You are here

Togo - Projet d’Électrification Rurale CIZO – Résumé CPR

09-Aug-2019

Secteur de première importance pour le développement, l’énergie est aujourd’hui l’une des préoccupations majeures et un paramètre indispensable pour les pays en développement dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD). Elle contribue à la réduction de la pauvreté par le développement économique, l’amélioration de la santé, par des moyens de cuisson propres ou encore l’électrification des dispensaires, la sécurité alimentaire, l’amélioration de l’accès à l’eau par le fonctionnement des installations et enfin, la contribution à l’éducation et la protection de l’environnement. Ce lien très fort avec le développement explique aujourd’hui cette mobilisation croissante des différents acteurs et parties prenantes sur ce thème de l’accès à l’énergie et de l’électrification en particulier du milieu rural, aujourd’hui, au Togo.
Le projet « CIZO » (qui signifie allumer en langue locale « Guin ») couvre toute l’étendue du territoire Togolais et vise à l’horizon 2022, un accès à l’électricité par la fourniture des kits solaires individuels à coûts abordables à plus de 2 millions de citoyens (soit environ 300.000 foyers).
Le projet prévoit dans sa composante sociale d’équiper environ 800 centres de santé et 3000 petites exploitations agricoles en kits solaires individuels ou d’irrigation.
Un des éléments essentiels du projet est le suivi de la qualité des produits et services offerts aux populations. Aussi tous les kits seront-ils équipés d’une technologie mobile permettant de les suivre à distance et de gérer les payements. Ainsi, outre l’accroissement du taux d’électrification rurale qui devrait atteindre 40%, l’initiative « CIZO » favorisera l’adoption massive des paiements mobiles dans les zones rurales et par conséquent l’inclusion financière des populations rurales.
Le Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) dont le résumé est le présent document, est un instrument d'atténuation des effets de réinstallation. Il vise à clarifier les règles applicables en cas de réinstallation et les critères applicables pour les différents sous-projets en précisant la procédure de compensation pour éviter l'appauvrissement des populations dont la perte, la ruine d’identité culturelle, d’autorité traditionnelle et des possibilités d’entraide pourraient remettre en cause leur stabilité ou leur bien-être social et culturel.

Related Sections