You are here

Foldout - The African Development Bank: At the centre of Africa’s transformation

10-Jul-2018

The African Development Bank Group is the continent’s foremost multilateral development finance institution. It was established in 1964 to fight poverty and promote sustainable economic growth and social progress in Africa. By the end of 2018, it had cumulatively approved 5,869 investments worth approximately USD 152.27 billion. In 2018, the Bank approved 341 operations worth USD 10.12 billion and disbursed USD 6.07 billion. 
The Group has three components: the African Development Bank, set up in 1964; the African Development Fund (set up in 1972); and the Nigeria Trust Fund (set up in 1976). Though legally and financially separate, these three entities have a common goal.
The African Development Bank is the keystone of the Group. It is rated AAA by all the major credit agencies. 60% of its shares are held by African countries, and 40% by non-African countries.


Le Groupe de la Banque africaine de développement est une institution financière multilatérale de développement. Il a vu le jour en 1964 avec l’objectif de lutter contre  la pauvreté et de promouvoir une croissance économique durable et le progrès social en Afrique.
À la fin de 2018, le Groupe avait approuvé un total cumulé de 152,27 milliards de dollars américains pour 869 projets d’investissement. Pour la seule année 2018, la Banque a donné son accord à 341opérations pour une valeur de 10,12 milliards de dollars et elle a décaissé 6,07 milliards de dollars.
Le Groupe est constitué de trois entités : la Banque africaine de développement, créée en 1964 ; le Fonds africain de développement, créé en 1972 ; et le Fonds spécial du Nigeria, créé en 1976. Bien que juridiquement et financièrement distinctes, ces trois entités ont le même objectif.
La Banque africaine de développement est la clé de voûte du Groupe. Elle est créditée de la note AAA par les plus importantes agences de notation. Les pays africains en détiennent 60 % du capital, et les pays non africains 40 %

Related Sections