MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Économiste du développement principal - RDNG

Share |

  • Titre du poste: Économiste du développement principal - RDNG
  • Grade: PL4
  • Poste N°: 50093716
  • Référence: ADB/17/402/2
  • Date de publication: 06/09/2018
  • Date de clôture: 05/10/2018
  • Pays: Nigéria

Objectifs

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5s), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

Le complexe :

La Vice-présidence chargée « du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services » est responsable de la pertinence, de l’efficience et de l’efficacité opérationnelle des programmes opérationnels et des activités du Groupe de la Banque. Elle veillera à ce que la Banque fonctionne efficacement dans l’ensemble de ses pays membres régionaux et assurera le contrôle de la mise en œuvre complète de l’ensemble des aspects des Directions régionales de la Banque.

Le département/la division qui recrute :

Dans le Complexe Régional de Développement, d’Intégration et de Prestation de Services, la Banque compte cinq (5) Directions ayant en charge le Développement Régional, l’Intégration Régionale et la Prestation de Services, dans chaque région de l’Afrique, à savoir : l’Afrique du Nord, l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Chaque Direction régionale est dirigée par un Directeur général et est dotée de fonctions sectorielles et de capacités administratives pertinentes pour assurer une prestation rapide de services aux pays clients. Les Directions régionales fournissent aux bureaux pays de leurs régions l’orientation stratégique globale et sont chargées des opérations, du développement des activités, de la gestion des projets et de la réalisation effective globale des High 5s de la Banque, à savoir « Éclairer l’Afrique », « Nourrir l’Afrique », « Industrialiser l’Afrique », « Intégrer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique ».

La mission de la division de l’agriculture, du développement humain et social est de contribuer aux efforts de la Banque visant à réduire la pauvreté et à promouvoir le développement durable dans les pays membres régionaux, notamment : en contribuant à l’élaboration de stratégies nationales et régionales et en renforçant les connaissances sectorielles ; et en se focalisant sur le montage et l’exécution de projets/programmes pour l’approbation des opérations définies dans le cadre des priorités des High 5s.

Le Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences, au sein du Complexe agriculture, développement humain et social, pilotera la réalisation de la priorité « Amélioration de la qualité de vie des populations africaines » des High 5s et contribuera à la réalisation des autres High 5s. Le département compte deux divisions, à savoir : la division de l’éducation, du capital humain et du développement des compétences qui se focalise sur l’intensification du soutien de la Banque à l’éducation, au capital humain et à l’emploi/aux moyens de subsistance ; et la division de la santé publique, de la sécurité et de la nutrition qui se consacre principalement au renforcement des systèmes de santé et à la nutrition pour le bien-être des populations humaines. Le Département abrite également divers initiatives et fonds fiduciaires pertinents.

Le poste :

La Banque africaine de développement a adopté en mai 2016 la Stratégie dénommée « Des emplois pour les jeunes en Afrique » pour la période allant de 2016 à 2025. Cette Stratégie tient compte des priorités énoncées dans la Stratégie décennale de la Banque et des nouvelles priorités institutionnelles (High 5s). La création d’emplois productifs pour les jeunes améliorerait leurs conditions de vie et renforcerait leur implication dans la croissance et la transformation économique de l’Afrique. La Stratégie « Des emplois pour les jeunes en Afrique » a été lancée lors des Assemblées annuelles de la Banque en mai 2016 à Lusaka, en vue de démarrer son opérationnalisation. L’Economiste du développement fera partie de l’équipe chargée de la gestion quotidienne de la mise en œuvre de la Stratégie « Emplois pour les jeunes » au Bureau de la Banque au Nigeria pour :

1.  soutenir les départements sectoriels et les chefs de projets dans le cadre des opérations dans les bureaux extérieurs pour organiser un dialogue politique de haut niveau sur les jeunes et l’employabilité ;

2.  piloter la conception et la gestion des projets ayant un grand impact sur l’employabilité des jeunes et qui pourraient avoir des stratégies sous-jacentes clés pour réduire l’impact de la migration ;

3.  assurer l’échange de connaissances sur les facteurs du développement et de l’emploi des jeunes ;

4.  soutenir les gouvernements en matière de réformes et de dialogue portant sur la résolution des problèmes du chômage et de la migration des jeunes ;

5.  contribuer aux documents de stratégie par pays et aux documents de stratégie d’intégration régionale pour mettre en œuvre la vision stratégique de la Stratégie « Emplois des jeunes en Afrique » ;

6.  contribuer à la mobilisation des ressources pour des activités ciblées dans le cadre du travail de la Banque.

