MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Médiateur - SNOM

Share |

  • Titre du poste: Médiateur - SNOM
  • Grade: PL3
  • Poste N°: 50067163
  • Référence: ADB/18/016
  • Date de publication: 12/09/2018
  • Date de clôture: 11/10/2018
  • Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence principale est chargée d’appuyer le Président dans la gestion quotidienne du Groupe de la Banque en vue d’atteindre l’objectif stratégique de l’institution et de promouvoir une culture de la performance permettant d’harmoniser tous les processus et les systèmes afin d’obtenir des résultats à fort impact. La Vice-présidence principale fera preuve d’un leadership efficace et d’une capacité de coordination exceptionnelle pour veiller à la mise en œuvre et au suivi des décisions institutionnelles clés, ainsi qu’à l’identification de mesures correctives et actions nécessaires. Elle pilote les discussions de la haute Direction, le processus de prise de décision et l’exécution des décisions clés du Conseil d’administration et de la haute Direction.

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Bureau du Médiateur (SNOM) est un organe statutaire de la Banque créé par une résolution du Conseil en 1992. Sa mission est de faciliter le règlement des conflits par la médiation et la conciliation ou d’autres moyens appropriés avec pour principal objectif le règlement des différends concernant les questions liées à l’emploi entre les membres du personnel et la Banque. Le Bureau appuie les efforts de la Direction visant à améliorer les conditions de travail et la qualité des relations humaines et professionnelles à tous les échelons de la Banque.

Partie intégrante des mécanismes de recours internes, le bureau du Médiateur est un organe neutre chargé de fournir une assistance impartiale, confidentielle, indépendante et informelle à tous les membres du personnel pour des griefs et des plaintes concernant les questions liées au cadre de travail. Il fournit également des conseils sur les lacunes et recommande à la Direction des solutions concernant les politiques, procédures et pratiques en matière d’emploi.

LE POSTE :

Le deuxième Médiateur rend compte directement au Médiateur et est appelé à :

  1. Assister le Médiateur en fournissant des services de gestion des conflits aux membres du personnel ;
  2. Effectuer des visites dans les bureaux pays pour fournir des services de formation ou traiter des situations de conflit, le cas échéant ;
  3. Informer, et orienter, le cas échéant, les parties en conflit potentiel ou réel sur le processus informel de résolution des conflits et les aider à entamer ce processus ;
  4. Faciliter la résolution informelle des conflits en milieu professionnel en aidant toutes les parties à étudier des options et à participer à un processus volontaire et confidentiel et, en tant que tierce partie neutre, faciliter et aider les parties en conflit à discuter des problèmes et négocier un accord ;
  5. Participer à l’élaboration des plans de travail annuels, des objectifs et des résultats attendus.

Fonctions et responsabilités

Principales responsabilités liées à la fonction :

  1. Participer à la gestion du Programme de promotion des valeurs, notamment le système d’enregistrement des plaintes et le bulletin d’information ;
  2. Conseiller la Direction sur les griefs d’ordre professionnel des employés ;
  3. Préparer des rapports assortis de commentaires et de recommandations sur toutes les lacunes observées dans les politiques, procédures et pratiques à la Banque ;
  4. Examiner les griefs d’ordre professionnel des membres du personnel, y compris les questions concernant l’administration des avantages, ainsi que les préoccupations d’ordre professionnel et les relations avec le personnel ;
  5. Fournir des conseils sur toute question ou préoccupation concernant le personnel dont le Bureau est saisi par la Direction ;
  6. Rechercher et proposer des solutions simples qui permettront de réduire les coûts liés au règlement formel des différends d’ordre professionnel des employés ;
  7. Examiner les politiques, pratiques et procédures, autant que nécessaire, pour déterminer et délimiter les domaines susceptibles d’être améliorés dans le processus informel de conciliation et de médiation ;
  8. Compléter et collaborer avec les autres mécanismes de recours internes de la Banque en vigueur afin d’améliorer les conditions de travail et la qualité des relations humaines et professionnelles à tous les échelons de la Banque.

