Agenda post-2015 sur le développement

Goal 1: Eradicate Extreme Poverty and Hunger
Goal 1: Eradicate Extreme Poverty and Hunger
Goal 2: Achieve Universal Primary Education
Goal 2: Achieve Universal Primary Education
Goal 3: Promote Gender Equality and Empower Women
Goal 3: Promote Gender Equality and Empower Women
Goal 4: Reduce Child Mortality
Goal 4: Reduce Child Mortality
Goal 5: Improve Maternal Health
Goal 5: Improve Maternal Health
Goal 6: Combat HIV, AIDS, Malaria, and Other Major Diseases
Goal 6: Combat HIV, AIDS, Malaria, and Other Major Diseases
Goal 7: Ensure Environmental Sustainability
Goal 7: Ensure Environmental Sustainability
Goal 8: Develop a Global Partnership for Development
Goal 8: Develop a Global Partnership for Development

Aller de l'avant

L'Afrique a, sans aucun doute, parcouru un long chemin depuis 2000 avec des progrès substantiels vers plusieurs des OMD. Le Bénin, l'Egypte, l'Ethiopie, la Gambie, le Malawi et le Rwanda font des progrès particulièrement impressionnants. Bien que toutes les interventions qui ont bien fonctionné dans ces pays puissent être appliquées partout, les meilleures pratiques et les interventions politiques réussies peuvent en effet éclairer les interventions ailleurs. Il est donc impératif que les pays continuent d'apprendre les uns des autres afin qu'ils puissent imiter les succès et éviter les échecs. En bref, les pays ayant une croissance soutenue et équitable, la stabilité politique et les politiques axées sur le développement humain se portent bien dans la plupart des objectifs.

Au-delà des OMD

Avec moins de 1000 jours de l’année butoir - 2015 - le discours se déplace d’une focalisation exclusive sur la réalisation des OMD vers la réflexion et le débat sur les éléments  définissant le cadre suivant : l’agenda post-2015 de développement. La performance de l'Afrique sur les OMD fournit des indications utiles pour l'ordre du jour. En effet, des consultations régionales en Afrique menées par la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, la Commission de l'Union Africaine, la Banque africaine de développement et le Programme des Nations Unies pour le Développement confirme que la santé, l'éducation, l'eau et l'assainissement et l'environnement restent des priorités pour les pays africains. En outre, les intervenants aimeraient voir une croissance inclusive qui crée des emplois et des  opportunités de subsistance, en particulier pour la jeunesse africaine. Les parties prenantes ont  identifiés la transformation structurelle de l'économie, le développement humain, le financement et les partenariatsInitiatives et partenariats, la technologie et l'innovation comme  les domaines prioritaires pour répondre à ces défis dans le programme post-2015 de développement.

Pendant que partout les pays évaluent leurs priorités pour l'agenda post-2015, ils devraient examiner comment les OMD ont entraîné des évolutions positives et pour laquelle ils ont été à la hauteur. Ils  doivent réfléchir sur leurs succès et  échecs des 15 dernières années, à la fois pour se préparer à un nouveau programme de développement et pour accélérer les progrès vers les OMD. A moins de trois ans pour y parvenir et avec plus de focalisation sur le programme de l'après-2015, l'Afrique ne doit pas perdre de vue la réalisation des OMD.