The 2019 Annual Meetings of the African Development Bank Group will be held from 11-14 June 2019, in Malabo, Republic of Equatorial Guinea. Find out more

PROJET CENTRAL AFRICA BACKBONE (CAB) – COMPOSANTE CAMEROUN


Overview

  • Reference: P-CM-GB0-002
  • Approval date: 09/07/2015
  • Start date: 14/01/2016
  • Appraisal Date: 25/03/2015
  • Status: OngoingOnGo
  • Implementing Agency: GOUVERNEMENT DU CAMEROUN MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES
  • Location:

Description

COMPOSANTES DU PROJET COÛTS (MUSD)

A. INFRASTRUCTURES14,87 1.Pose de la fibre optique sur l'axe Mamfe-Ekok (Interconnexion avec le Nigéria). Linéaire: 82 Km0,574 2.Réalisation des travaux de génie civil, pose des fourreaux et de la fibre optique sur l'axe Bertoua-Batouri-Kentzou (Interconnexion avec la RCA). Linéaire: 206 Km5,150 3.Pose de la fibre optique sur l'axe Kumba-Mamfe. Linéaire: 187 Km1 ,309 4.Pose de la fibre optique sur l'axe Sangmélima-Djoum-Mintom-Ntam (Interconnexion avec le Congo). Linéaire: 331 Km3,487 5.Réalisation des travaux de génie civil, pose des fourreaux et de la fibre optique sur l'axe Bamenda-Ndop-Kumbo. Linéaire: 110 Km2,750 6.Fourniture et installations d'équipements solaires, bureautiques, et informatiques pour les Télécentres Communautaires Polyvalents (TCP) et Centres d'Education Agricole et Communautaire (CEAC)1,6 B. INDUSTRIALISATION16,9 1.Mise en œuvre du projet e-Poste (Courrier Hybride et Gestion Electronique de Document)7 2.Mise en œuvre d'un projet d'e-Banking 5,5 3.Implémentation d'un Système d'Information de Marchés et Climatique (SIMC)1 4.Implémentation d'un Système d'Alerte Précoce3,4 C. APPUI INSTITTUTIONNEL ET ETUDES4,45 1.Renforcement des capacités du MINPOSTEL (Direction des Infrastructures et des Réseaux d'Accès aux TIC, de l'UCP/CAB-Cameroun, etc.), MINEPAT/DIR et du MINADER1 2.Fonctionnement des différents comités du projet (technique, pilotage, etc.)1 3.Etude de faisabilité sur l'axe Foumban-Tibati-Tignère-N'Gaoundéré. Linéaire: 616 Km0,5 4.Etude de faisabilité sur l'axe Bamenda-Fundong-Wum-Bamenda. Linéaire : 350 Km0,5 5.Etude de faisabilité sur l'axe Ngaoundéré-Touboro. Linéaire: 253 Km 0,5 6.Etude de faisabilité du projet CSIRT+PKI0,45 7.Etude de faisabilité d'un technopôle0,5 D. GESTION DU PROJET2.75 1.Appui à l'UCP/CAB-Cameroun (renforcement des capacités en personnel, formation, fonctionnement, etc.)1,1 2.Audit comptable et financier0,15 3.Gestion des impacts environnementaux et sociaux 1 4.Contrôle et supervision des travaux0,5 COÛTS DE BASE38,97 IMPREVUS (10%)3,897 Total 42,87


Objectives

L'objectif global de ce projet est de contribuer " à l'augmentation effective de la connectivité au niveau régional, à l'accroissement des services sous régionaux à large bande, à la réduction du coût élevé des télécommunications/TIC sur le climat des affaires dans la sous-région, à la création d'emplois sous toutes ses formes et à l'extension de la production des biens et services contribuant à la réduction de la pauvreté". De façon spécifique, le projet contribuera à la réduction du gap en capacités de transmission existantes en ce qui concerne le déploiement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) qui a besoin d'un réseau de transmission à large bande pour pouvoir être diffusée. Ceci étant en droite ligne des recommandations de l'Union International des Télécommunications (UIT) pour que les pays africains puissent opérer leur transition numérique en juin 2015. En termes d'infrastructures, le projet prévoit l'extension du backbone national sur 5 tronçons essentiels (chainons manquants et interconnexions avec les pays limitrophes) pour environ 1040 Km linéaire de fibre optique;