Détail des activités liées aux responsabilités de la fonction

  • Contribuer à l’élaboration des politiques et programmes du Complexe SVP


  1. Participer et contribuer à l’Équipe de gestion du complexe (CMT) ;
  2. Soumettre des rapports et formuler des recommandations à l’intention de la Direction et de l’Unité organisationnelle en charge ;
  3. Soumettre des rapports trimestriels au Vice-président principal par l’intermédiaire de SNOM sur les questions systémiques touchant la Banque ;
  4. Aider à l’identification des questions systémiques rencontrées au cours du règlement informel et formuler des propositions sur les mesures appropriées à prendre ;
  5. Aider à l’élaboration de programmes qui permettent d’améliorer les conditions et le cadre de travail dans l’intérêt commun de la Banque.
  • Facilitation de la résolution des conflits
  1. Gérer les griefs d’ordre professionnel des employés de manière indépendante, neutre, impartiale, informelle et confidentielle, afin d’aider à replacer les problèmes dans leur contexte ;
  2. Mener des recherches informelles pour recueillir des données factuelles et des informations générales qui pourraient aider à comprendre le contexte global du problème ;
  3. Informer, et le cas échéant, orienter les parties en conflit potentiel ou réel sur le processus de règlement informel et les aider à entamer ce processus ;
  4. Faciliter, en tant que tierce partie neutre, le règlement informel des conflits d’ordre professionnel, en aidant toutes les parties à envisager diverses solutions et à s’engager dans un processus volontaire et confidentiel, et faciliter et aider les parties en conflit à discuter des questions et à négocier un accord ;
  5. Mener des recherches et des analyses et préparer des avis, études, notes d’information, rapports et correspondances ;
  6. Œuvrer avec les parties concernées dans les différentes unités organisationnelles pour un règlement informel des problèmes d’ordre professionnel soulevés par les parties impliquées, si elles en font la demande ;
  7. Établir des relations avec les visiteurs et les conseiller sur tous les aspects du règlement informel par téléphone ou dans le cadre de rencontres avec les parties ;
  8. Participer à la production d’un rapport annuel sur les activités du Bureau.
  • Services de médiation
  1. Rédiger le protocole d’accord à signer par les parties avant le lancement du processus ;
  2. Maintenir la neutralité et l’impartialité à l’égard de toutes les parties et respecter la confidentialité dans le processus, recueillir les informations utiles et aider les parties à identifier et comprendre les enjeux et les intérêts, envisager diverses solutions et fournir des réponses satisfaisantes pour toutes les parties ;
  3. Assurer, le cas échéant, le suivi auprès des parties après le règlement des différends afin de recevoir des retours d’information et de conseiller les clients sollicitant d’autres services ;
  4. Rédiger un procès-verbal de règlement si les parties trouvent un accord.
  • Le programme CPV
  1. Participer au processus de sélection, de vérification et de formation du programme des Champions de la promotion des valeurs (CPV) ;
  2. Fournir un appui aux CPV en offrant des services de gestion des conflits à l’intention des membres du personnel des bureaux pays ou régionaux et effectuer, au besoin, des visites dans les bureaux extérieurs pour fournir des services de formation ou traiter des situations de conflit ;
  3. Informer, et lorsque nécessaire, orienter les CPV et les parties concernées par les différends potentiels ou réels sur le processus de règlement informel et les aider à entamer ce processus ;
  4. Faciliter le règlement informel des conflits d’ordre professionnel en aidant les CPV à proposer des solutions et à s’engager dans un processus volontaire et confidentiel, en tant que tierce partie neutre, et faciliter et aider les parties opposées à discuter des questions et à négocier un accord.
  • Plaidoyer et services consultatifs
  1. Aider à l’élaboration et à la mise en œuvre d’activités de sensibilisation et d’apprentissage portant sur le règlement informel et la gestion des conflits afin d’aider tous les membres du personnel à utiliser efficacement les services de SNOM.
  2. Œuvrer de concert avec les parties concernées dans les différentes unités organisationnelles pour un règlement informel des problèmes d’ordre professionnel, soulevés par les parties, à leur demande ;
  3. Faire preuve d’originalité en donnant des avis spécialisés sur les meilleurs services ou techniques de règlement des différends en vue de satisfaire les besoins et les exigences des parties en conflit ;
  4. Participer à l’organisation d’enquêtes, examiner les résultats des enquêtes et produire des rapports, si nécessaire ;
  5. Agir en tant que lanceur d’alerte en attirant l’attention de la haute Direction sur les potentiels risques institutionnels pouvant découler d’un problème lié à un conflit.

