The 2019 Annual Meetings of the African Development Bank Group will be held from 11-14 June 2019, in Malabo, Republic of Equatorial Guinea. Find out more

Projet d'assistance pour secteur énergie


Overview

  • Reference: P-KM-FA0-001
  • Approval date: 11/09/2013
  • Start date: 24/06/2014
  • Appraisal Date: 15/03/2013
  • Status: OngoingOnGo
  • Implementing Agency: DIRECTION GENERALE DE ENERGIE, DES MINES ET DE EAU DGEME
  • Location: COMORES

Description

DESCRIPTION DU PROJET ET DISPOSITIONS DE MIS EN ŒUVRE

Le projet est articulé autour de deux axes: (1) un appui technique pour pallier aux lacunes tructurelles et opérationnelles qui sévissent dans le secteur de l'électricité et entravent le développement du pays; et (2) la préparation des études nécessaires aux développements des énergies renouvelables pour diversifier le mix énergétiques du pays sur le long terme.

Le premier axe vise à restaurer une structure opérationnelle saine dans le secteur de l'électricité et assurer une capacité de production suffisante couplée à un réseau de distribution complet pour assurer un taux de couverture et de desserte de 80% à travers l'Union des Comores. La Banque a réalisé une étude technique, qui a déterminé les solutions techniques envisageables pour mener à bien les actions nécessaires identifiées. Cette liste d'actions à entreprendre fera l'objet d'une étude approfondie durant l'évaluation du projet, qui sera basée sur l'étude technique réalisée par les consultants, ainsi que sur les objectifs fixés par le gouvernement.

Le deuxième axe du projet vise à augmenter les sources d'énergies renouvelables du pays à long terme. La mission d'identification a permis d'identifier la réhabilitation des microcentrales hydroélectriques, ainsi que les infrastructures associées, à Anjouan et Mohéli comme actions réalisables dans l'immédiat. De plus, pour une action à long terme, le projet prévoit la préparation d'études de faisabilité et/ou technique dans le domaine des énergies renouvelables afin d'évaluer avec exactitude le potentiel de ces ressources naturelles et les besoins en investissements requis.

Plan de financement indicatif: Le coût total du projet, estimé suite à la mission d'identification, s'élève à 35 millions $EU, réparti sur les trois îles de l'Union des Comores.

Arrangement Institutionnel: La MA-MWE et EDA seront les agences d'exécution du projet sous le patronage du Ministère en charge de l'Énergie. Une Unité Centrale de Gestion de Projet (UCGP) au niveau national et une Unité Régionale de Gestion de Projet (URGP) pour chaque ile, seront créées pour assurer la mise en œuvre du projet. Une évaluation de la capacité des employés relative à

(i) la passation des marchés,

(ii) la gestion des contrats, etc., sera effectuée durant la mission d'évaluation. L'UCGP sera assistée par un comité de pilotage interministériel.

Modalités de passation des marchés et de gestion financières: Les dispositions relatives aux acquisitions de biens, travaux et services seront précisées lors de l'évaluation du projet, dans le respect des Règles et procédures de la Banque. La mission d'évaluation assistera les agences d'exécution dans le cadre de l'élaboration du plan de passation de marchés (PPM) initial en tenant compte du type de cofinancement (conjoint ou parallèle) avec les autres Donateurs (Gouvernement du Qatar et Banque Mondiale) et du plan de financement adopté. L'éventuelle utilisation des procédures nationales dans le cadre des appels d'offres nationaux (AON) sera examinée lors de la mission d'évaluation du projet.

Pôles/Avantages transversaux attendus: La réussite du projet aura à terme un impact social considérable en termes d'accès à l'électricité qui sera étendu à travers les iles de l'Union des Comores et ce jusqu'aux zones rurales. Le projet participera à l'amélioration des conditions de vies des communautés et également au renforcement des secteurs clés de productions et autres activités génératrices de revenus. Durant de la mission d'identification, il a été indiqué que plusieurs opérateurs économiques avaient interrompu leurs activités économiques ou avait fait des requêtes de raccordement au réseau qui avait été refusées, à cause des problèmes de capacité et offre énergétique. Le projet permettra donc de stimuler l'économie et attirer les investissements privés.

Consultations Publiques: Les consultations publiques ont déjà eu lieu sur ce projet. Il s'agit essentiellement de réhabilitation des infrastructures existantes, de l'extension des lignes moyenne tension en suivant le tracé du réseau routier et de préparation d'études.

Impact Environnemental et Social: L'analyse environnementale et sociale a été réalisée au mois de Décembre 2012 par l'expert environnemental de la Banque. Le projet a été catégorisé " catégorie 2 " et un programme de gestion environnemental et social (PGES) a été préparé.

