terme du Groupe de la Banque met l’accent sur un engagement plus marqué dans les pays à revenu intermédiaire (PRI), de manière à devenir un partenaire au développement privilégié. À cet égard, la Banque a établi des liens efficaces entre les opérations publiques et privées, et a conçu des produits de prêt compétitifs, sur la base de connaissances et de services-conseils de grande valeur.

En 2011, les approbations au profit des opérations dans les PRI (à l’exclusion des projets et programmes multinationaux) se sont chiffrées à 1,59 milliard d’UC, soit une baisse de 15,4 % par rapport au niveau de 2010. Le graphique 2.8 présente la répartition sectorielle des prêts et fait apparaître que l’infrastructure a bénéficié de la plus grande part, 45,2 %.

La répartition géographique des approbations du Groupe de la Banque en faveur des PRI en 2011, montre que l’Afrique du Nord est le principal bénéficiaire des prêts non concessionnels, suivie de l’Afrique australe, l’Afrique centrale, l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique de l’Est .

Pour ce qui est des instruments de financement mis à la disposition des PRI, les prêts-projets, pour les secteurs public et privé, sont restés l’instrument prédominant en 2011 ; viennent ensuite les opérations à l’appui de réformes. Les dons aux PRI sont restés pratiquement au même niveau en 2011 que l’année précédente. L’innovation enregistrée en 2011 sur le plan du financement a été le recours accru aux fonds spéciaux.