The 2019 Annual Meetings of the African Development Bank Group will be held from 11-14 June 2019, in Malabo, Republic of Equatorial Guinea. Find out more

COMPLEXE SOLAIRE OUARZAZATE - PHASE II - CENTRALE NOOR III


Overview

  • Reference: P-MA-FF0-003
  • Approval date: 03/12/2014
  • Start date: 13/08/2015
  • Appraisal Date: 30/05/2014
  • Status: OngoingOnGo
  • Implementing Agency: Moroccan Agency for Solar Energy (MASEN)
  • Location: MAROC

Description

Le complexe solaire d'Ouarzazate est le premier site qui sera développé dans le cadre du plan solaire marocain. Il est implanté sur une superficie de 2500 ha choisie sur le site de Tamzaghten Izerki, appartenant à la collectivité ethnique Ait Oukrour Toundout, sise dans la commune rurale de Ghessat. Le site se trouve à environ 10 km de la ville d'Ouarzazate sur la route nationale allant vers la ville d'Errachedia. C'est un site qui a une vocation actuellement pastorale à faible offre fourragère. La réalisation du complexe solaire est prévue en phases successives dont la première est actuellement en cours de mise en œuvre comprenant la construction d'une centrale solaire CSP de 160 MW appelée " Noor I " et de l'ensemble des infrastructures communes associées au complexe (routes d'accès et desserte à l'intérieur du site, alimentation en eau, réservoir d'eau brute principal, poste de transformation et lignes électriques d'injection et d'évacuation de l'énergie électrique produite, télécommunication, éclairage, sécurité). La deuxième phase du complexe, objet du présent projet consiste à construire et exploiter:

-

(i) une centrale CSP à miroirs paraboliques de 150 à 200 MW (Noor II);

-

(ii) une centrale solaire à tour de 100 à 150 MW (Noor III).

Les deux centrales seront dotées de dispositifs de stockage thermique au moins 3 heures permettant d'améliorer leur rendement et l'insertion de l'énergie produite dans le mix énergétique du pays à travers le réseau interconnecté. Le projet sera réalisé dans cadre d'un partenariat public privé (PPP) sous forme d'opération IPP (Independent Power Producer) comprenant la conception, le financement, la construction, l'exploitation et la maintenance par un ou des partenaires privés. Ce PPP sera soutenu par les bailleurs de fonds dont les financements seront rétrocédés par Masen aux SPC suivant des accords de facilité de crédits.


Objectives

Le but du projet de réduire la dépendance énergétique et renforcer sa capacité de production d'énergie par le développement des énergies renouvelables. Le projet permettra ainsi de:

(i) réduire l'impact négatif des importations d'énergie fossile sur le budget de l'Etat et sur la balance commerciale du Royaume;

(ii) réduire la vulnérabilité du pays vis-à-vis des fluctuations erratiques des marchés de combustibles et à la volatilité de leurs cours dans une ère d'énergie de plus en plus cher;

(iii) maîtriser une ressource nationale: le Maroc bénéficie d'un taux d'ensoleillement exceptionnel;

(iv) favoriser la création d'une nouvelle filière solaire au Maroc; et

(v) de préserver l'environnement par la réduction des émissions de gaz à effet de serre. L'objectif spécifique du projet est de développer et d'installer deux centrales solaires de technologie CSP d'une puissance totale de 300 MW sur le site du complexe d'Ouarzazate.


Rationale

L'implication de la Banque dans ce projet se justifie à plusieurs titres en ce qu'il s'agit d'un projet d'énergie propre émanant d'un long processus, qu'il constitue une priorité de la stratégie énergétique du Maroc et qu'il cadre avec la stratégie à moyen terme de la Banque ayant pour double objectif "croissance inclusive et transition vers une croissance verte .

Par ailleurs le projet est cohérent avec le deuxième pilier du DSP 2012-2016 du Maroc qui est axé sur le soutien au développement des énergies "vertes". Le programme solaire marocain constitue est un des piliers majeurs de Stratégie énergétique du Maroc pour 2020. Le projet de centrale solaire d'Ouarzazate est un pas important vers la concrétisation de l'ambition clairement exprimée du Royaume de maitriser la production à grande échelle de l'énergie solaire en vue de diversifier ses sources d'énergie, de réduire sa dépendance énergétique, contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et créer une industrie locale capable d'offrir au programme solaire des intrants manufacturés localement. Il est attendu du programme solaire marocain qu'il crée des emplois domestiques. A terme, il permettra au Maroc de vendre à l'Europe de l'énergie renouvelable à des tarifs rémunérateurs et en devises, d'où l'impact positif attendu du projet sur la balance commerciale du Royaume.


Benefits

De projet bénéficiera au Gouvernement, à MASEN, à l'ONEE, au partenaire privé et aux populations du Maroc. Des mesures d'accompagnement et des actions sociales seront entreprises dans la zone du projet au profit des populations. Le projet servira d'appui pour des initiatives de développement local. Par ailleurs, le projet aura des impacts socio-économiques positifs pour le Maroc et la région avec notamment des gains de productivité certains pour les secteurs productifs (services et manufactures), les rendant plus compétitifs. La croissance permettra de réduire le taux de chômage et d'augmenter le pouvoir d'achat des populations. Les économies prévues en matière d'achat de fioul/charbon et l'obtention de revenus sur la vente des crédits carbone induiront des avantages sociaux positifs. Par ailleurs, les travaux de réalisation des infrastructures présentent de réelles opportunités d'emploi pour les jeunes et des possibilités de marchés pour les PME et PMI. Il est prévu que 30% des fonds investis dans le projet pourront servir à l'acquisition des biens, fournitures, travaux et services sur le marché marocain. Les études relatives au déploiement du CSP permettent d'envisager la création de près de 500 emplois sur site pendant la phase de mise en œuvre du projet et près de 50 emplois permanents pendant la phase exploitation du projet.

A terme, le complexe solaire d'Ouarzazate produira annuellement 1200 à 1500 GWh d'électricité à partir de l'énergie solaire. Cela favorisera une transformation majeure de l'économie marocaine en général et du secteur énergétique en particulier. Le Gouvernement estime que le projet aura un impact sur le développement industriel, à travers son impulsion à la production locale de composants essentiels du projet, ainsi que dans la formation professionnelle et la recherche en énergie renouve lable. Le projet engendrera un effet transformateur aux niveaux du Maroc, de la région MENA et de l'Europe. En particulier, il facilitera l'approvisionnement des pays européens en énergie verte.

De par la nature de la production d'électricité sans émission de CO2, le projet contribue de manière significative à l'atténuation des effets sur le changement climatique en diminuant le taux de croissance de " l'empreinte carbone " du Maroc. L'énergie électrique qui sera produite par le projet se substituera à la production d'origine thermique dominante au Maroc à base de combustibles fossiles. En 2012, la demande nationale en énergie électrique a été satisfaite à hauteur de 36,9% par la production d'origine charbon, 17,9% d'origine fioul, 19,3% à partir du gaz naturel et leste par les importations (18%) et la production à partis des énergies renouvelables (7,9%). Les émissions de CO2 dont le rejet sera évité sont estimées annuellement à 377 mille tonnes pour la centrale Noor II et 280 milles tonnes pour la centrales Noor III.


Key contacts

MOUSSA Adama - RDGN1


Costs

Finance source Amount
ADBUAC 25,000,000
GovernmentUAC 34,000,000
Co-financierUAC 622,000,000
TotalUAC 681,000,000
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.