You are here

CEA 2012 - Incidence du commerce avec la Chine sur l’intégration régionale dans la CEEAC

16-Oct-2012

L’intégration régionale est une composante fondamentale des stratégies de développement des pays africains. Elle possède plusieurs avantages : elle permet de briser les frontières étroites et de constituer de vastes marchés dans lesquels circulent librement les personnes, les biens et les capitaux; elle donne la possibilité aux pays de petite taille d’améliorer leurs capacités de négociation face aux grandes puissances ; elle renforce les effets d’apprentissage et les échanges économiques, culturels et politiques ; elle représente un facteur de stabilité institutionnelle (Hugon 2001).

Les deux Congo dont les capitales politiques sont géographiquement les plus rapprochées du monde, ainsi que le Cameroun, font partie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). La Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) a été créée le 18 octobre 1983 par les membres de l’Union Douanière et Économique de l’Afrique Centrale (UDEAC) qui avaient pris l’accord de principe d’élargir la Communauté Économique d’États de l’Afrique Centrale dès 1981 et par les membres de la Communauté Économique des Pays des Grands Lacs (CEPGL). C’est l’une des Communautés Economiques Régionales du continent (CER / Regional Economic Communities-RECs). Les CER sont des regroupements régionaux d’Etats africains, légalement constitués par un traité, et dont l’intégration est le principal objectif. L’Union Africaine reconnaît actuellement huit CER, chacun d’entre eux jouant un rôle clé dans le processus d’intégration africaine.

Related Sections