Activités en Congo

Aperçu et éléments clés des interventions

  • Le Groupe de la Banque africaine de développement a commencé  ses opérations au Congo en 1972 et a approuvé 31 opérations dans les secteurs d’intervention de la banque pour un montant d’environ 316,7 millions d’UC.
  • Le secteur de l’eau a bénéficié de quatre opérations durant la période 1972-1989 totalisant un montant total de 88.33 millions d’UC.
  • Suite aux conflits armés, les activités de la Banque ont connu un arrêt durant la période allant de 1989 à 2003. La normalisation de la coopération avec la Banque fin décembre 2004 a permis la reconstitution du portefeuille des opérations d’investissement avec le Congo.
  • Deux opérations sont en cours d’exécution: un projet sur financement du Fonds africain de Développement (FAD, le guichet concessionnel du groupe de la BAD), et une étude de développement de systèmes d’alimentation en eau potable et assainissement sur financement de la Facilité africaine de l’eau (FAE). Ces opérations totalisent un montant de 13,638 millions d’UC.

Projets en cours

  • Projet d’assainissement de Brazzaville et Pointe Noire (12,75 millions d’UC) : Ce projet découle de l’étude de faisabilité financée par la FAE. Approuvé en septembre 2009 pour une durée d’exécution de quatre ans, ce projet contribuera à l’amélioration de l’accès durable à l’assainissement et des conditions sanitaires ainsi que la protection de l’environnement dans les deux principales villes du pays.
  • Les réalisations attendues de ce projet sont les suivantes:
    • 6 450 nouvelles latrines individuelles construites;
    • 360 latrines publiques à cabines multiples genres construites dans les établissements scolaires, les centres de santé et les marchés; 
    • deux stations de traitement des matières de vidange à Brazzaville et deux stations de traitement à Pointe Noire réalisées;
    • 200 maçons formés aux techniques de construction des latrines;
    • 220 relais féminins et 200 enseignants formés sur les thèmes de l’hygiène et de l’assainissement;
    • 12 Kms de réseaux primaires et secondaires de drainage des eaux pluviales à Pointe Noire  réhabilités;
    • des campagnes d’information, animation et sensibilisation réalisées auprès des populations des deux villes ; et
    • une étude institutionnelle de la stratégie d'assainissement au Congo.
  • L’étude de développement de systèmes d’alimentation en eau potable et assainissement dans 5 centres semi-urbains et de renforcement des capacités opérationnelles du fonds de développement du secteur de l’eau (888 709 d’UC) consistera à l’élaboration des dossiers de faisabilité de système d’approvisionnement en eau potable et assainissement (SAEPA) dans cinq centres semi-urbains (CSU) et à l’élaboration des outils devant servir au renforcement des capacités opérationnelles du Fonds de développement du secteur de l’eau (FDSE) en vue de disposer d’un outil de financement durable des réalisations dans le secteur de l’AEPA.
  • Le gouvernement du Congo a fait du secteur de l’eau potable, de l’assainissement et de la promotion de l’hygiène une priorité pour la réduction de la pauvreté et s’est engagé dans un vaste programme de municipalisation accélérée financé sur des ressources propres, qui vise la réhabilitation des infrastructures urbaines en particulier celles relatives à l’assainissement des eaux pluviales et l’alimentation en eau potable.

Latest update May 2013

 

Le saviez-vous

Au cours de 2014, la BAD a approuvé des opérations dans le secteur de l'eau et de l’assainissement pour un montant de 390 millions de dollars EU, y compris au titre des fonds spéciaux.

Lire plus