Les partenariats public-privé (PPP)

Les partenariats public-privé (PPP) sont apparus au cours de la décennie passée, comme l’un des meilleurs moyens de favoriser le développement, du fait de l’insuffisance des investissements, de la pression croissante qui s’exerce sur le budget de l’État et d’une préoccupation générale relative  aux services fournis par des entreprises et organismes étatiques.

Les PPP se sont développés, pour l’essentiel, dans les infrastructures économiques physiques, telles que l’énergie électrique, les transports, les télécommunications, l’eau et l’assainissement. La volonté de parvenir à plus d’efficacité et de à meilleurs services, ainsi que le volume limité des ressources publiques disponibles pour financer de tels services, amènent de plus en plus les gouvernements à améliorer leur approche des partenariats public-privé.

S’ils veulent susciter davantage de PPP en Afrique, les États doivent améliorer le climat des affaires. De sérieuses contraintes existent actuellement dans de nombreux pays. Elles tiennent à l’inadéquation du cadre juridique et réglementaire des PPP, à l’absence de compétences techniques à même de gérer les programmes et projets de PPP, à la perception défavorable du risque pays chez les investisseurs, au poids limité de l’Afrique dans les échanges commerciaux et l’investissement au plan mondial, à la taille réduite du marché, aux infrastructures insuffisantes et aux marchés financiers limités.

La BAD encourage les pays africains à se doter du cadre juridique et réglementaire adapté aux PPP, et à faciliter la mise en place de réseaux et le partage d’expériences entre les agences de régulation et d’autres organisations apparentées.

Le Département des opérations du secteur privé est un acteur clé, en tant que prêteur et conseil des pays membres régionaux en matière d’appui aux PPP dans nos secteurs prioritaires, dans les infrastructures de base notamment, telles que les transports et la production énergétique, essentiels au développement économique de l’Afrique, mais également les industries, les services et l’agroalimentaire, afin de consolider la sécurité alimentaire sur le continent.

Notre équipe collabore avec les départements pays et régionaux de la Banque, pour identifier les domaines de dialogue stratégique et les interventions permettant d’aider les gouvernements des pays membres régionaux (PMR) à faciliter les PPP. Nous encourageons aussi, et établissons de solides partenariats avec des banques de développement multilatérales, régionales et nationales, des institutions financières du secteur privé et d’autres acteurs clés, dans le but d’encourager le développement des infrastructures et les PPP sur le continent.