MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Chargé Principal Du Financement Climatique

Share |

  • Titre du poste: Chargé Principal Du Financement Climatique
  • Grade: PL4
  • Poste N°: 50083691
  • Référence: ADB/19/091
  • Date de publication: 03/05/2019
  • Date de clôture: 02/06/2019
  • Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) qui permettront d’accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence chargée de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte est un complexe sectoriel axé sur l’objectif prioritaire « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie » des High 5 de la Stratégie décennale de la Banque. Le Complexe vise à : i) élaborer les politiques et les stratégies dans ce domaine ; ii) fournir une solide expertise technique sectorielle aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise dans les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement ; iv) être le portevoix de la Banque, en la représentant auprès des parties prenantes externes sur tous les aspects liés à l’objectif « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ». Le Complexe mettra l’accent sur les domaines que sont les systèmes d’énergie, la politique et la réglementation, les énergies renouvelables, le climat et la croissance verte.

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Département du changement climatique et de la croissance verte a pour principaux objectifs de : 

  • Intégrer le changement climatique et la croissance verte dans les opérations de la Banque ;
  • Assurer le suivi et l’établissement de rapports sur la mise en œuvre des interventions de la Banque en matière de changement climatique par le biais du Plan d’action du changement climatique et le Cadre relatif à la croissance verte de la Banque ;
  • Gérer l’accès de toutes les vice-présidences chargées des opérations au nombre croissant de sources de financement des interventions environnementales et climatiques au sein de la Banque ; 
  • Aider les pays africains à concevoir et à mettre en œuvre leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) et à accroître leur accès aux financements climatiques disponibles à l’échelle mondiale ; 
  • Mener des actions de sensibilisation sur les possibilités de développement sensible à la question du changement climatique et à faible émission de carbone par la mise en place de l’Alliance financière africaine sur le changement climatique (AFAC) ; et
  • Piloter tous les efforts déployés à la Banque pour limiter et inverser les effets du changement climatique sur le continent. 

Le Département comprend deux divisions, à savoir : la Division de l’adaptation au changement climatique et de la croissance verte et la Division du financement climatique et de l’environnement.

LA DIVISION QUI RECRUTE :

La Division du financement climatique et de l’environnement a pour responsabilité d’assurer un meilleur accès de la Banque et des PMR aux sources de financement du climat et de l’environnement. Plus précisément, la Division gère la quantité croissante de ressources climatiques et environnementales disponibles à l’intérieur et à l’extérieur de la Banque, met au point des mécanismes et des outils novateurs pour améliorer l’accès de la Banque au financement des interventions climatiques et environnementales. Outre les fonds existants (FEM, CIF, AF et ACCF), les initiatives actuelles comprennent la création de banques vertes, de fonds nationaux pour le changement climatique, de fonds thématiques, de fonds bilatéraux et d’obligations vertes. La Division déploie, entre autres outils, le financement mixte, les garanties, les instruments d’emprunt et de capitaux propres et le Mécanisme des avantages sur le plan de l’adaptation qui vient d’être mis au point. Elle travaille avec d’autres BMD pour élaborer le concept de l’alignement de Paris et soutenir l’harmonisation des rapports sur le financement climatique, en participant aux dialogues internationaux et en exerçant un leadership éclairé sur les défis et l’avenir du financement climatique et des mécanismes connexes dans le cadre de conventions internationales telles que la CCNUCC, la UNCCD, l’UNCOB et les protocoles de Montréal et Stockholm. La Division apporte également des secours en cas de catastrophe liée au climat sur le continent. Son objectif ultime est d’accroître de manière significative le volume des flux financiers pour les interventions climatiques et environnementales en direction des pays africains.

LE POSTE :

L’objectif de ce poste est d’accroître l’accès au financement en faveur du climat et de l’environnement pour permettre à la Banque d’en apporter beaucoup plus sur le continent. La Banque s’étant fixé pour objectif de mobiliser 25 milliards d’USD de financement climatique entre 2020 et 2025, ce poste sera essentiel pour améliorer l’accès du continent à de nouveaux financements supplémentaires, notamment par la mise en place et la gestion de nouvelles sources de financement, y compris les fonds fiduciaires bilatéraux, les fonds thématiques et le financement climatique mobilisés au titre de l’article 6 de l’Accord de Paris. Le/la titulaire du poste sera un membre de haut niveau de l’équipe chargée du financement climatique. Il/elle apportera son appui aux différents fonds climatiques pour lesquels la Banque est une entité de mise en œuvre et fera avancer le programme de la Banque en matière de financement de la lutte contre le changement climatique par la mise au point de nouveaux instruments financiers. Le poste est neutre sur le plan technologique et sert toutes les vice-présidences opérationnelles afin de s’assurer que les financements en faveur du climat et de l’environnement sont mis à la disposition de toutes les vice-présidences chargées des opérations et qu’elles y ont accès avec succès. Le/la titulaire du poste contribuera également à la réalisation des objectifs du Plan d’action de la Banque sur le changement climatique (PACC) et à l’élaboration des plans d’action sur le climat après 2020.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et l’orientation générales du Chef de Division - Financement climatique et environnement, le chargé principal du financement climatique assumera les fonctions suivantes :   

