MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Directeur- Bureau de L'intégrité et de la Lutte Contre la Corruption

Share |

  • Titre du poste: Directeur- Bureau de L'intégrité et de la Lutte Contre la Corruption
  • Grade: EL 4
  • Poste N°: 50092340
  • Référence: ADB/17/437
  • Date de publication: 05/10/2017
  • Date de clôture: 18/10/2017
  • Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social sur l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (les Cinq grandes priorités – Top 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été définis, à savoir : l'énergie, l'agro-industrie, l'industrialisation, l'intégration et l'amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous l'orientation des Conseils d'administration, le président pilote les activités de la Banque africaine de développement (BAD) et du Fonds africain de développement (FAD) ; il administre les opérations et les activités conformément aux accords portant création des deux entités. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président (PRST0), le Département de l'évaluation indépendante du développement (BDEV), le Département de l'intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), l'Unité de la vérification de la conformité et médiation (BCRM), le Secrétariat du conseil d'appel des sanctions (BSAB), le Tribunal administratif (BATR), le Bureau de l'auditeur général (PAGL), la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRM), le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL), le Département de la communication et des relations extérieures (PCER), le Bureau de l'intégrité du personnel et de l'éthique (PETH), et le Bureau du secrétaire général & Secrétariat général (PSEG).

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le rôle du Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC) s’inscrit intégralement dans la réalisation du mandat assigné à la Banque en assurant la protection de l'image et de la réputation de la Banque et en améliorant le climat d'investissement sur le continent par la dissuasion, la prévention et la réduction de la fraude, de la corruption, des cas d'inconduite de la part des membres du personnel et d'autres pratiques nuisibles au sein du Groupe de la Banque.

Le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption a pour mission principale de mener des enquêtes indépendantes sur les allégations de corruption, de fraude et autres pratiques répréhensibles commises dans le cadre des opérations financées par le Groupe de la Banque. Elle mène en outre des enquêtes sur les allégations d'inconduite impliquant les membres du personnel de la Banque.

LE POSTE :

Le Directeur/la Directrice sera chargé(e) de gérer et de coordonner le mandat global du Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption. Le/la titulaire supervisera l'ensemble des enquêtes sur les allégations d'inconduite de la part des membres du personnel de la Banque, ainsi que les allégations de fraude et de corruption et de pratiques répréhensibles dans le cadre des activités, des programmes et des projets financés par le Groupe de la Banque. Dans la conduite des enquêtes, le/la titulaire observera les normes les plus élevées de compétence et d'intégrité professionnelles.

Le Directeur/la Directrice, PIAC est chargé(e) de gérer le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption et de s'assurer qu'il joue son rôle de chef de file des actions du Groupe de la Banque pour détecter les cas de violation des normes d'intégrité institutionnelle, y compris les cas de fraude, de corruption et de comportement contraire à l'éthique, ainsi que pour mener les enquêtes et établir les rapports y afférents. Il/elle veille également à ce que le Bureau élabore des mesures préventives afin de réduire, par anticipation, les risques d'inconduite, de fraude, ou de corruption dans le cadre des opérations du Groupe de la Banque.

Le Directeur/la Directrice veillera au respect des normes d'excellence et entretiendra de solides relations de partenariat au sein du Groupe de la Banque. Le poste vise également à garantir la confidentialité lors des enquêtes sur toutes les allégations de corruption et d'inconduite concernant les membres du personnel et à fournir à la Direction des évaluations indépendantes et objectives.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et l'orientation du Président, le Directeur/la Directrice du Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption devra :

1.  Gérer le personnel du Bureau : déterminer les besoins en ressources humaines et professionnelles du Département ; Constituer et maintenir une équipe de personnel qualifié et une structure organisationnelle qui permet d'assurer une prévention et des enquêtes efficientes et efficaces concernant l'ensemble des programmes et des activités internes de la Banque ; Assurer la coordination des activités et la coopération entre les divisions ; promouvoir le travail d'équipe au sein du Département ; et Veiller à ce que le travail soit accompli au meilleur coût et dans les meilleurs délais possibles ; examiner et approuver l'évaluation annuelle de la performance et conseiller les membres du personnel sur les questions liées à la performance, à la formation et au développement de carrière et faire des recommandations concernant les récompenses et les mesures disciplinaires, le cas échéant ; résoudre les griefs sérieux des employés ; rédiger/réviser les descriptions de poste du bureau pour s'assurer qu'elles sont actualisées et qu'elles reflètent le travail requis par l'institution ;

2.  Définir et promouvoir la vision, les objectifs et les stratégies de développement, les normes de responsabilité et les principaux domaines de résultats du Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption à l'appui des objectifs du Groupe de Banque, en conformité avec les politiques en vigueur et veiller à l'utilisation de ses fonds, propres et reçus, aux fins prévues ;

3.  Planifier, élaborer et mettre en place des opérations efficaces pour le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption et établir des lignes directrices relatives à la performance et à la responsabilité qui garantissent la cohérence dans la prise de décisions ;

4.  Adopter les meilleures pratiques internationales en matière de détection, d'enquête et de prévention des cas d'inconduite, de fraude et de corruption de la part des membres du personnel. À cette fin, élaborer les procédures régissant le processus d'enquête et l'application des sanctions et autres mesures à mettre en œuvre suite aux conclusions des enquêtes ;

5.  Élaborer les stratégies institutionnelles en coopération avec les unités organisationnelles concernées du Groupe de la Banque, telles que le Département des ressources humaines, le Bureau de l'éthique, le Département juridique, le Département de la gestion fiduciaire et financière, de l'inspection et de la politique de passation de marchés et des Bureaux régionaux et nationaux de la Banque ; mener les activités d'enquête et de poursuite (fonction relative à l'intégrité du personnel) et la prévention, la détection et la dissuasion des cas d'inconduite, de fraude et de corruption de la part des membres du personnel dans le cadre des stratégies globales de gouvernance et de lutte contre la corruption du Groupe de la Banque, y compris la sensibilisation aux effets nocifs de la fraude et de la corruption dans les opérations de la Banque ;

