You are here

CEA 2008 - L'émergence économique des nations: définition et mesure

26-Sep-2008

Les économistes séparent traditionnellement les nations du monde en deux groupes : celui des pays développés et celui des pays en développement (ou du tiers monde). Parfois, un sousgroupe des pays moins avancés est identifié au sein du second groupe, visant les pays les plus pauvres parmi le pauvre et caractérisés par un revenu par tête faible. Récemment, les termes de pays émergent et de marché émergent ont également fait leur apparition dans la littérature, désignant les pays les plus dynamiques parmi les pays en voie de développement et les mieux intégrés dans l’économie désormais mondialisée, sans qu’une définition exacte soit élaborée à cet effet, encore moins des éléments de mesure discriminants. Bien cerné, le concept d’émergence viendrait apporter une grande contribution à la théorie du développement. Car, jusqu’ici le seul but fixé aux nations pauvres est de chercher à converger avec les pays riches. Or, la convergence est un chantier de longue portée (des dizaines voire des centaines d’années), comme en atteste l’histoire économique contemporaine. Et, ne retenir comme cible que cet horizon lointain conduirait à inclure, pour longtemps, dans le même ensemble de pays en développement des nations aux trajectoires et aux perspectives fort divergentes. Aujourd’hui, Singapour continue ainsi d’être classé, par la CNUCED1 , avec la Sierra Léone (qui est particulièrement pauvre), dans la catégorie des pays en développement, alors même qu’il n’a presque plus rien à envier aux pays les plus avancés d’Europe et d’Amérique. Une classification nette des nations en développement, identifiant des strates plus fines de pays, s’avère donc indispensable afin de tenir réellement compte de la réalité. C’est dans ce cadre que se situe la présente étude.

Related Sections