You are here

Congo : la Banque africaine de développement accorde un prêt de 187 millions d’euros pour appuyer les réformes économiques

16-Dec-2019

Pour faire face à la baisse de ses recettes fiscales et aux effets de la chute récente du prix du baril de pétrole, notamment un ralentissement de la croissance, le Congo a obtenu, vendredi à Abidjan, un appui financier de 187 millions d’euros de la Banque africaine de développement.

Le prêt, approuvé par le Conseil d’administration de la Banque, doit permettre la mise en œuvre du Programme d’appui aux réformes économiques et financières (PAREF). Celui-ci vise à créer les conditions d’une croissance économique soutenue à travers le renforcement de la consolidation budgétaire et la relance de l’économie du Congo.

« En approuvant cette opération, la Banque va soutenir le Congo à financer ses dépenses sociales critiques, apurer ses arriérés extérieurs et rembourser ses arriérés intérieurs pour soutenir le secteur privé, qui a été durement frappé par la crise économique », a expliqué Abdoulaye Coulibaly, directeur du Bureau de coordination de la gouvernance et de la gestion des finances publiques à la Banque africaine de développement.

Dans sa réalisation, le PAREF mettra d’abord l’accent sur l’amélioration des processus de gestion de la dette et la rationalisation des dépenses à travers, notamment, la revue du régime des incitations fiscales, la maîtrise de la masse salariale, le renforcement de l’efficacité de l’investissement public et enfin l’accroissement de la supervision des entreprises publiques. L’objectif est d’améliorer la gestion de la dette et des risques budgétaires.

Le Programme mettra également l’accent sur les capacités de mobilisation du gouvernement à travers la réorganisation et la modernisation des services des impôts et des douanes, l’interconnexion des bases de données des Impôts et des Douanes. Cette opération consiste à réduire le risque lié à l’impact budgétaire des cycles pétroliers, à travers la mise en place d’un fonds de stabilisation ainsi qu’à assurer la relance du secteur pétrolier.

L’opération proposée doit apporter aux autorités congolaises les ressources nécessaires pour absorber le choc financier lié à la baisse récente des recettes consécutive à la chute des prix du pétrole sur les marchés internationaux.

Le portefeuille de la Banque africaine de développement au Congo Brazzaville comprend six opérations relevant uniquement du secteur public et représentant un total d’engagements estimé à 208 millions d’euros.

Contact: 

Alexis Adélé, Département de la communication et des relations extérieures 

Related Sections