(ii) la fourniture d'équipements solaires et informatiques pour les Télécentres Communautaires Polyvalents (TCP) et les Centres d'Education et d'Actions Communautaires (CEAC) avec le déploiement des panneaux solaires photovoltaïques grâce à un financement complémentaire du Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). En complément et à travers sa composante " industrialisation ", il prévoit également la mise en œuvre de plusieurs applications TIC au service de la diversification de l'économie camerounaise. Ainsi, la mise en œuvre des deux projets e-Poste et e-Banking au profit de la CAMPOST afin de renforcer l'inclusion financière au profit des populations rurales, en particulier, grâce au maillage des bureaux de poste sur tout le territoire national. Il y a lieu de préciser que la CAMPOST dispose depuis fin 2013 d'un centre de données moderne et de grande capacité qui servira de socle au développement d'e-services postaux. Par ailleurs, le projet se propose d'appuyer les efforts des autorités camerounaises en matière de développement rural par le biais de la mise en place d'un Système d'Information de Marchés et Climatique afin de permettre aux agriculteurs/éleveurs d'accéder aux prix des produits agricoles et de bétails, et aux prévisions météorologiques à travers les TCP et les CEAC et d'un Système d'Alerte d'Urgence grâce au financement complémentaire du FEM. Le projet comprend également plusieurs études de faisabilité portant à la fois sur les infrastructures et l'industrialisation des TIC qui seront prises en compte dans le cadre de la phase 2 du même projet. Il prévoit également un volet portant sur le renforcement des capacités des principales parties prenantes nationales ainsi qu'un appui à l'UCP/CAB-Cameroun.


Rationale

Le DSCE place le défi de la croissance et de la création d'emplois au centre des actions du gouvernement en faveur de la réduction de la pauvreté, et constitue dorénavant pour la période 2010-2020, le cadre global des actions de la puissance publique. L'adoption récente de la nouvelle stratégie de développement des télécommunications et TIC s'inscrit dans le cadre du DSCE et vise un accès généralisé de la population camerounaise aux TIC. Cette stratégie a pour objectif majeur d'accroître l'offre des services de communications électroniques à large bande de qualité et à des prix compétitifs. La connectivité large bande est une composante essentielle du développement, de l'adoption et de l'utilisation des TIC dans les différentes activités socio-économiques. En effet, sur la base de plusieurs études menées notamment par la Banque mondiale, il est aujourd'hui prouvé qu'une hausse de 10% du nombre de connexions Internet à haut débit s'accompagne, entre autres, d'un surplus de croissance économique de 1,3%. Par ailleurs, le secteur des TIC a déjà créé 65 000 emplois directs au Cameroun et génère une contribution estimée à 4% du Produit intérieur brut (PIB) et pourrait en apporter d'avantage pour peu que les prérequis infrastructurels et applicatifs soient mis en place eu égard au fait qu'il représente au moins 50% du secteur tertiaire. Dans les faits, le taux de pénétration du téléphone mobile au Cameroun de 76% (2014) est lié au fait que, jusqu'à septembre 2014, seules des licences 2G étaient opérationnelles dans le pays. Or, le lancement de la 3G vers la fin 2014 aura pour corollaire une montée en puissance de l'Internet mobile qui, par un effet boule de neige, entrainera un besoin croissant en connectivité pour les opérateurs du secteur et de bande passante pour les utilisateurs finaux qui se tourneront de plus en plus vers l'Internet filaire. D'où l'intérêt du projet CAB-Cameroun qui se propose d'amplifier les capacités existantes sur les réseaux de collecte du pays pour répondre aux défis susmentionnés. Il y a lieu de souligner enfin que la réalisation des liaisons à fibre optique du projet CAB-Cameroun s'inscrit dans le prolongement naturel des projets routiers financés par la Banque au Cameroun, entre autres, qui prévoit systématiquement la pose des fourreaux dans le cadre des travaux routiers. Il ne reste plus qu'à acquérir la fibre optique pour les axes concernés dans le projet sachant que l'essentiel des coûts repose sur la partie génie civil.


Benefits

La réalisation du projet contribuera, entre autres avantages, à l'amélioration des conditions de vie des populations de la zone du projet, notamment,

(i) en réduisant les coûts d'accès aux services de télécommunications/TIC, relevant ainsi l'indice d'accessibilité aux services de base;

(ii) en permettant un accès abordable et fiable à des services de télécommunications/TIC, y compris dans les zones reculées du pays, et

(iii) en contribuant à l'accélération du désenclavement i ntérieur et extérieur du Cameroun à travers les interconnexions potentielles avec le Congo, le Nigéria et la RCA sous-jacentes à la réalisation du présent projet. Par ailleurs, il y a de rajouter les éléments spécifiques suivants:

(i) accès aux populations rurales (agriculteurs et éleveurs) des informations climatiques et des marchés agricoles et de bétails à travers les TCP, les CEAC, etc.;

(ii) atténuation des désastres découlant des changements climatiques à travers le Système d'Alerte d'Urgence.


Key contacts

OMAR ELMI Samatar - PITD3


Costs

Finance source Amount
ADBEUR 32,873,332
GovernmentEUR 6,544,881
Co-financierEUR 1,382,647
DeltaEUR 89
TotalEUR 40,800,949
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.