  1. Développer et gérer l’accès à de nouvelles sources de financement pour le climat, y compris de nouveaux fonds thématiques et bilatéraux, en travaillant avec l’écosystème existant de la Banque pour mobiliser des fonds, rédiger des accords de fonds (fiduciaires), accroître les réserves et mettre en œuvre des solutions innovantes pour assurer un accès réussi aux financements en faveur de l’atténuation, de l’adaptation et de l’environnement ;
  2. Aider le personnel et les consultants en place à gérer et à accroître l’accès aux fonds externes et internes existants pour la lutte contre les changements climatiques, tels que le Fonds vert pour le climat, le Fonds pour l’environnement mondial, le Fonds d’investissement pour le climat, le Fonds d’adaptation et le Fonds pour le changement climatique en Afrique en contribuant à l’élaboration de projets et à l’accroissement des réserves de projets et en aidant le personnel à satisfaire aux exigences concernant les opérations, les accréditations, les rapports et à suivre les modalités et procédures appropriées ;
  3. Créer des possibilités de cofinancement des projets et mobiliser de nouvelles sources de financement pour atteindre les objectifs de la Banque en matière de financement de la lutte contre le changement climatique en collaborant avec les autres divisions de la Banque et, entre autres, les donateurs, les organisations philanthropiques, les partenaires du secteur privé et les partenaires au développement ;
  4. Travailler en étroite coordination avec les structures existantes de financement de la lutte contre le changement climatique dans le cadre de la CCNUCC, les BMD et d’autres institutions compétentes, afin d’améliorer l’accès de l’Afrique au financement du climat et de l’environnement ;
  5. Apporter un appui technique sur le financement climatique afin de contribuer à la réalisation des objectifs de la Banque, y compris la fourniture d’un appui aux PMR pour les aider à atteindre leurs objectifs de financement du climat au titre de l’Accord de Paris, notamment leurs contributions déterminées au niveau national, le centre des CDN pour l’Afrique et l’AFAC ;
  6. Offrir des services en matière de conseils et de placements pour toutes les opérations sectorielles et régionales de la Banque sur les questions liées à l’accès aux ressources climatiques et environnementales, notamment en établissant des liens solides et en communiquant régulièrement avec les chargés d’activités et les chefs de projets au sein de la Banque.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’un Master ou d’un diplôme d’études supérieures équivalent en études du développement international, changement climatique, finance climatique, gestion de l’environnement, finance, économie ou dans un domaine connexe ;
  2. Justifier d’un minimum de six (6) années d’expérience dans le domaine du financement du climat et de l’environnement, de la mobilisation de fonds, de la rédaction et de la gestion des accords de fonds fiduciaires, des procédures des banques multilatérales de développement, et diverses expériences dans l’élaboration et la gestion de projets, notamment dans le secteur privé ;
  3. Jouir d’une expérience directe en matière d’infrastructures et de financement mixte, d’instruments de financement par capitaux propres, prêts et dons, de partenariats public-privé et d’autres mécanismes de financement pertinents, de préférence dans les pays développés et en développement ;
  4. Avoir une connaissance et une expérience des cadres multilatéraux de gouvernance du climat et de l’architecture mondiale du financement climatique ;
  5. Être au fait des questions de financement du développement durable, de politique internationale en matière de changement climatique et des défis et pratiques en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs effets en Afrique ;
  6. Avoir des connaissances et une expérience en matière de dialogue avec les gouvernements et de collaboration interinstitutionnelle au plus haut niveau, notamment avec des représentants des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux ;
  7. Être capable de communiquer efficacement (écrit et oral) en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ; et
  8. Maîtriser l’utilisation des logiciels Microsoft courants utilisés à la Banque (Word, Excel, Access et PowerPoint).

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.