Dispositifs de suivi: Les coûts d'évaluation des activités connexes seront inclus dans les estimations des coûts du projet. Les capacités techniques et humaines de l'UGP seront évaluées lors de la mission d'évaluation en vue d'identifier les besoins en matière de renforcement de capacité


Rationale

Le document de stratégie pays (DSP) de l'Union des Comores (2011 -2015) identifie la réhabilitation des infrastructures stratégiques de soutien à l'économie, et précisément le renforcement du secteur de l'énergie, comme une condition nécessaire à la relance du développement économique à moyen terme des Comores. De plus, le DSP présente également le renforcement du secteur des énergies renouvelables comme nécessaire pour l'amélioration de la compétitivité des Comores.

En effet, la situation énergétique aux Comores est caractérisée par des défaillances, notamment dans le secteur de l'électricité, dont les dysfonctionnements se font ressentir aux niveaux technique, commercial et organisationnel. On retrouve aux Comores des centrales ayant des groupes électrogènes de diverses technologies, certaines obsolètes, et pour lesquelles le personnel n'est pas toujours formé de façon adéquate. Les pertes des réseaux de distribution, les bas taux de recouvrement et les multiples fraudes, résultent, en partie, du manque de maintenance préventive des groupes mais aussi, de l'incapacité de se procurer la quantité de gasoil nécessaire. Cette situation paralyse le bon fonctionnement des sociétés d'électricité d'une part et de l'économie nationale d'autre part.

Ce projet d'appui au secteur de l'énergie viendra compléter, et créer des synergies entre, les diverses actions entreprises par la Banque dans le secteur de l'énergie. Précisément, le Gouvernement de l'Union des Comores a sollicité l'appui de la Banque Africaine de Développement afin de financer la mise en œuvre du Programme d'Appui au secteur de l'énergie aux Comores (PASEC), qui comprend notamment un volet de renforcement et de réhabilitation des réseaux de distribution et de production de la société d'électricité - la MA-MWE et EDA . Dans cette optique, la Banque a déjà entamé la réalisation d'un audit organisationnel et stratégique de la MA-MWE. De plus, la Banque a récemment approuvée le PAREGF-II qui a pour objectif l'amélioration des performances et le développement du secteur de l'énergie, à travers des réformes visant à restructurer et à renforcer la gouvernance de ce secteur ainsi que la gestion des finances publiques. Enfin, en Septembre 2012, le Conseil d'administration a approuvé la nouvelle Politique du Secteur de l'énergie du groupe de la Banque, qui reconnait la nécessité de garantir la sécurité énergétique, d'améliorer l'accès des populations à des infrastructures énergétiques et de progresser vers les énergies propres et renouvelables.


Benefits

"Le projet d'appui au secteur de l'énergie est aligne avec le document de stratégie pays (DSP) de l'Union des Comores (2011 -2015) identifie la réhabilitation des infrastructures stratégiques de soutien à l'économie, et précisément le renforcement du secteur de l'énergie, comme une condition nécessaire à la relance du développement économique à moyen terme des Comores et qui présente également le renforcement du secteur des énergies renouvelables comme nécessaire pour l'amélioration de la compétitivité des Comores.

"Le projet a pour but de rétablir et d'améliorer le fonctionnement du réseau électrique, de la production à la distribution de l'électricité, en permettant une réduction des pertes techniques et commerciales dans un premier temps. Enfin, le projet vise à permettre au pays de se concentrer sur le développement des énergies renouvelables sur le long terme.

"La première sous-composante a pour objectif de réhabiliter le réseau, restaurer une structure opérationnelle saine dans le secteur de l'électricité et assurer une capacité de production suffisante couplée à un réseau de distribution complet pour assurer un taux de couverture et de desserte de 80% à travers l'Union des Comores.

"La deuxième sous-composante a pour but de diversifier le mix énergétique du pays sur le long terme à travers la réhabilitation, mise en service, et changement des équipements hydrauliques de microcentrales hydroélectrique existantes dans un premier temps et le développement d'atlas reliés à ces énergies et la réalisation d'études des sites géothermique et hydrauliques dans un second temps afin de déterminer le potentiel de ces ressources.

"Les principaux bénéficiaires du programme seront les citoyens de l'Union des Comores. Les autres bénéficiaires seront les deux compagnies d'électricité appartenant à l'Etat (MAMWE et EDA) qui connaitront une amélioration de leur performance ainsi qu'un renforcement des capacités.


Key contacts

RICHARD Humphrey Ndwiga - RDGE4


Costs

Finance source Amount
ADFUAC 5,380,000
Co-financierUAC 8,000,000
TotalUAC 13,380,000
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.