6.  Enquêter sur les actes d'inconduite, y compris mais pas seulement, le harcèlement, les conflits d'intérêt, l'abus d'autorité, la confidentialité des données, la conduite professionnelle, les cadeaux et décorations, les préoccupations d'ordre personnel et privé (quand le nom et la réputation de la Banque sont à risque) et la mauvaise utilisation des ressources de la Banque (voyages, indemnités, cartes d'achat ou petite caisse, etc.) ;

7.  Prodiguer des conseils au personnel et à la Direction, mener des enquêtes sur toutes les allégations d'inconduite de la part des membres du personnel ;

8.    Veiller à ce que tous les cas d'inconduite fassent l'objet d'enquête conformément aux droits et aux obligations du personnel ;

9.    promouvoir une culture de l'intégrité ;

10.  Favoriser une « culture de l'expression » conformément au code de conduite de la fonction publique internationale ;

11.  Diriger des programmes de vulgarisation directe, de formation et de diffusion des enseignements tirés des résultats des enquêtes à l'intention des membres du personnel et des clients du Groupe de la Banque, ainsi que d'autres parties tierces pertinentes ;

12.     Recruter, former, conseiller, encadrer et assurer la gestion générale d’une équipe pluridisciplinaire conformément aux exigences opérationnelles du Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption ;

13.  Préparer les budgets des opérations et des salaires, gérer et surveiller efficacement les dépenses par rapport au budget et aux ressources affectées au Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption ;

14.  Veiller à l’examen rapide et approprié, conformément aux normes établies, de toutes les allégations et déterminer la viabilité des enquêtes ;

15.  Représenter le Groupe de la Banque dans les forums nationaux et internationaux sur l'inconduite, la lutte contre la corruption et la fraude en milieu de travail ; collaborer et coopérer avec d'autres institutions, singulièrement, les institutions multilatérales de développement et les autres institutions exerçant les mêmes fonctions que le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption, et élaborer les meilleures pratiques avec des comparateurs pour établir des références afin d’améliorer les processus internes ;

16.     Collaborer avec les Bureaux du conseiller juridique général, du chargé de l’éthique et du Médiateur, ainsi que d'autres unités et départements concernés pour organiser des ateliers interactifs ;

17.     Collaborer avec le Bureau de l'Auditeur général pour organiser des ateliers interactifs sur les insuffisances des mesures de contrôle qui ont été détectées pendant les activités d'enquête ;

18.     Rencontrer, en tant que de besoin, le Président et préparer des rapports trimestriels et annuels pour informer le Cabinet du Président et le Conseil d’administration des mesures appropriées à prendre suite aux conclusions des enquêtes et aux actions préventives ;

19.  Effectuer toute autre tâche que le Président et/ou le Conseil pourra raisonnablement lui demander.

Critères de sélection

1.  Être titulaire d'au moins un Master ou un diplôme universitaire équivalent en droit, études juridiques, expertise comptable judiciaire, justice et enquête criminelle, criminologie ou dans des disciplines connexes ;

2.  Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience professionnelle étendue, avec prise de responsabilités progressive dans le domaine de la lutte contre la corruption et/ou de la gouvernance et la fourniture de services d’enquêtes et de prévention axés sur les meilleures pratiques au sein d’organismes internationaux d'envergure et complexes exerçant d’importantes activités en Afrique, y compris au sein d’entités gouvernementales opérant dans les mêmes domaines. Sept (7) des dix (10) ans d’expérience doivent avoir été passées à un poste de direction ;

3.  Expérience en matière de règlement de litiges ; une admission dans un barreau (ou équivalent) dans au moins une juridiction constituerait un atout ; une expérience dans l'application de la loi constitue également un atout ;

4.  Compétences en matière de diplomatie, sensibilité aux implications politiques et souci des facteurs culturels et individu promouvant le travail d'équipe ;

5.  Haut degré d'intégrité, de valeurs morales et très respecté(e) et considéré(e) pour sa compétence, son expertise et son indépendance ;

6.  Connaissance pratique des normes, politiques et mécanismes internationaux visant à atténuer efficacement le risque de fraude et de corruption et à promouvoir la transparence et l’obligation de rendre compte ;

7.  Connaissance approfondie des pratiques, procédures et principes d’enquête ;

8.  Compréhension des techniques judiciaires, en particulier, dans les domaines liés à la fraude financière ainsi qu’à la fraude dans les acquisitions/passations de marchés et les opérations ;

9.  Solides compétences analytiques, aptitude à prendre des décisions décisives et capacité à concevoir, formuler et mettre en œuvre des politiques et programmes ;

10.  État d'esprit stratégique, solide capacité à analyser les actions du point de vue des parties prenantes et à traduire les réflexions stratégiques en plan d'actions convaincant ;

11.  Capacité à nouer des partenariats avec un large éventail de clients et à obtenir des résultats répondant aux besoins et aux intérêts à long terme des clients à l’intérieur et à l’extérieur de la Banque ;

12.  Bonne compréhension des questions de gouvernance et des activités de lutte contre la corruption ;

13.  Capacité à communiquer efficacement à l'écrit comme à l'oral en anglais ou en français, avec une connaissance pratique de l'autre langue ;

14.  Maîtrise de l'utilisation des applications courantes de la Suite Microsoft Office ; la connaissance de SAP serait un atout.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

 

 


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.