You are here

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement approuve le programme d’emprunt de la Banque pour 2019

La Banque continue d’améliorer sa visibilité sur les marchés des capitaux, afin d’offrir des ressources aux meilleurs coûts pour financer des projets et programmes de développement en Afrique.
18-Dec-2018

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé le programme d’emprunt de 2019 pour un montant maximum de 7,24 milliards de dollars américains à mobiliser sur les marchés de capitaux.

La Banque africaine de développement conserve un large accès à divers marchés financiers avec des emprunts obligataires principalement émis en dollars américains et en euros, ainsi que des obligations émises sur d’autres marchés publics tels que le dollar australien et la livre sterling. La Banque demeure très active dans le domaine des investissements socialement responsables et continue d’émettre régulièrement des obligations vertes et sociales. Ces produits répondent à une demande croissante d’investissements porteurs d’impact, mais permettent également à la Banque de mettre en avant son mandat de développement et de promouvoir une croissance inclusive et durable dans ses pays membres régionaux.

L’institution continue de s’appuyer sur ses priorités opérationnelles, les « High 5 », comme plates-formes pour lancer des obligations thématiques, notamment sa transaction inaugurale « Intégrer l’Afrique », une obligation sur le thème « Nourrir l’Afrique » ‒ récompensée par un prix décerné en octobre 2018, à Hong-Kong  lors de la 9è édition des mtn-i’s 2018 Asia-Pacific MTN Awards ‒, ou encore une quarantaine d’obligations sur le thème « Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique » et deux réouvertures de l’obligation « Éclairer et électrifier l’Afrique ».

La Banque souhaite diversifier sa gamme de produits et, tandis que les marchés financiers commencent à se tourner vers l’avenir, après l’épisode de la crise du Libor (London Interbank Offered Rate, taux interbancaire) de 2008, elle a combiné l’innovation avec son programme de responsabilité sociale, afin d’émettre le tout premier emprunt vert indexé sur le taux SOFR, en novembre 2018.

La Banque africaine de développement continuera de promouvoir le développement des marchés des capitaux africains, en émettant des obligations en monnaie locale en vue de faciliter le financement de ses projets libellés en devise locale, parallèlement à d’autres initiatives.

« Nous continuons à améliorer notre visibilité sur les marchés des capitaux afin d’offrir des ressources aux meilleurs coûts pour le financement de nos projets et programmes de développement sur le continent africain. Nous avons une solide expérience, un profil de financement diversifié, des investisseurs à travers le monde et les avantages d’une notation AAA pour soutenir fermement le mandat de la Banque africaine de développement », a déclaré la trésorière du Groupe de la Banque africaine de développement, Hassatou N’Sele.

La Banque africaine de développement est notée triple A par les principales agences de notation internationales et bénéficie également de solides notations ESG (Environnement, social et gouvernance).

Contact médias : Chawki Chahed, chargé de communication en chef, c.chahed@afdb.org

Contact technique : fundingdesk@afdb.org