MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Chargé principal de l’agriculture - RDGE2

Share |

  • Titre du poste: Chargé principal de l’agriculture - RDGE2
  • Grade: PL4
  • Poste N°: 50001122
  • Référence: ADB/18/150
  • Date de publication: 10/08/2018
  • Date de clôture: 09/09/2018
  • Pays: Kenya

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1963, la Banque africaine de développement est la première institution de développement panafricaine qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. En plus de fournir du financement, la Banque est la voix de l’Afrique sur les questions économiques, financières et de développement mondial, un rôle qui a pris une grande importance à la lumière d’une intégration et d’une interconnexion mondiales croissantes. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a identifié Cinq grandes priorités devant lui permettre d’accélérer ses interventions en Afrique. Il s’agit notamment de : l’énergie, l’agriculture, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.  La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE :

Le Complexe Développement régional, intégration et prestation de services est chargée de veiller à la pertinence opérationnelle de la BAD ainsi qu’à l’efficience et l’efficacité des activités et programmes opérationnels du Groupe de la Banque. Elle s’assure que la Banque opère efficacement dans l’ensemble de ses pays membres régionaux et supervise l’exécution de tous les aspects des activités des Directions régionales de la Banque.

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :

Au sein du Complexe développement régional, intégration et prestation de services (RDVP), la Banque compte cinq (5) Directions du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services (RDIBD), dont une dans chaque région, à savoir :  l’Afrique du Nord, l’Afrique australe, l’Afrique orientale, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Chaque Direction régionale est dirigée par un directeur général et dotée des fonctions sectorielles et capacités administratives pertinentes pour une prestation rapide de services aux pays clients. Les Directions régionales de l’Afrique orientale assurent l’orientation stratégique globale des bureaux nationaux dans les régions. Elles sont chargées des opérations de la Banque, du développement des activités, de la gestion des projets et de la prestation globale et efficace des Cinq grandes priorités de la Banque, à savoir : « Industrialiser l’Afrique », « Nourrir l’Afrique », « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie », « Intégrer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ».

Le poste est basé dans l’une des divisions du Bureau de la Direction régionale de l’Afrique orientale.

LE POSTE :

Le Chargé principal de l’agriculture est responsable de la création, du traitement, de la supervision et de la gestion globale du portefeuille de projets du secteur de l’agriculture, de l’élevage et de la gestion des ressources naturelles. Il/elle est censé(e) fournir des conseils spécialisés et apporter des contributions aux activités opérationnelles du Groupe de la Banque en examinant la conception technique et les modalités institutionnelles des projets/programmes agricoles proposés au financement de la Banque et en évaluant leur faisabilité en tenant compte de leur impact présent et futur. À ce titre, le /la titulaire interagit étroitement avec les autres membres du personnel des complexes suivants : agriculture, développement humain et social (AHVP), secteur privé, infrastructure et industrialisation (PIVP) et électricité, énergie, climat et croissance verte (PEVP). Le/la titulaire du poste devra notamment collaborer étroitement avec le Département de l’agriculture et de l’agro-industrie (AHAI) et le Département du financement agricole et du développement rural (AHFR), qui donnent des orientations stratégiques pour la mise en œuvre de la Stratégie de la Banque pour « Nourrir l’Afrique » et ses programmes phares que sont  : le programme des technologies pour la transformation de l’agriculture africaine (TAAT), Enable Youth, le programme de post-récolte et agro-transformation (PHAP), l’Initiative de transformation de la savane africaine (TASI), les zones spéciales de transformation des cultures, le programme de l’agriculture intelligente face au changement climatique (CSA), le programme des économies bleues, l’initiative Leadership 4 Agriculture (L4Ag), etc. Le Chargé principal de l’agriculture sera directement impliqué dans le cycle de développement du projet, depuis l’identification des possibilités conformément à la priorité « Nourrir l’Afrique » des Cinq grandes priorités jusqu’à l’approbation par les conseils d’administration de la Banque.

