You are here

Mali : la Banque africaine de développement consulte la société civile sur le Document de stratégie pays

22-Oct-2019

Le Bureau national du Mali de la Banque africaine de développement, avec l’appui de sa Division société civile et engagement communautaire (AHGC2), a organisé sa première consultation de la société civile, le jeudi 17 octobre 2019. Tenue dans le cadre de l’exercice d’élaboration du Document de stratégie pays (DSP) du Mali pour la période 2020-2024, la rencontre, s’est déroulée au siège du Conseil national de la société civile du Mali (CNSC).

Une cinquantaine de participants ont pris part à cette rencontre. Il s’agit notamment, de représentants d’organisations faîtières de la société civile dont le Conseil national de la société civile, le Forum de la société civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO) ou le Réseau national pour l'éveil démocratique et patriotique (RENEDEP), des journalistes et représentants de la communauté des blogueurs du Mali, ainsi que des experts de la BAD. 

« Cette première rencontre est déjà un grand pas en avant. Commençons déjà par un dialogue, et avançons ensemble », a déclaré Boureima Allaye Touré, président du CNSC.  

À la Banque Africaine de Développement, le Document de Stratégie Pays (DSP) constitue le cadre conceptuel pour la programmation, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation de l'aide au développement du pays. L’implication de la société civile dans le DSP contribuera au dialogue inclusif d’une part et à la compréhension effective du contexte, des défis et des opportunités du pays d’autre part.

A l’ouverture, Madame Djoussou-Lorng, responsable pays au Mali,a expliqué que « cet exercice permettra d’entamer une réelle concertation entre la Banque et la société civile du Mali. Il renforcera également la visibilité, la transparence, la redevabilité et l’appropriation des actions de la Banque par vous, citoyens maliens ».

Résumé des projets de la BAD au Mali, présentation des résultats du précédent DSP Mali et perspectives, exposition des contraintes et défis du portefeuille actuel du pays et enfin, explication de l’approche de l’engagement de la Banque avec la société civile, étaient à l’ordre du jour de la rencontre. Au cours des échanges, les représentants de la société civile malienne ont souligné les défis liés à l’inclusion de la société civile dans les programmes et projets de la Banque et au peu de visibilité de l’impact de ces projets et des résultats atteints. Le faible niveau d’industrialisation du pays a également été souligné.

« De plus en plus, notre approche place le citoyen au cœur de nos interventions, et veut une implication active de la société civile de l’élaboration de nos projets jusqu’au suivi et l’évaluation des résultats. Par ailleurs, nous renforçons notre communication, pour d’une part, vous informer du travail réalisé par la BAD sur le terrain et d’autre part avoir vos retours constructifs qui nous permettent de parfaire nos programmes », a assuré François Traoré, chargé supérieur de l’engagement avec la société civile au sein de la Division société civile et engagement communautaire de la Banque.

Cette démarche lance la collaboration entre la Banque et les acteurs de la société civile pour un développement inclusif et durable du Mali. Elle s’aligne également à la nouvelle vision de la Banque africaine de développement pour un engagement communautaire susceptible de créer un cadre propice à l’avancement des questions de développement et sécurité dans les pays du G5 Sahel. 

Contact technique :Amadou Mansour DIOUF, Département des relations extérieures et de la communication, a.diouf@afdb.org

Related Sections