You are here

La Banque africaine de développement forme ses représentants au sein des conseils d’administration des entreprises et des institutions financières

21-Feb-2020

La Banque africaine de développement a organisé, début février à Abidjan, une session de formation au profit de ses représentants dans les conseils d’administration des entreprises et des institutions financières nationales, régionales et continentales.

Cette formation sur la gouvernance des entreprises et des institutions financières a été pilotée par le département de la Banque en charge des Opérations non souveraines et du soutien au secteur privé (PINS).

Au total, 26 collaborateurs de la Banque qui siègent dans des conseils d’administration ou qui sont impliqués dans le système de gouvernance des Opérations non souveraines ont pris part à cette session assurée par le cabinet Avanz Capital et Mosaic Africa.

« La formation était opportune, le contenu était pertinent et la participation interactive, inspirante. L'adoption des meilleures pratiques de gouvernance d'entreprise est essentielle pour réussir, tant dans le secteur privé que public », a déclaré Henry Paul Batchi Baldeh, un des participants.

L'atelier de formation leur a permis d'examiner les questions liées à la représentation des investisseurs dans les organes de gouvernance des institutions financières et des entreprises, aux rôles et responsabilités des membres nommés par la Banque dans les conseils d'administration afin de leur permettre de maximiser la valeur de leurs contributions sans sortir du cadre de leurs responsabilités.

Il leur a été présenté les structures de gouvernance d'une entreprise, leurs rôles et leurs fonctions. Il s’agit notamment des assemblées générales des actionnaires, des conseils d'administration, des comités du conseil, du secrétariat général, des organes exécutifs et des auditeurs externes et internes.

La session a également abordé le code de gouvernance d'une entreprise, le code éthique, les problèmes de gouvernance des institutions financières internationales (IFI), avec le cas particulier des banques commerciales.

Des études de cas ont permis d’avoir de riches discussions et un intéressant partage d'expériences.

L'atelier a été jugé très utile, en particulier pour les nouveaux membres de conseils d'administration. Ils ont saisi l’occasion pour poser toutes les questions utiles à l’accomplissement de leurs futures missions.