Projet sponsor

La SFI, la branche du Groupe de la Banque mondiale spécialisée dans le financement du secteur privé, est le promoteur du GTLP. La valeur comptable du montant total des capitaux propres de la SFI est d’environ 18 milliards d’USD et son portefeuille total d’actifs dans les marchés émergents est de 21 milliards d’USD, dont environ 12 % en Afrique. Pendant l’exercice 2008, la SFI a initié 12 milliards d’USD d’opérations nouvelles.

Bien que la SFI soit depuis longtemps un pourvoyeur de financements à long terme, elle a acquis depuis 2005 une bonne expérience dans le secteur du financement du commerce, grâce à son programme-phare dénommé le Programme de financement du commerce extérieur (GTFP). Le GTFP est un programme de garantie de 3 milliards d’USD qui élargit et complète la capacité des banques à octroyer des financements liés au commerce dans les marchés émergents. Le GTFP offre aux banques de confirmation internationales des garanties partielles ou complètes couvrant le risque de paiement pour les banques émettrices dans les marchés émergents. Actuellement, la SFI fournit une garantie de risque à 143 banques disposant de lignes de crédit commercial approuvées situées dans 68 pays émergents. Depuis le lancement du GTFP en septembre 2005, le volume cumulé des garanties octroyées a atteint 3,9 milliards d’USD, dont 1,6 milliard d’USD (41 % des opérations à l’échelle mondiale) pour la région Afrique. Compte tenu de la forte demande pour les produits de financement du commerce, les engagements vis-à-vis du GTFP représentent la part la plus importante des engagements de la SFI en Afrique subsaharienne. Par ailleurs, la SFI a constaté que ses produits de financement liés au commerce sont fortement alignés sur ses objectifs de développement. Depuis son lancement, 75 % du volume de transaction du GTFP est orienté vers le soutien aux PME ; 53 % de ses transactions se situent dans des pays à faible revenu ; 34 % en faveur du commerce sud–sud et 28 % en appui au secteur agricole.

Malgré les succès déjà remportés par le GTFP, la SFI a observé que de façon plutôt contre-intuitive, la crise financière mondiale a effectivement affaibli la demande pour son produit de financement du commerce sans constitution de réserves. Un examen plus approfondi a révélé que les problèmes de liquidité provoqués par la crise mondiale ont évincé de nombreux organismes de financement du marché du financement du commerce. Ces structures de financement peuvent se sentir attirés par les faibles risques de crédit qui caractérisent le secteur du financement du commerce mais ne peuvent accéder à une liquidité suffisante à un coût raisonnable. C’est dans ce contexte que la SFI et d’autres IFD ont décidé qu’un produit basé sur le financement tel que le GTLP serait nécessaire pour compléter le GTFP à titre d’instrument temporaire d’intervention d’urgence.