Programme global de liquidités pour le commerce

  • Description du projet : Le Programme global de liquidité pour le commerce extérieur (GTLP) est une initiative d’intervention d’urgence à caractère temporaire menée conjointement par des IFD et des donateurs (les participants) en vue de contribuer au financement du commerce dans les pays en développement. Le GTLP mettra en commun les ressources mises à disposition par les participants et aura essentiellement recours à 2 structures d’investissement (i) : une structure basée sur le partage des risques, par laquelle le financement sera acheminé en direction des banques locales de financement du commerce par le biais de banques internationales et (ii) des lignes de crédit directes dédiées à des banques locales ayant un rayonnement régional.
  • Promoteur : La SFI est le promoteur du GTLP et agira comme mandataire pour le compte des participants. LA SFI jouit d’une solide réputation dans le secteur du financement du commerce extérieur grâce à son programme de garantie lancé en 2005.
  • Structure des coûts et plan de financement : Le GTLP vise à mobiliser des ressources d’un montant de 5 milliards d’USD auprès des participants. Ces fonds serviront à catalyser des opérations de financement du commerce à hauteur de 50 milliards d’USD sur 3 ans, dont 15 milliards d’USD seront spécifiquement destinés à l’Afrique. Chaque participant paiera une commission initiale unique de 250 000 USD, majorée de frais administratifs annuels équivalents à 0,3 % des montants engagés.
  • Rôle de la BAD : La Banque effectuera un investissement initial de 500 millions d’USD dans le GTLP qui servira exclusivement à financer le commerce en Afrique.
  • Modalitésd’exécution : Un accord de co-investissement et d’administration régira la mise en oeuvre du GTLP et tous les fonds seront acheminés par le biais d’un compte principal administré par la SFI en qualité de mandataire. La SFI identifiera et évaluera pour le compte des participants les banques qui remplissent les critères requis pour participer au GTLP.
  • Marché : La crise financière mondiale a précipité un ralentissement brutal du financement du commerce qui influe négativement sur les économies réelles des pays en développement. Le montant estimatif du déficit de financement au niveau mondial pour le commerce à base documentaire est compris entre 100 et 300 milliards d’USD par an, dont la part revenant à l’Afrique représente 90 milliards d’USD. Le GTLP est une solution opportune à la crise qui aidera à compenser certains des effets de ce ralentissement en fournissant de la liquidité et en partageant les risques avec les banques engagées activement dans le secteur du financement du commerce.
  •  Justifications de l’intervention de la Banque :
    • Alignement stratégique : La promotion des échanges et du commerce constitue le socle des stratégies de développement des PMR. L’Initiative de financement du commerce de la Banque est une stratégie temporaire visant à répondre à la requête formulée par les ministres des Finances africains en vue de faire face aux contraintes actuelles du marché. Par conséquent, le GTLP cadre bien à la fois avec les priorités des PMR et avec celles de la Banque.
    • Viabilité commerciale : Le financement du commerce est considéré comme étant une des catégories d’actifs les moins risquées, avec des taux de pertes historiques de moins de 0,1 %. La SFI, qui enregistre 0 % de perte en matière de financement du commerce, possède l’expérience et les capacités nécessaires pour assumer le rôle de mandataire pour le compte des participants. Les rendements du GTLP ajustés en fonction du risque sont attractifs.
    • Résultats en termes de développement : En fournissant de la liquidité et en partageant les risques avec les institutions financières africaines, le GTLP favorisera les exportations et les importations de l’Afrique à un moment où la crise financière internationale est en train de réduire drastiquement les financements. Les 15 milliards d’USD de ressources prévues pour le financement du commerce en Afrique dans le cadre du GTLP soutiendront les économies africaines et réduiront les pertes d’emplois. Le GTLP devrait avoir un fort effet de démonstration qui servira de catalyseur pour les banques africaines et internationales en les encourageant à s’engager de nouveau dans le secteur du financement du commerce.
    • Additionalité et Complémentarité : Avec un investissement initial de 500 millions d’USD, la Banque deviendra le principal contributeur au financement du commerce en Afrique dans le cadre du GTLP. L’intervention de la Banque dans la transaction a aussi permis d’accroître la part des ressources du GTLP destinées à l’Afrique. En ayant recours à la plate-forme de financement du commerce de la SFI afin de réaliser des économies d’échelle, le GTLP démontre une forte complémentarité entre les participants.