The 2019 Annual Meetings of the African Development Bank Group will be held from 11-14 June 2019, in Malabo, Republic of Equatorial Guinea. Find out more

PROJET D’APPUI AU RENFORCEMENT DES COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE LA SANTE


Overview

  • Reference: P-DJ-KE0-001
  • Approval date: 05/12/2016
  • Start date: 05/07/2017
  • Appraisal Date: 18/07/2016
  • Status: OngoingOnGo
  • Implementing Agency: GOUVERMENT DE DJIBOUTI MINISTERE DE L'ECON. DES FIN. ET DE LA PLANIFICATION
  • Location: Djibouti ville

Description

Le projet comprendra à cet effet les trois composantes suivantes:

(i) Développement des ressources humaines;

(ii) Appui à l'opérationnalisation de l'Assurance Maladie Universelle (AMU) et au fonctionnement du futur hôpital de la CNSS; et

(iii) Gestion du projet. Les trois composantes seront développées avec une perspective de genre. Considérant ces aspects dans la formulation du projet, de façon transversale, l'inclusion de genre dans la formation du personnel à Djibouti, la recherche de la parité dans la population bénéficiaire de bourses; aspects de genre dans l'UGP, aspects de genre à l'attention des patientes et dans la gestion générale de l'hôpital.

La composante I porte sur le Développement des ressources humaines. Cette composante financera les formations du personnel médical (53) dont 11 en cours, paramédical (196), psychosocial (02), administratif (25) et de maintenance (15). Djibouti se caractérise en effet par une rareté de professionnels de santé et en particulier de médecins spécialistes. La faculté de médecine (créée en 2007) ne garantit pas une formation pratique en accord avec les normes internationales. Néanmoins, elle facilitera le placement des étudiants dans les universités étrangères pour leur formation en spécialités. La formation devrait être programmée à l'avance afin de répondre aux compétences requises. Cette composante comprendra, également, l'assistance technique/31 spécialistes pendant 4 ans pour la CNSS et l'acquisition d'équipements et mobilier pour les structures existantes (Centre de formation d'Arta, Centre de maintenance et ISSS).d'équipements informatiques et de télémédecine ainsi que des ambulances médicalisées.

La composante II regroupera les activités d'appui à l'opérationnalisation de l'A.M.U et au fonctionnement du futur hôpital de la CNSS. Cette composante financera une assistance technique pour le processus de mise en œuvre de l'assurance maladie universelle, qui constitue l'une des conditions de réussite et de viabilité de l'hôpital et la gestion de l'assurance maladie universelle. Des outils de gestion du programme d'assistance sociale sera développé. La composante II financera également une assistance technique pour

(i) la définition du mode de gestion de l'hôpital;

(ii) l'étude sur les référentiels médicaux ;

(iii) l'étude sur les référentiels de qualité;

(iv) l'informatisation de l'assurance maladie universelle et

(v) la gestion de l'assurance maladie universelle. Aussi des équipements et mobilier pour le département de l'Assurance Maladie Universelle à la CNSS ainsi que des équipements informatiques et des ambulances pour le futur hôpital de la CNSS seront acquis dans le cadre de la composante II.

La composante III concerne la gestion du projet. Elle visera le recrutement d'un chargé de formations en appui à l'UGP de construction et d'équipement de l'hôpital de la CNSS financé par la BID.


Objectives

L'objectif du projet est d'appuyer les efforts du Gouvernement pour améliorer l'accès aux soins de santé de qualité et abordables pour la population de Djibouti. Les objectifs spécifiques sont:

(i) mettre à disposition de la population un large éventail de spécialités médicales ;

(ii) développer les ressources humaines pour la santé (médecins spécialistes, paramédicaux, gestionnaires et spécialistes en maintenance);

(iii) réduire les coûts des évacuations à l'étranger des malades pour des soins spécialisés et

(iv) permettre le fonctionnement du futur hôpital de la CNSS financé par la Banque Islamique de Développement (BID).


Rationale

Le système de santé djiboutien est organisé de façon pyramidale avec 3 niveaux: primaire, secondaire et tertiaire. Au troisième niveau, la demande de services de soins de santé est actuellement non satisfaite, en raison principalement de la pénurie de professionnels dans le pays, à la fois quantitativement et qualitativement, à tous les niveaux des services de santé ainsi que l'absence de services ambulatoires et cliniques couvrant toutes les spécialités médicales. L'existence d'une demande significative non satisfaite de services de spécialités a engendré un grand nombre d'évacuations sanitaires dont les coûts s'élèvent, annuellement, à 6 millions USD. De façon unanime, les autorités sanitaires rencontrées, lors de la mission d'évaluation, pensent que la construction du futur hôpital qui utilisera une partie des spécialistes à former dans le cadre du projet est nécessaire et urgente afin de réduire, voire éviter les évacuations sanitaires hors du pays. En outre la Banque assurera le fonctionnement d'un certain nombre de structures dans le pays y compris les hôpitaux par la formation des ressources humaines, l'opérationnalisation de l'Assurance Maladie Universelle (AMU) et le renforcement de la maintenance des équipements médicaux. Le Projet est conforme aux 3 documents suivants et contribuera à leur mise en œuvre:

(i) le nouveau cadre de référence qui définit un cap pour le pays sur le long terme: la Vision Djibouti 2035;

(ii) la " Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l'Emploi (SCAPE) ", qui est le document stratégique de référence à moyen terme du pays pour la période 2015-19 et

(iii) le Plan National de Développement Sanitaire (2013-2017) dont une des priorités est le renforcement de l'accès aux services de santé.


Benefits

Les avantages du projet d'appui au renforcement des compétences dans le secteur de la santé sont résumées comme suit;

(i) Renforcer et développer les ressources humaines en augmentant qualitativement et quantitativement l'effectif: formations de personnel médical (53), paramédical (196), psychosocial (02), administratif (25) et de maintenance (15);

(ii) Améliorer l'accès de la population à l'assurance maladie par la disponibilité d'une offre de soins de qualité et adaptée aux besoins des assurés,

(iii) réduire les coûts très élevés des évacuations sanitaires (6 Millions USD par an) voir leur disparition à long terme et

(iv) Renforcer la maintenance des équipements médicaux.


Key contacts

YAMUREMYE Hercule - RDGE4


Costs

Finance source Amount
ADFUAC 6,307,000
GovernmentUAC 2,080,000
TotalUAC 8,387,000
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.