Comment travailler avec nous

Critères d’admissibilité

  • L’entreprise/ le projet doit être situé(e) et enregistré(e) dans un pays membre régional de la Banque, que les promoteurs soient des investisseurs africains ou non.
  • L’entreprise/ le projet doit être détenu(e) en majorité (51 % et plus) par des investisseurs du secteur privé, ou par une entité publique ayant une assise financière solide et une autonomie de gestion avérée.
  • Les projets doivent servir à la création, à l’expansion, à la diversification et à la modernisation d’entreprises de production (par exemple : CAPEX). Pas de financement direct du commerce.
  • L’importance de l’investissement est déterminée par la limite du débiteur unique et d’autres considérations prudentielles.
  • L’apport maximal de la BAD ne saurait excéder 33 % du coût total du projet pour les start-up – il peut être plus élevé pour les projets d’expansion de structures existantes. L’apport minimal de la BAD est généralement supérieur à l’équivalent de 3 millions de dollars EU.
  • L’entreprise/ le projet doit faire preuve d’une grande intégrité, jouir d’une bonne réputation et avoir une base financière appropriée.

Procédure de demande

Afin de permettre à la Banque d’évaluer, dans les meilleurs délais, l’admissibilité d’un projet en quête d’investissement, les entreprises intéressées doivent soumettre une demande préliminaire, qui comporte en général les éléments d’information suivants :

  • Description du projet (secteur, emplacement, volumes de production, etc.) ;
  • Les promoteurs, y compris leur parcours financier et managérial ;
  • Les estimations de coûts, y compris les besoins en devises ;
  • Un plan de financement, indiquant le montant demandé à la BAD ;
  • Les caractéristiques techniques et environnementales essentielles ;
  • Les indicateurs de faisabilité ;
  • Le climat des affaires, les perspectives du marché, y compris les dispositions proposées en matière de commercialisation ;
  • Le plan de mise en œuvre, y compris la validité des licences, permis, certificats exigés, etc.

Après avoir déterminé l’admissibilité de la demande de financement d’un projet, la Banque entreprendra alors un examen complet de la demande. Pour faciliter ce processus, la Banque doit pouvoir disposer des éléments suivants :

  • Une étude de faisabilité ;
  • Un business plan ;
  • Une évaluation de l’impact environnemental et social (selon la nature du projet).