Fonctions et responsabilités

Développement des activités et lancement du projet :

Conformément à la stratégie de la Banque pour nourrir l’Afrique, aux documents de stratégie pays et aux documents de stratégie d’intégration régionale, le/la titulaire du poste assumera les fonctions suivantes :

  1. Fournir un appui aux pays membres régionaux (PMR) et diriger/appuyer les équipes de la Banque pour identifier, préparer, évaluer et mettre en œuvre des projets dans les sous-secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de l’agro-transformation et de l’agro-industrie ;
  2. Identifier, développer et soutenir le financement de projets agricoles qui répondent aux objectifs de la Stratégie pour « nourrir l’Afrique » ;
  3. Examiner les diverses propositions et communications envoyées à la Banque par ses partenaires, clients et prendre les mesures appropriées, y compris l’émission d’un avis technique sur les soumissions du gouvernement à la Banque, la rédaction de réponses et/ou de rapports/présentations et le suivi interne ou externe ;
  4. Apporter les compétences techniques requises pour concevoir des projets nationaux et multinationaux qui répondent aux besoins des PMR et des communautés économiques régionales en fonction de leurs priorités et de leur sélectivité ;
  5. Promouvoir l’intégration régionale et la coordination des donateurs afin de promouvoir la complémentarité des interventions dans le domaine de l’agriculture et du développement rural sur la base des avantages comparatifs des différents partenaires ;
  6. Assurer la liaison avec d’autres partenaires de développement afin d’identifier les possibilités de cofinancement et d’autres partenariats.

Analyse technique, conception et mise en œuvre du projet :

  1. Le Chargé principal de l’agriculture œuvre au-delà des cloisonnements techniques, géographiques et institutionnelles pour appuyer la mise au point de solutions de développement pour divers clients dans les zones rurales et urbaines ainsi que dans les secteurs public et privé conformément au programme de développement de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et de l’agro-industrie du Groupe de la Banque africaine de développement.  Sur la base d’une démarche axée sur la valeur ajoutée, il/elle s’acquittera des tâches suivantes :
  2. Appuyer la mise en œuvre de ce programme dans les pays membres régionaux (PMR) de la région de l’Afrique orientale, avec un accent particulier sur l’apport de contribution technique en vue de la conception et de la supervision de projets qui permettent de : 

               - promouvoir le développement des chaînes de valeur, l’ajout de valeur et la première et deuxième transformations des productions végétales et animales ;

               - catalyser la participation et le développement du secteur privé dans l’agro-industrie en Afrique ;

               - promouvoir le développement des PME agricoles et la commercialisation de l’agriculture, en répondant notamment aux questions de l’accès au financement et en créant des exploitations agricoles pour forger des liens commerciaux et faciliter le développement d’agropoles et de zones de transformation agricoles ;

              - appuyer la création d’un environnement agro-alimentaire propice ; et

              - encourager les investissements dans les infrastructures lourdes (y compris les routes, les marchés et l’irrigation), les infrastructures techniques (le capital humain, à savoir des employés potentiels compétents, les TIC, etc.) et des politiques et réformes favorables, pour la transformation de l’agriculture africaine en entreprises viables et rentables ;

