Programme pour le financement du commerce

Créé en février 2013, le Programme de financement du commerce de la Banque africaine de développement (PFC) est le successeur de l'Initiative pour le financement du commerce (IFC) qui a été lancée en 2009 en réponse à la crise financière mondiale.

Le montant total du PTF est d’un milliard de dollars sur une période initiale de 4 ans. Le programme vise à réduire l'écart de financement du commerce en Afrique en mobilisant les banques internationales et en renforçant les institutions financières locales en Afrique qui sont les acteurs clés de  la promotion du  commerce sur le continent. À cette fin, l'accent est mis sur la promotion de l'intégration régionale et du commerce intra-africain.

Le PFC propose une approche globale du financement du commerce à travers la fourniture de mécanismes d'atténuation des risques et de soutien de liquidité. La majorité des opérations sont ciblées sur les pays à faible revenu, les banques locales africaines, les petites et moyennes entreprises dans des secteurs essentiels tels que l'agriculture / agro-industrie, l'industrie légère et les biens intermédiaires/capitaux dans les pays membres régionaux de la Banque africaine de développement (BAD).

Le PFC est composé de trois principaux produits.

Les accords de participation aux risques (APR)

Ce sont des accords en vertu desquels les banques confirmatrices  et  la BAD partagent  le risque de défaut d'un portefeuille d'opérations de financement du commerce. L'APR est conçu pour donner aux banques confirmatrices régionales et internationales une couverture partielle pour leurs opérations de financement du commerce en Afrique, alors que la BAD prend en charge  généralement 50 pour cent du risque.

La ligne de crédit pour le financement du commerce (LdC FC)

Ce sont des lignes à court terme de crédit, offertes aux institutions financières africaines pour faciliter leurs opérations de financement du commerce. La BAD vise à soutenir les institutions financières avec un fort accent sur le développement du financement du commerce. Les LdC FC permettent aux institutions financières d'élargir le soutien au crédit pour les PME exerçant leur activité dans les secteurs importateurs ou exportateurs de l'économie.

L’instrument de financement de matières premières agricoles (IFMPA)

Il s'agit d'un produit de financement destiné aux échanges commerciaux concernant les organismes nationaux de gestion des matières premières et des agences de marketing à l'exportation de matières premières agricoles et agro-industriels, tels que le cacao et le café. Ces organisations, qui traitent directement avec les agriculteurs, utiliser les prêts de l’IFMPA pour soutenir la filière des matières premières agricole en partant des producteurs, conduisant ainsi, par exemple, à la prévente accru de produits.