You are here

La Banque accueille 11 nouveaux administrateurs

04-Sep-2019

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement accueille en son sein 11 nouveaux membres pour les trois prochaines années. Ces derniers ont été présentés à leurs pairs à l’occasion du programme d’orientation, qui se déroule du 2 au 4 septembre au siège de la Banque, à Abidjan.

Trois femmes d’expérience et de différents pays, font leur entrée dans cette instance de la Banque.

Maïmouna N’doye, devient administratrice pour le Sénégal, le Niger, le Mali, le Burkina Faso, le Gabon, le Bénin, le Cap-Vert et les Comores. Ingénieure polytechnicienne, elle était précédemment ministre des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires du Sénégal.

Judith Kateera, l’une des nouvelles élues au Conseil d’administration est administratrice pour le Zimbabwe, l’Angola, la Namibie et le Mozambique. Elle était jusque-là secrétaire permanente du ministre de la Fonction publique, du travail et des affaires sociales du Zimbabwe.

Kenyeh Barlay, quant à elle, est désignée administratrice pour la Gambie, le Ghana, le Liberia, la Sierra Leone et le Soudan. Elle était consultante à la Banque mondiale pour l’évaluation de la capacité et le soutien à l’identification des coopératives agricoles dans les chaînes de valeur du riz, du palmier à huile et de l’horticulture au Libéria.

A l’instar de leurs collègues présentées précédemment, font également leur entrée, huit hommes d’horizons distincts et présentant un profil d’expérience intéressant. Ex-adjoint au directeur du Trésor et des finances extérieures chargé du pôle financements et relations extérieures du Maroc, Mohamed El Gholabzouri est administrateur pour le Maroc, le Togo et la Tunisie.

Économiste et ancien ministre des Finances de la République démocratique du Congo (RDC), Matungulu Mbuyamu Ilankir est, lui, administrateur du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, du Tchad, du Congo et de la RDC. Ex-vice-gouverneur de la Banque d’Algérie, Maherzi Saïd représente Madagascar, la Guinée-Bissau et l’Algérie au Conseil de la Banque.

La Libye, la Mauritanie et le Soudan ont pour nouvel administrateur l’économiste libyen Abdulhakim Mohamed Elmisurati. Il était le directeur des institutions financières et de la coopération technique au ministère des Finances de son pays. Quant à Paal Bjornestad, de nationalité norvégienne, il défendra les intérêts du Danemark, de la Finlande, de l’Inde, de la Norvège, et de la Suède. M. Bjornestad a été auparavant, chef de mission adjoint à l’ambassade de Norvège à Pretoria (Afrique du Sud).

Amos Kipronoh Cheptoo (Kenya, Erythrée, Ethiopie, Ouganda, Rwanda, Seychelles, Tanzanie, Soudan du Sud), Chris Chalmers (Italie, Pays-Bas, Royaume Uni) et Cornelius Karlens Dekop (Botswana, Malawi, Maurice, Zambie) sont également les nouveaux administrateurs des différents pays cités et issus respectivement du Kenya, du Royaume-Uni et du Botswana.

« En tant que nouveaux administrateurs, vous ne pouviez intégrer la Banque à un meilleur moment. Joignez-vous à nous dans la transformation socio-économique en cours du continent, pour lequel votre banque est un acteur essentiel, en tant que banque africaine », s’est ainsi adressé Vincent Nmehielle, secrétaire général de la Banque, aux nouveaux administrateurs.

Contact: 

Alexis Adélé, Département de la communication et des relations extérieures