You are here

Working Paper 67 - Gouvernance en Afrique: Etat des lieux

16-Mar-2002

Entre 1885 et 1990 le continent africain, a connu des mutations importantes. D’abord, la Conférence de Berlin de 1885 a marqué la triste consécration du partage de l’Afrique par les puissances coloniales. Ensuite, l’une des conséquences majeures des deux guerres mondiales du 20ème siècle est l’émancipation des peuples colonisés et l’affirmation de leur volonté à mette un terme aux relations d’asservissement qui les liaient aux puissances coloniales. C’est ainsi que les années soixante se sont illustrées par la décolonisation formelle de la majorité des pays africains, le plus souvent sans violence remarquable. Malheureusement, pour la vaste majorité des populations, cette accession à l’indépendance n’a mis fin à l’arbitraire des gouvernants que pendant une courte période. Déjà au cours des années soixante, des leaders nationaux autocratiques se sont vite substitués aux dirigeants coloniaux. Enfin, il a fallu attendre un second sursaut national pour être témoin de la réaffirmation des aspirations profondes des populations à plus de liberté et à plus de démocratie. Ainsi, les mouvements de démocratisation qui se sont généralisés et cristallisés surtout au début des années quatre-vingt-dix marquent une renaissance de ces pays.

Related Sections