You are here

Gestion des ressources et transfert d’eau : une délégation du Maroc et des représentants de la Banque africaine de développement en voyage d’études aux États-Unis

05-Jul-2019

Dans le cadre du don d’assistance technique « KOAFEC » accordé au Royaume du Maroc, un voyage d’études visant à appuyer le département de l’eau du Royaume dans la planification et la conception du projet de transfert d’eau Nord-Sud a été effectué du 24 au 29 juin derniers aux États-Unis.

Cette visite de travail s’inscrivait dans le cadre du développement de la coopération entre le Maroc et les États-Unis dans le domaine de l’eau : réalisation, gestion et exploitation des infrastructures de stockage mais aussi transport d’eau sur de longues distances, suivi et surveillance de l’évolution des ressources en eau et des données liées à l’eau.

Le ministre marocain de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau (METLE), Abdelkader Amara, conduisait, à cette occasion, une délégation composée du directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, des directeurs centraux et hauts responsables du METLE.

La Banque africaine de développement était représentée par Leila Mokaddem, chef de la mission et directrice pays de la Banque au Maroc, ainsi que par Chanda Osward Mulenga, chef de division eau et assainissement, et Mohamed El Ouahabi, expert en eau et assainissement au sein du bureau de la Banque au Maroc.

Les délégations de la Banque et du Maroc ont visité le « Central Arizona Project », important ouvrage hydraulique, qui permet le transfert d’eau du bassin du Colorado vers le centre et le sud de l’état d’Arizona. Ce canal de 541 km de long à travers l’Arizona a pour fonction d'alimenter en eau les zones désertiques du centre (principalement la région de Phoenix) et du sud de l’Arizona. Il est géré par le « Central Arizona Water Conservation District ».

Les deux délégations ont également visité le barrage Hoover, pièce maîtresse du « Central Arizona Project » - relié au projet de transfert, situé sur le fleuve Colorado, à la frontière entre l’Arizona et le Nevada. Elles ont rencontré de hauts responsables de cet ouvrage d’eau qui permet la régulation des eaux du Colorado, la production de l'énergie hydroélectrique, l'irrigation des terres agricoles et l'approvisionnement en eau potable.

Les deux délégations ont ensuite visité des projets de la branche aval du projet de transfert d’eau, de dessalement de l’eau de mer, de déminéralisation des eaux saumâtres et de réutilisation des eaux usées sur la côte sud de la Californie, dans la région de San Diego.

Le ministère marocain de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau compte mettre en avant les possibilités de coopération, notamment à caractère technique, avec les institutions rencontrées.

« L’objectif général du voyage d’étude de la délégation marocaine et de la Banque africaine de développement est d’apprendre et d’échanger sur les différentes expériences et innovations dans le secteur de l’eau en général, avec une forte concentration sur le transfert de l’eau intra et inter-bassins », a mentionné Leila Farah Mokaddem.

« Ce voyage visait aussi à renforcer les relations entre les institutions marocaines et américaines du secteur de l’eau mais aussi à porter ces expériences à d’autres pays en Afrique », a-t-elle ajouté.

Ce voyage d’étude était une excellente opportunité de partage d’expérience pour la Banque. Il lui a permis de tirer des enseignements en ce qui concerne le soutien apporté au gouvernement marocain dans le secteur de l’eau, notamment dans les projets de transfert d’eau, de dessalement d’eau de mer, de déminéralisation des eaux souterraines, et de réutilisation des eaux usées.

Related Sections