Critères de sélection

  1. Être titulaire au moins d’un Master ou un diplôme équivalent en règlement extrajudiciaire des litiges, administration, gestion des ressources humaines, droit, sciences sociales ou dans des disciplines connexes ;
  2. Une formation en médiation, conciliation ou négociation serait souhaitable.
  3. Justifier au moins de sept (7) années d’expérience au niveau international, avec prises de responsabilités progressives dans les domaines du droit, de la gestion ou du règlement des litiges ou dans des domaines connexes, dont au moins trois (3) ans à un poste de gestion ou de direction.
  4. Une expérience en gestion des conflits et des différentes approches concernant le règlement informel des conflits serait souhaitable ;
  5. Une expérience pratique acquise dans le secteur privé serait hautement souhaitable ;
  6. Avoir la maîtrise des systèmes de règlement extrajudiciaire des litiges et des conflits ;
  7. Avoir une bonne connaissance des règles et politiques de la structure organisationnelle au plan international ;
  8. Être capable d’élaborer des rapports, de formuler des points de vue sur les questions systémiques, de proposer des solutions de façon concise en donnant le maximum d’informations utiles ;
  9. Professionnalisme : être capable d’instaurer et de maintenir la confidentialité ;
  10. Communication : parler et écrire clairement et efficacement ; écouter les autres ; interpréter correctement les messages des autres et réagir de façon appropriée ; poser des questions pour obtenir des précisions et montrer un intérêt pour la communication dans les deux sens ; choisir les mots, le ton, le style et la forme en fonction de l’interlocuteur ; faire preuve d’ouverture en ce qui concerne le partage d’information et la communication régulière d’informations aux autres ;
  11. Orientation client : considérer tous ceux qui bénéficient des services comme des « clients » et chercher à appréhender les choses de leur point de vue ; nouer et entretenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect ; identifier les besoins des clients et trouver des réponses adaptées à ces besoins ; suivre les évolutions en cours à l’intérieur et à l’extérieur de l’environnement des clients pour rester informé et anticiper les problèmes ; informer régulièrement les clients des avancées ou des reculs enregistrés au niveau des projets et respecter les délais de livraison des produits ou des services aux clients.
  12. Travail d’équipe et relations : capacité à établir et entretenir des relations de haut niveau avec la haute Direction, les pairs et les subordonnés en ayant un sens élevé de l’intégrité ;
  13. Jugement/prise de décisions : identifier les principaux problèmes dans une situation complexe et aller rapidement au cœur du problème ; recueillir des informations pertinentes avant la prise de décision ; tenir compte de l’impact positif et négatif des décisions avant de les prendre ; prendre des décisions en tenant compte de l’impact sur les autres et sur l’institution ; proposer un ensemble de mesures ou formuler des recommandations sur la base de l’ensemble des informations disponibles ; comparer les hypothèses aux faits ; savoir déterminer si les mesures proposées répondront aux besoins exprimés et sous-jacents de la décision et être capable de prendre des décisions difficiles si nécessaire.
  14. Être capable d’absorber les informations pertinentes en vue d’une prise de décisions efficace ;
  15. Faire preuve de discernement en tenant compte de l’impact positif et négatif des décisions avant de les prendre.
  16. Être capable de prendre des décisions fondées sur l’ensemble de la situation, par exemple, en tenant compte de l’impact sur les autres et l’institution ; proposer un ensemble de mesures ou formuler des recommandations sur la base de l’ensemble des informations disponibles ;
  17. Être capable de mener une réflexion critique afin de prendre des décisions difficiles le cas échéant ;
  18. Être un modèle que d’autres personnes voudraient imiter ;
  19. Établir et gérer des relations avec un large éventail de personnes pour comprendre leurs besoins et obtenir leur soutien ;
  20. Anticiper et résoudre les conflits en recherchant des solutions mutuellement acceptables ;
  21. Faire preuve de courage en adoptant des positions parfois impopulaires ;
  22. Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais et/ou en français ;
  23. Savoir utiliser les logiciels courants de la Suite Microsoft Office ;

  24. La connaissance de SAP serait un atout supplémentaire.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

DANS un souci de respect de la diversitÉ au sein de l’ÉQUIPE, ce poste est ouvert uniquement aux femmes.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HRDirect@AFDB.ORG

“CE POSTE A DEJA ETE PUBLIE. LES CANDIDATS QUI ONT DEJA POSTULE A CE POSTE NE DEVRAIENT PAS REAPPLIQUER”


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.