  1. Contribuer à la résolution des problèmes liés au développement du secteur agricole, notamment en conseillant les PMR pour la promotion de politiques propices à une forte croissance/un développement marqué du secteur, y compris la création d’un environnement favorable aux investissements du secteur privé dans l’agro-industrie ;
  2. Travailler en étroite collaboration avec les experts du secteur agricole au niveau du siège (AHAI/AHFR) et les spécialistes du secteur privé à la Banque afin d’intensifier les investissements dans l’agro-industrie ; concevoir et coordonner l’offre de solutions axées sur le client et l’ensemble des aspects de la gestion de projet liés au déploiement de ces solutions ;
  1. Contribuer à l’exécution des programmes phares, selon les besoins, afin d’assurer la réalisation des objectifs liés à la priorité « Nourrir l’Afrique » ;
  1. Soutenir, en collaboration avec l’AHAI/AHFR, l’élaboration de projets visant à accroître les possibilités agricoles et le développement agro-industriel de la région de l’Afrique orientale ;
  1. Effectuer des analyses techniques, économiques et sectorielles qui guideront et soutiendront les investissements public et privé dans l’agriculture ;
  1. Soutenir le déploiement à grande échelle de modèles de vulgarisation agricole innovants, des approches efficaces pilotées par le secteur privé pour la fourniture de services de vulgarisation agricole (enregistrement en ligne des agriculteurs et approvisionnement en intrants) ;
  1. Concevoir des projets à même d’utiliser les ressources du secteur public pour mobiliser des capitaux du secteur privé en vue d’accroître l’investissement privé dans le secteur agricole, y compris la création de dispositifs d’enlèvement entre les petits exploitants agricoles et l’agro-industrie du secteur privé ;

     10.  Appuyer la structuration des projets agro-industriels des partenariats publics privés (PPP) afin de mobiliser les investissements du secteur privé ;

      11. En ce qui concerne les stratégies nationales et régionales de la Banque, identifier, préparer, évaluer et superviser les opérations sous-sectorielles connexes de l’agriculture et de l’agro-industrie ;

      12. Aider les pays membres régionaux à transformer radicalement leurs agro-industries pour en faire des plateformes pour la création d’emploi, l’amélioration des conditions de vie des populations, la promotion d’une croissance économique et d’un développement diversifiés ;

      13. Entreprendre une analyse et des études sectorielles visant à orienter la stratégie d’intervention de la Banque vers le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie en faveur de l’Afrique ;

      14. Apporter des contributions techniques aux activités opérationnelles du Groupe de la Banque se rapportant au développement de l’agriculture et de l’agro-industrie à travers la revue de la conception technique et des modalités institutionnelles des programmes agricoles proposés au financement de la Banque ;

     15. Établir et entretenir une collaboration stratégique avec les partenaires concernés dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’agro-alimentaire et de l’agro-industrie ;

  1. Encadrer le personnel nouvellement recruté (peu expérimenté) dans les domaines susmentionnés ;

    17. Exécuter toute autre tâche éventuellement confiée par le Chef de division et/ou la haute direction.

Gestion du portefeuille

     1.  Gérer un ensemble de projets du portefeuille des investissements de la Banque relevant du domaine de responsabilité ;

     2.  Fournir à la Direction, des rapports périodiques efficaces sur l’exécution du portefeuille sous gestion ;

     3.  Identifier des synergies et proposer des interventions qui promeuvent la faisabilité à long terme des projets sous sa gestion ;

     4.  Assurer le suivi des recommandations issues des supervisions, des revues à mi-parcours, des revues de portefeuille et des missions d’audit comptable sur les projets/programmes en accordant l’attention nécessaire au suivi et évaluation des projets ;

  1. Examiner les dossiers d’appel d’offres, les rapports d’évaluation des offres, les rapports d’étape trimestriels, les demandes de prorogation des contrats ou de la date du dernier décaissement ;

      6.  Collaborer avec d’autres unités de la Banque dans l’évaluation de la performance opérationnelle, la préparation des rapports d’achèvement, etc., afin de s’assurer de la prise en compte des enseignements tirés de l’exécution des opérations passées dans les nouveaux projets ;

  1. Donner des avis techniques et stratégiques à la direction et aux cadres des pays membres de la Banque pendant l’exécution du projet, notamment dans les domaines de la passation des marchés et de la gestion générale des projets.

Critères de sélection

La complexité de ce poste exige du/de la titulaire, les compétences suivantes: 

Profil académique et connaissances informatiques :  

Avoir au moins une maîtrise en économie agricole, agronomie, développement rural, agriculture, gestion des ressources naturelles, finance agricole, financement du développement ou dans des disciplines connexes des sciences sociales.

