Initiative « Énergie durable pour tous » (SE4ALL)

Contexte

En septembre 2011, le Secrétaire général des Nations unies a lancé l’initiative « Énergie durable pour tous » (dite en anglais “Sustainable energy for all”, SE4ALL), dans le but d’atteindre trois objectifs à l’horizon 2030 : assurer un accès universel à des services énergétiques modernes ; doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique ; doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique global.

Avec 42 pays qui ont pleinement adhéré à cette initiative, l’Afrique joue un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de SE4ALL. Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement (BAD) et membre du Conseil consultatif de SE4ALL, estime que SE4ALL « va réellement changer la donne en Afrique ». Hébergée à la BAD, la plateforme africaine de SE4ALL a été officiellement lancée lors des Assemblées annuelles de la Banque à Marrakech, en mai 2013 ; ce, en partenariat avec la Commission de l’Union africaine, l’Agence de planification et de coordination du NEPAD et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). 

Mission et organisation de la plateforme africaine de SE4ALL

La plateforme africaine de SE4ALL s’est vue confier la mission de coordonner et faciliter la mise en œuvre de l’initiative sur le continent africain. Elle en favorise l’appropriation par l’Afrique, ainsi qu’une approche exhaustive et inclusive de son implémentation : coordination et facilitation, mobilisation de financements, partage de l’information, jumelage, sensibilisation et gestion des connaissances, suivi, évaluation et production de rapports…, tout est fait pour y aider.

La plateforme africaine fait partie de la structure mondiale de mise en œuvre de l’Initiative SE4ALL et en collabore étroitement avec l’équipe mondiale de facilitation de l’initiative. Elle compte deux unités : un comité de surveillance et des opérations et un secrétariat. Le Comité de surveillance et des opérations fournit les orientations stratégiques pour les opérations du Secrétariat de la plateforme et réunit les représentants de la Commission de l’Union africaine, de l’Agence du NEPAD, de la BAD, du PNUD et de la CEDEAO (qui, du fait du principe de rotation, représente  les communautés économiques régionales). Le Secrétariat est responsable de l’exécution des activités de la plateforme hébergée par la BAD et de son programme de travail.

Le réseau de soutien de la plateforme

Deux instruments appuient la plateforme africaine de SE4ALL dans ses opérations :

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA)

SEFA est l’un des instruments pour l’Afrique de SE4ALL et travaille en étroite collaboration avec la plateforme africaine. Il a été créé en  2011 à la Banque africaine de développement, avec un appui de 56 millions de dollars EU provenant du Danemark, afin de permettre à la Banque de promouvoir ses engagements en matière de petits à moyens projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergique. En 2013, SEFA a été converti en un fonds multi-bailleurs, avec une contribution initiale de 5 millions de dollars EU des États-Unis qui est le premier volet de l’engagement pluriannuel américain, par le biais de l’initiative Power Africa du président Obama.

SEFA opère à travers trois composantes de financement, qui se basent toutes sur le déblocage d’investissements privés au profit de petits et moyens projets dans les énergies renouvelables :

  • Des subventions pour faciliter la préparation de projets “bancables” ;
  • Des prises de participations pour combler le déficit de financement et renforcer la capacité de gestion ; 
  • L’appui au secteur public pour créer un environnement propice aux investissements privés.

Le Centre pilote des technologies et financements climatiques en Afrique

Le Centre est destiné à faciliter le développement et le transfert des technologies climatiques dans les pays africains, afin d’aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la vulnérabilité au changement climatique. Ce projet étalé sur trois ans doit mener à la mise en place d’une plateforme de diffusion des connaissances et rassembler des acteurs clés. L’objectif est de développer des mécanismes de financements innovants en faveur du transfert de technologies relatives à l‘atténuation et à l’adaptation en matière de changement climatique sur le continent.

Le Centre, qui s’inscrit dans la lignée de l’initiative SE4ALL, appuiera, entre autres, l’intégration des technologies propres et à faible émission de carbone dans les programmes d’actions de SE4ALL et les prospectus d’investissements. Il fournira des prestations de conseil et de renforcement des capacités, pour créer un environnement propice au transfert des technologies climatiques dans le secteur de l’énergie.

Contacts

Le secrétariat de la plateforme africaine de SE4ALL
Hébergé par la BAD et administré par le Département  de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique
La Banque africaine de développement , Agence temporaire de relocalisation
BP 323 1002 Tunis-Belvédère Tunisie

Le coordinateur de la plateforme africaine de SE4ALL

Daniel-Alexander Schroth

Please select a country

Explorez nos activités

Selectionner un pays

Explorez nos activités