Activités en Tchad

Aperçu et éléments clés des interventions

  • Le Groupe de la Banque africaine de développement intervient au Tchad depuis 1974.
  • La BAD a déjà financé 69 opérations totalisant un volume d’engagements nets d’environ 479 millions d’UC, sous forme de prêts et de dons.
  • Dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, la BAD a financé sept opérations pour un montant total de 39,9 millions d’UC, soit 8,3% du cumul des engagements de la Banque au Tchad.
  • Selon une estimation du ministère tchadien de l’Eau, les coûts des investissements nécessaires pour l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont estimés à 670 millions d’UC pour les ouvrages neufs dans le domaine de l’alimentation en eau potable (AEP), à près de 100 millions d’UC pour les extensions / réhabilitations et à 450 millions d’UC en matière d’assainissement.

Appui de la Banque au secteur eau et assainissement

  • L’intervention de la BAD dans le secteur de l’eau et de l’assainissement au Tchad se place dans le cadre de la mise en œuvre du schéma directeur de l’eau et de l’assainissement (SDEA) approuvé par le gouvernement en 2003. Une seule opération du secteur financée par le Groupe de la BAD est actuellement en cours d’exécution : le Projet d’alimentation en eau potable et d’assainissement dans huit centres secondaires et zones rurales environnantes. Ce projet, lancé en février 2013 est fiancé par un prêt FAD (10,71millions UC), un don FAD de 6,9 millions d’UC et un don de l’Initiative de la BAD pour l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement en milieu rural (IAEAR) de 2,59 millions d’UC. Le projet couvre quatre régions du sud: la Tandjilé, le Mayo Kebbi Est, le Mayo Kébbi Ouest et le Mandoul. qui sont les régions parmi les plus peuplées avec un taux de desserte parmi les plus bas du pays.  A la fin du projet, il permettra d’atteindre en 2017, au niveau des zones ciblées, des taux d’accès respectivement de 60% pour l’eau potable (contre 32% en 2011) et de 30% pour l’assainissement (11% en 2011). Le taux moyen de prévalence des maladies d’origine hydrique baissera de 23% à 16% durant cette période.

Politiques et stratégies nationales

  • Le Gouvernement a élaboré le Schéma directeur de l’eau et de l’assainissement (SDEA) pour la période 2003-2020 dont l’objectif est de contribuer à la croissance et à la réduction de la pauvreté en améliorant durablement l’accès à l’eau potable, et à l’assainissement et en particulier à l’exploitation rationnelle et équitable des ressources pour des usages pastoraux et agricoles dans le respect et la protection des écosystèmes naturels.
  • Le SDEA repose sur quatre piliers : l’eau potable en milieu urbain, semi-urbain et rural ; l’hydraulique pastorale ; l’hydraulique agricole ; la protection et la gestion rationnelle des ressources en eau et d’assainissement. Les principaux objectifs fixés pour le secteur à l’horizon 2015 sont d’atteindre (i) au moins un taux d’accès durable de 60 % en milieu rural et 70 % dans la zone urbaine pour l’eau potable et (ii) un niveau d’accès à l’assainissement et de pratiques de l’hygiène du milieu qui soit compatible avec les progrès réalisés pour l’accès à l’eau potable pour au moins 50 % de la population. Une stratégie d’assainissement est en cours d’élaboration sous m’appui technique et financier de l’Unicef.

Principaux intervenants dans le secteur

  • Les principaux bailleurs de fonds extérieurs du secteur de l’AEPA dans le pays sont : l’Union européenne, la Banque africaine de développement (BAD), l’Agence française de développement (AFD), la Banque mondiale, la Banque islamique de développement (BID), la coopération suisse, le Fonds koweitien, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et certains organes spécialisés des Nations Unies (le PNUD et l’UNICEF).

Latest update May 2013


*
*
*
*
* CAPTCHA
*
 
Please select a country

Le saviez-vous

Au cours de 2013, la BAD a approuvé des opérations dans le secteur de l'eau et de l’assainissement pour un montant de 356,8 millions d’UC, y compris au titre des fonds spéciaux.

Lire plus

Explorez nos activités

Select a country

Explorez nos
activités