MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Chargé en chef de l’agriculture - RDGS2

Share |

  • Titre du poste: Chargé en chef de l’agriculture - RDGS2
  • Grade: PL3
  • Poste N°: 50052325
  • Référence: ADB/18/189
  • Date de publication: 26/09/2018
  • Date de clôture: 25/10/2018
  • Pays: Afrique du Sud

Objectifs

Créée en 1963, la Banque africaine de développement est la première institution de développement panafricaine qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. En plus de fournir du financement, la Banque est la voix de l’Afrique sur les questions économiques, financières et de développement mondial, un rôle qui a pris une grande importance à la lumière d’une intégration et d’une interconnexion mondiales croissantes. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a identifié Cinq grandes priorités (High 5) devant lui permettre d’accélérer ses interventions en Afrique. Il s’agit notamment de : l’énergie, l’agriculture, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence « développement régional, intégration et prestation de services » est chargée de veiller à la pertinence opérationnelle de la Banque, ainsi qu’à l’efficience et l’efficacité des activités et programmes opérationnels du Groupe de la Banque. Elle s’assure que la Banque opère efficacement dans l’ensemble de ses pays membres régionaux et supervise l’exécution de l’intégralité des aspects des activités des Directions régionales de la Banque. 

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR

Le Bureau régional de développement et de prestation de services en Afrique australe (RDGS) a été créé à la suite de l’approbation par le Conseil d’administration du Modèle de développement et de prestation de services (DBDM), le 22 avril 2016. RDGS est situé à Pretoria, en Afrique du Sud, et est responsable de la coopération au développement de la Banque avec 13 pays, à savoir : Afrique du Sud, Angola, Botswana, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Maurice, Mozambique, Namibie, Sao Tomé-et-Principe, Swaziland, Zambie et Zimbabwe, ainsi qu’avec le Secrétariat de la SADC pour promouvoir l’intégration régionale. Les pays de RDGS ont des caractéristiques différentes en ce qui concerne la taille économique, le potentiel de ressources, l’infrastructure économique, le capital humain, l’environnement politique et les langues officielles.

LE POSTE :

Le Chargé en chef de l’agriculture relève du Responsable sectoriel régional – Division de l’industrie, de l’agriculture et du développement humain. Les principaux objectifs de travail sont axés sur le développement de diverses initiatives au titre de la priorité Nourrir l’Afrique dans la région de l’Afrique australe :

1.  Mener le dialogue avec les gouvernements régionaux sur leur programme d’investissement lié à l’agriculture et à l’agro-industrie dans le contexte de diverses initiatives de Nourrir l’Afrique.

2.  Diriger le développement des activités en vue de repérer les possibilités d’affaires dans le cadre de l’initiative Nourrir l’Afrique dans les secteurs public et privé (avec un accent particulier sur les possibilités de PPP).

3.  Piloter le programme de prêts pour les investissements liés à l’agriculture et à l’agro-industrie afin de réaliser les objectifs annuels.

4.  Établir des partenariats stratégiques avec des clients clés des secteurs public et privé, d’autres IFD internationales et bilatérales, des agences donatrices, des institutions financières et des banques commerciales, des fonds de capital-investissement privé, des fonds d’investissement et d’impact pour financer diverses initiatives de Nourrir l’Afrique.

5.  Appui au Chef de division – Soutien à la mise en œuvre de RDGS pour la gestion du portefeuille existant d’investissements de la Banque dans les secteurs agricole et agro-industriel de la région de l’Afrique australe.

6.  Créer et gérer un portefeuille solide de clients agricoles existants et potentiels, d’investisseurs et d’initiatives clés de Nourrir l’Afrique et produire un impact sur le développement durable.

7.  Diriger la contribution aux DSP nationaux et régionaux dans la région de l’Afrique australe et la création de travaux sur la production du savoir dans le domaine de l’alimentation en Afrique.

8.  Travailler en étroite collaboration avec les équipes du Siège et des bureaux pays de la région de l’Afrique australe pour élaborer et mettre en œuvre la stratégie Nourrir l’Afrique.

9.  Évaluer, structurer, négocier et conclure des opérations sur titres d’emprunt et de participation ; recourir à de solides compétences en négociation pour trouver des solutions et surmonter les obstacles dans toutes les opérations.

10.  Mobiliser des ressources et des initiatives de financement mixte pour combler le déficit de financement du développement des chaînes de valeur agricoles par le secteur public.

11.  Apporter soutien et expertise aux bureaux régionaux et nationaux pour les opérations souveraines et non souveraines en leur proposant des solutions pour toucher les petits exploitants agricoles et les entreprises de production (notamment les femmes et les jeunes).

12.  Faire le suivi et rendre compte de la mise en œuvre des instruments financiers et de leur contribution à Nourrir l’Afrique et au plan d’action.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision générale du Responsable sectoriel régional – Division de l’industrie, de l’agriculture et du développement humain, le Chargé en chef de l’agriculture assume les fonctions suivantes, en mettant l’accent sur la région de l’Afrique australe :

A.  Supervision technique :

1.  Repérer les possibilités d’investissement pour réaliser les objectifs de la stratégie Nourrir l’Afrique dans la région de l’Afrique australe.

2.  Réaliser des investissements sous forme de dettes et de prises de participation dans le cadre d’opportunités stratégiques de financement agricole et agro-industriel par le biais d’opérations souveraines (pilotes) et non souveraines (copilotes), notamment des transactions PPP.

3.  Constituer et maintenir un solide portefeuille de sociétés susceptibles d’investir afin de créer de nouveaux investissements, d’assurer le suivi des nouvelles opportunités d’affaires et d’établir des contacts avec des clients potentiels sur le continent africain et au-delà.

