Vision du Groupe de la BAD

Pour répondre à cette situation, la stratégie de la Banque se situe à deux niveaux, national et régiona

Au plan national

Les projets financés par la Banque doivent permettre de réduire le déficit d’Infrastructures en vue de stimuler la croissance économique.

Cet objectif est conduit à travers :

  • la sélectivité des projets selon leur potentiel de contribution à la croissance économique.
  • Un renforcement des capacités locales dans la gestion et la réalisation des projets grâce à des mesures d’accompagnement conçues avec les opérations.

Au plan régional

Les projets doivent permettre de faciliter les échanges de biens et de services entre les pays.

Cet objectif se traduit par :

  • Le financement de projets et programmes régionaux stratégiques, menés en étroite collaboration avec le NEPAD, l’Union Africaine et les Communautés Economiques Régionales. Les programmes identifiés et financés ont vocation à contribuer à l’intégration régionale et à l’élargissement des marchés. Une attention particulière est apportée à la taille des opérations afin d’optimiser les retombées et favoriser les synergies entre les différentes activités.
  • Un renforcement des capacités régionales dans la gestion et la réalisation des opérations.

Dans les deux cas, au niveau régional ou national, l’accent est mis sur le développement du partenariat « public-privé », qui permet de mobiliser les moyens financiers nécessaires pour combler les besoins.

Les priorités sectorielles

Ainsi, forte de ses constats et des objectifs qui en découlent, la Banque a pu déterminer pour le secteur des transports un certain nombre de priorités sectorielles et a décidé de faire porter ses financements sur :

  • Les corridors régionaux de transport ;
  • Les routes rurales ;
  • Les projets structurant permettant l’intégration des différents modes de transport ;
  • Les programmes de réhabilitation et de maintenance ;
  • Le renforcement des capacités institutionnelles et d’entretien
  • La promotion de partenrariat public-privé et des projets multisectoriels.

En 2007, sur les 1,93 milliards d’unités de compte consacrées aux Infrastructures, 756 millions ont été allouées au secteur des Transports, soit 39,2 % du total.