You are here

Working Paper 49 - Private Sector Participation in Infrastructure in Southern African Development Bank

18-Feb-2002

La force motrice de la réforme et de la participation du secteur privé dans l'infrastructure comprennent : la pression sur les budgets de l'Etat et la nécessité de supprimer les subventions compte tenu de la baisse des revenus; de l'absence de capitaux d'investissement, ainsi que L nécessité de remplacer les vieilles infrastructures; la pression de la nouvelle technologie, l'incapacité des entreprises publiques à satisfaire la demande croissante; les nombreux argument' avancés par les consommateurs plus informés en faveur de meilleures prestations de services; 1e secteur privé qui profitent des possibilités offertes par les mauvaises prestations de services des entreprises publiques et les réformes; la pression résultant des mesures économiques générales prises par les bailleurs de fonds et les institutions multilatérales de financement; et la réalisation par les gouvernements que le partenariat avec le secteur privé créerait une situation favorable aux deux parties". Dans le contexte de l'Afrique australe, I 'agenda de l'intégration régionale intégration a aussi joué un important rôle et non le moindre, le "Facteur sud africain" - la demande croissante dans l'économie sud africaine et les opportunités visées par son secteur privé.

Related Sections