4.  Relever les défis lors des négociations et de la structuration des transactions avec les sociétés émettrices potentielles ainsi que de la vérification préalable.

5.  Soutenir les investissements de portefeuille existants, y compris les activités stratégiques et à valeur ajoutée, avec la direction et les co-investisseurs de la société de portefeuille.

6.  Établir des partenariats avec les ministères de l’Agriculture, d’autres institutions financières internationales, des investisseurs, y compris de capital-risque, des sociétés de capital-investissement et des investisseurs stratégiques, en mettant particulièrement l’accent sur les partenariats public-privé (au niveau régional) pour faire participer les parties prenantes à l’harmonisation des objectifs du développement socioéconomique durable.

7.  Convenir d’arrangements financiers mixtes pour les investissements et l’assistance technique en vue de leur mise en œuvre après consultation avec le Siège et les bureaux pays concernés.

8.  Améliorer la qualité, la rapidité et l’intégrité de la mise en œuvre des projets en élaborant et en mettant en œuvre des contrôles qui réduisent les dérapages.

9.  Élaborer et mettre en œuvre des systèmes de suivi et d’évaluation des performances et des activités d’établissement de rapports (y compris des indicateurs de performance clés) pour permettre une évaluation transparente des résultats et des impacts liés à la stratégie Nourrir l’Afrique, tant pour diffusion interne qu’externe.

10.  Diriger la conceptualisation et guider la mise en œuvre du financement des agropoles et de l’agro‑industrialisation et d’autres initiatives de la stratégie Nourrir l’Afrique, afin d’obtenir un financement supplémentaire pour ces projets.

B.  Gestion des personnes :

1.  Guider une équipe de niveau professionnel et apporter un soutien au personnel pour la prestation de services efficaces et de qualité qui appuient les activités.

2.  Fixer des objectifs de performance réalistes et motiver les membres de l’équipe à les atteindre, aussi bien au niveau des membres individuels du personnel qu’au niveau de l’ensemble de l’équipe.

3.  Évaluer les besoins de formation du personnel des directions régionales et des bureaux extérieurs, assurer le suivi et l’évaluation de leurs performances et recommander au chef de division des actions pour la gestion du personnel.

4.  Être un membre collaboratif de l’équipe de la Division, apporter sa contribution et partager l’expertise et les intrants et favoriser un environnement collégial.

5.  Bâtir une solide gestion des relations et comprendre les besoins opérationnels pour aider à élaborer des solutions pratiques et efficaces.

C.  Leadership :

1.  Assurer la gestion efficace des ressources financières et humaines. Au plan technique, le titulaire du poste doit posséder des capacités analytiques et stratégiques, ainsi que des connaissances personnelles et une expérience pratique dans les principaux domaines d’intervention de la Banque.

2.  Obtenir des résultats de qualité au sein des ressources disponibles, en utilisant au mieux les ressources humaines, financières et technologiques et en assurant le suivi et le renforcement des objectifs d’efficacité.

3.  Superviser l’identification, la préparation et l’évaluation de projets complexes en vue de leur financement par le Groupe de la Banque et vérifier la qualité des projets.

D.  Communication institutionnelle :

  1. Assurer une communication efficace entre la Direction et le personnel de la Banque, les autorités des pays membres et les responsables des autres organisations.
  2. Assurer le suivi des meilleures pratiques dans le domaine et, s’il y a lieu, assurer la liaison avec les homologues des autres organisations.
  3. Assurer les autres tâches confiées par le supérieur hiérarchique.

Critères de sélection

1.  Être titulaire au moins d’un Master ou d’un diplôme équivalent en agriculture, en finance ou dans des disciplines connexes.

2.  Justifier d’un minimum de sept (7) années d’expérience professionnelle pertinente dans le domaine du financement du secteur public en agriculture, dont de préférence trois ans dans une institution multilatérale ou bilatérale internationale ; une expérience professionnelle dans le secteur privé serait un atout.

3.  Avoir une solide expérience des investissements dans les marchés en développement et une expérience professionnelle de la SADC serait un avantage.

4.  Avoir fait la preuve de son leadership en matière de négociation et de structuration d’opérations, d’examen technique de rapports et de consultation avec d’autres financiers, entre autres.

5.  Avoir une bonne connaissance de l’Afrique et des besoins en matière de développement rural, des opportunités, des défis du développement et des solutions possibles.

6.  Comprendre à fond les structures des projets, y compris la planification des projets, la stratégie de gestion des risques, la stratégie de gestion des communications, les leçons apprises et le transfert, ainsi que d’autres facteurs, stratégies, politiques, procédures et pratiques essentiels au succès d’autres institutions similaires.

7.  Maîtriser et comprendre les éléments essentiels à la mise en œuvre et à la mesure efficaces de l’impact des investissements agricoles en Afrique sur le développement.

8.  Avoir des compétences de négociation très développées qui ont donné des résultats positifs avec des homologues supérieurs, tant internes qu’externes.

9.  Avoir une connaissance approfondie de l’exécution et de la structuration de la dette et des prises de participation dans les projets et programmes sectoriels assignés.

10.  Démontrer une capacité de réseautage nécessaire pour établir des relations et des partenariats fructueux avec un large éventail de clients, internes et externes, afin d’obtenir des résultats efficaces. Faire preuve de prudence et d’habileté dans l’identification de telles relations et de tels partenaires en fonction des besoins et des intérêts à long terme des clients au sein et à l’extérieur de l’institution.

11.  Communiquer et écrire efficacement en anglais, de préférence avec une connaissance pratique du français.

12. Savoir utiliser les applications standards de Microsoft Office (Word, Excel, Access, PowerPoint) ; la connaissance de SAP est souhaitable.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG  


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.