MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Coordonnateur – bureau de soutien au secretariat conjoint

Share |

  • Titre du poste: Coordonnateur – bureau de soutien au secretariat conjoint
  • Grade: PL2
  • Poste N°: 50076435
  • Référence: ADB/17/333
  • Date de publication: 03/08/2017
  • Date de clôture: 23/08/2017

Objectifs

La Banque :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (Top 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

Le complexe :

La Banque s’est réorganisée et est en train de mettre sur pied le Complexe chargé du développement régional, de l’intégration et de l’exécution des opérations, dont l’objectif principal est de renforcer les capacités régionales et de rapprocher des régions la responsabilité des activités au bénéfice des clients. Cinq centres de développement régional, d’intégration et d’exécution des opérations ont été créés, dirigés chacun par un directeur général. Ce sont les centres pour l’Afrique australe, l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique orientale et l’Afrique centrale.

Le département qui recrute :

Le Coordonnateur – Bureau de soutien au Secrétariat conjoint fait partie de l’équipe d’intégration régionale au sein du Complexe chargé du développement régional, de l’intégration et de l’exécution des opérations. Le poste est logé au Secrétariat de la Commission économique pour l’Afrique.

Le poste :

Le titulaire du poste assure le leadership stratégique et opérationnel du Bureau de soutien au Secrétariat conjoint et en supervise le fonctionnement quotidien tout en facilitant l’interface stratégique avec la Commission de l’Union africaine, la Commission économique pour l’Afrique et la Banque africaine de développement et en tirant parti des synergies entre les trois institutions. Il impulse, gère et évalue les activités et supervise le personnel du Secrétariat conformément au Protocole d’accord liant les Commission de l’Union africaine/Commission économique pour l’Afrique/Banque africaine de développement portant création et fonctionnement d’un Secrétariat conjoint. Le titulaire du poste pilote les contributions du Bureau de soutien au Secrétariat conjoint à la production et à l’application de nouvelles connaissances pertinentes pour la Stratégie, le Top 5 et le programme de développement de l’Afrique conçus par la Banque. En outre, il est responsable de l’évaluation de la performance du personnel du Bureau de soutien au Secrétariat conjoint.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du vice-président RDVP et du Comité Directeur (AUC, UNECA, AFDB), le Coordonnateur – Bureau de soutien au Secrétariat conjoint (JSSO) sera amené à:

  1. Travailler en étroite collaboration avec les Départements responsables de l'intégration régionale dans les trois institutions pour élaborer des programmes de travail, assurer le suivi et suivre la mise en œuvre des activités des institutions dans les domaines prioritaires et d'autres initiatives conjointes.
  2. Développer un partenariat plus étroit entre les trois institutions (Commission de l’Union africaine, Banque africaine de développement et Commission économique pour l’Afrique) et les principaux partenaires, y compris les Communautés économiques régionales ;
  3. Développer et mettre en place un système de gestion axé sur les résultats et assurer l'alignement sur les plans de travail, la planification et le cycle de gestion. Veiller à ce que les programmes élaborés soient également alignés sur la stratégie et les politiques des trois institutions de la JSSO;
  4. Elaborer des programmes de travail clairs pour le Bureau de soutien au Secrétariat conjoint conformément aux domaines prioritaires recommandés par le Comité directeur ;
  5. Construire des relations de travail solides avec les départements et les divisions concernés dans les trois institutions (AUC, ECA et BAD);
  6. Faciliter le consensus entre les trois institutions concernant les activités conjointes à mettre en œuvre, y compris le partage de rôles et responsabilités spécifiques dans différents domaines prioritaires
  7. Identifier les domaines nécessitant la consolidation, la collaboration ou la complémentarité entre les trois institutions;
  8. Faciliter et coordonner la mise en œuvre des résolutions, directives et directives du Comité directeur;
  9. Coordonner et gérer la collaboration interrégionale et inter-communauté de pratique ainsi que de créer des relations avec des institutions externes;
  10. Préparer et soumettre des rapports d'étape trimestriels et annuels complets et des plans de travail / mises à jour financières / budgets du secrétariat;
  11. Exécuter toute autre tâche connexe que pourrait lui confier le Directeur du Département de l’Intégration Régionale.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’au moins un Master 2/DESS/DEA ou d’un diplôme équivalent en Economie, en Droit International, en Sciences Sociales, en Ingénierie, en Commerce International, en Agriculture/Foresterie, en Administration des Affaires, en Administration Publique, et avoir une connaissance des problématiques de développement ;
  2. Justifier d’au moins huit (8) années d’expérience professionnelle pertinente acquise dans une institution financière ou de développement international ou un service public internationalement reconnu, dont trois (3) années devraient être acquises à un niveau managérial ; une expérience dans le secteur privé serait un atout ;
  3. Avoir une expérience de gestion des performances de portefeuille ;
  4. L'expérience dans le secteur privé sera un avantage supplémentaire.
  5. Capacité à produire des approches novatrices et créatives par rapport aux activités pour améliorer les performances et créer des avantages supplémentaires pour la Banque et ses clients ;
  6. S’engagé à veiller à ce que les systèmes, les procédures et la culture au sein de l’organisation soient pleinement exploités pour produire les résultats requis ;
  7. Capacité à travailler sous pression dans une organisation multiculturelle et opérant à partir de plusieurs lieux ;
  8. Capacité à s’assurer que la plus haute importance est accordée aux clients (internes ou externes) dans toutes les transactions et interactions ;
  9. Capacité à présenter des idées et à faire accepter ; avoir une bonne écoute alliée à une sensibilité culturelle ; être attaché à la diversité et être capable d’impulser et de gérer les innovations, la créativité et le changement ;
  10. Capacité à créer des relations et des partenariats avec un large éventail de clients, internes et externes, pour la réalisation efficace de résultats répondant aux besoins et aux intérêts des clients au sein et à l’extérieur de l’institution ;
  11. Avoir une compréhension exhaustive des structures de projets, y compris la planification, la stratégie de gestion des risques, la stratégie de gestion de la communication, les retours d’expérience et le transfert des projets, ainsi que d’autres facteurs critiques de succès, les stratégies, politiques, procédures et pratiques d’autres institutions similaires ;
  12. Avoir une connaissance et une compréhension fines des éléments essentiels à la réalisation et à la mesure efficaces des impacts en matière de développement obtenus par le biais des projets et des programmes en Afrique ;
  13. Pouvoir identifier et créer des liens significatifs entre les différents secteurs, afin de stimuler l’impact sur le développement aux niveaux national et régional ;
  14. Capacité à définir et piloter efficacement les activités de gestion de portefeuille dans des circonstances incertaines et difficiles ;
  15. Faire preuve d’une aptitude avérée à prendre des risques d’intervention prudents qui contribuent à la réalisation des résultats appropriés ;
  16. Aider les autres à comprendre ce en quoi leurs objectifs personnels s’alignent sur le mandat du Bureau de soutien au Secrétariat conjoint ainsi que sur celui des trois institutions ;
  17. Créer des opportunités de motivation qui tiennent compte de la diversité du personnel et répondent aux besoins ainsi qu’aux objectifs du Bureau de soutien au Secrétariat conjoint ;
  18. Assurer perfectionnement du personnel pour améliorer la capacité du Bureau de soutien au Secrétariat conjoint et des trois institutions (Commission de l'Union africaine, Commission économique pour l’Afrique et Banque africaine de développement) ;
  19. Assurer la gestion du personnel, de sorte à s’assurer qu’il est véritablement engagé et qu’il obtient des résultats à des niveaux optimaux ;
  20. Capacité à communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue ;
  21. Avoir des compétences dans l’utilisation des applications standards de MS Office (Word, Excel, Access et PowerPoint).

NB: Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème, à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.