Caractéristiques personnelles :

  1. Avoir au moins six (6) années d’expérience progressive dans une institution financière ou de développement reconnue à l’échelle internationale ou dans une entreprise agroalimentaire privée ;
  2. Avoir une bonne connaissance des concepts de l’agriculture et de l’agro-industrie ainsi que des défis sur le continent africain ;
  3. Être capable d’analyser les tendances, les contraintes, les politiques, les institutions et de fournir un appui technique aux secteurs agro-alimentaire et agro-industriels connexes ;
  4. Avoir la capacité de concevoir des programmes appropriés dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage et de la gestion des ressources naturelles pour remédier aux problèmes du secteur ;
  5. Être capable d’identifier les méthodes et techniques appropriées pour mener des études économiques et présenter les résultats ;
  6. Avoir une expérience riche et pertinente dans la formulation de projets et l’appui technique ;
  7. Avoir des aptitudes à travailler au sein d’une équipe dans un environnement multiculturel ;
  8. Être capable de travailler efficacement en partenariat avec les clients et de recueillir des commentaires pour améliorer les processus de travail ;
  9. Être apte à communiquer efficacement à l’écrit comme à l’oral en français ou en anglais et avoir une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
  10. Avoir des compétences dans l’utilisation des logiciels courants de la suite Microsoft Office (Word, Excel, Access, PowerPoint) ; une maîtrise de SAP serait souhaitable ;  
  11. Avoir la capacité de travailler sous pression et efficacement avec d’autres professionnels intervenant au niveau technique et de la gestion dans des domaines divers et variés ; d’établir un ordre de priorité dans les tâches et de gérer plusieurs tâches simultanément ; avoir une capacité avérée dans la coordination de programmes d’activités et des ressources ainsi que dans la gestion des équipes.

Vision stratégique :

  1. Avoir la capacité d’entreprendre une analyse solide (aptitudes et méthodes), afin de conceptualiser les travaux futurs ou les changements organisationnels et d’élaborer des stratégies de changement qui comprennent l’état d’esprit stratégique et la capacité de traduire la pensée stratégique en un plan d’action convaincant d’une grande institution internationale. Avoir une exposition avérée aux opérations et à la mission de la Banque, avec une bonne compréhension de la stratégie globale de la Banque.

Orientation client :

  1. Capacité à travailler en partenariat avec un large éventail de clients et de faire preuve d’un engagement envers des résultats qui sont dans le meilleur intérêt du client ; capacité d’établir des partenariats avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme des clients à l’intérieur et à l’extérieur de l’institution.

Leadership :   

  1. Être capable de constituer et de diriger une équipe motivée et engagée et d’utiliser les talents et l’expertise des membres de l’équipe de façon productive, démontrer sa capacité à former et à diriger des équipes motivées et engagées au-delà des cloisonnements imposés par les fonctions. Avoir une capacité avérée à accomplir les tâches dans les délais impartis au département en prodiguant des conseils précieux et en donnant un retour d’informations constructif. Être à même de développer un style de leadership efficace pour mettre en route et atteindre une performance organisationnelle exceptionnelle. Avoir une capacité à gérer de multiples responsabilités dans un environnement en mutation rapide. Être doté de solides aptitudes managériales, y compris en communication interpersonnelle et orientation-client ; 

Communication et compétences interpersonnelles : 

     4.  Avoir de solides compétences interpersonnelles et la capacité à rallier et inspirer confiance. Avoir d’excellentes capacités à communiquer efficacement à l’écrit comme à l’oral en français et/ou en anglais et une bonne connaissance pratique de l’autre langue. Être capable de parler avec confiance et conviction, de formuler et de présenter des arguments à l’appui de ses idées. Avoir la capacité à développer des relations effectives en interne et en externe, à promouvoir la collaboration et à traiter les conflits et les désaccords de manière constructive.


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.