Fonctions et responsabilités

Avec le soutien stratégique et technique du coordonnateur de la Stratégie « Emplois des jeunes en Afrique » et sous la supervision du Directeur pays, Bureau de la Banque au Nigeria, le/la titulaire du poste assumera les fonctions suivantes :

1.  entreprendre l’évaluation des développements sociaux et macroéconomiques de la Banque, assurer le suivi des réformes structurelles et du dialogue de politique qui ont une incidence sur la création nationale et régionale d’emplois pour les jeunes et les femmes et s’employer également à traiter les questions de migration et de réfugiés ;

2.  fournir de façon spécifique des conseils dans le domaine socioéconomique et macroéconomique et en matière de réformes ; entreprendre et faciliter le dialogue de politique, en étroite coordination avec les économistes pays au Bureau de la Banque au Nigeria et dans d’autres départements de la Banque ; interagir avec les autorités nationales, le secteur privé, les groupes de réflexion locaux, les universitaires, les clients et d’autres institutions financières internationales ;

3.  fournir des contributions aux stratégies par pays et autres instruments de stratégie par pays connexes liés à la garantie d’un écosystème propice au développement de l’esprit d’entreprise, au renforcement de l’employabilité et à la création d’emplois pour les jeunes ;

4.  soutenir et développer des solutions innovantes et opportunes pour atténuer la crise de l’emploi des jeunes, y compris les problèmes de migration et de réfugiés au niveau régional, à travers l’agenda de la stratégie « Emplois pour les jeunes en Afrique » ;

5.  entreprendre des analyses problématiques du travail, du chômage, du sous-emploi et de la migration des jeunes et proposer des opérations pour relever ces défis ;

6.  apporter un appui au personnel et aux départements de la Banque pour identifier les domaines prioritaires et les projets potentiels ayant un fort impact sur les emplois ; aider à assurer l’interface de la conception des projets avec le secteur privé et contribuer à l’évaluation de l’Additionnalité et des résultats de développement connexe, conjointement avec les économistes sectoriels et fournir des contributions à la phase d’évaluation des grands projets ;

7.  organiser le « dialogue sur les emplois pour les jeunes en Afrique » aux niveaux national et régional en vue : i) d’atteindre les objectifs du dialogue de politique au niveau pays ; et ii) de piloter et de coordonner les contributions à l’étude diagnostique par pays ; et de contribuer aux améliorations des mesures des résultats nationaux et régionaux en matière d’emplois pour les jeunes ;

8.  fournir une expertise technique et identifier les possibilités de dialoguer avec le secteur privé et proposer des partenariats public-privé innovants pour la création d’emplois pour les jeunes ;

9.  superviser la rédaction des rapports économiques de la Banque, y compris les contributions pour le Nigeria aux fins de l’exercice périodique d’établissement de prévisions, des évaluations pays, des Perspectives économiques en Afrique, des documents de stratégie par pays et des produits connexes, des documents de stratégie d’intégration régionale ainsi que des notes d’information à l’intention de la Haute direction ;

10.  gérer ou piloter les projets de haute priorité sélectionnés pour le « dialogue sur les emplois pour les jeunes en Afrique », en particulier ceux ayant un impact élevé sur les emplois et ceux ayant trait aux réformes de politique à long terme ;

11.  exécuter d’autres tâches techniques et assurer la coordination, telles que requises par le coordonnateur du « dialogue sur les emplois pour les jeunes en Afrique » ou le Directeur pays.

Critères de sélection

1.  Être titulaire d’au moins un Master 2/DESS/DEA ou d’un diplôme équivalent en économie du travail, en développement économique, en administration des affaires, en finances, en sciences sociales ou dans un domaine connexe ;

2.  justifier d’au moins six (6) années d’expérience professionnelle, notamment une expérience pertinente en matière d’emplois pour les jeunes, de protection sociale, de filets de sécurité, de financement des emplois, acquise au moins en partie en Afrique, de préférence auprès d’une organisation internationale, d’un organisme public, d’un groupe de réflexion ou de tout autre environnement stratégique ;

3.  posséder de solides connaissances des questions de création d’emplois, de migration, de réformes de la bonne gouvernance et de politique économique en Afrique, avec au moins six (6) années d’expérience axée sur l’Afrique ;

4.  être capable de nouer des partenariats avec un large éventail de clients et de réaliser des résultats qui satisfont aux besoins et aux intérêts à long terme des clients au sein et à l’extérieur de la Banque ;

5.  l'expérience dans le secteur privé sera un avantage supplémentaire.

6.  être capable de gérer des exigences/priorités multiples, simultanées et changeantes dans des délais serrés et de coordonner le travail des collègues ;

7.  être orienté-résultats, responsable, proactif, auto-motivé et capable de travailler aussi bien de façon autonome qu’avec une équipe dans une diversité de contextes nationaux et culturels ;

8.  faire montre de flexibilité et de capacité à travailler dans toutes les divisions et tous les départements du Complexe « Agriculture, développement humain et social » ;

9.  être orienté-client pour comprendre et, le cas échéant, anticiper les besoins des clients, afin de veiller à ce que les clients reçoivent le meilleur service possible de la Banque ;

10.  être capable de nouer de solides relations de travail avec les collègues et de contribuer à la création d’un environnement de travail propice à l’esprit d’équipe ;

11.  justifier d’une expérience en matière de politique et de recherche pertinente par rapport aux politiques ayant trait aux emplois pour les jeunes, à la migration, à la protection sociale, aux filets de sécurité, aux petites et moyennes entreprises ;

12.  la possession d’une expérience du secteur privé, en matière de mobilisation dudit secteur, de conception et de mise en place d’opérations pour ce secteur, ainsi que de partenariats public-privé dans l’agenda de création d’emplois constituera un atout ;

13.  avoir des connaissances et de l’expérience pour comprendre les fondements analytiques, opérationnels et financiers de la crise de la migration africaine et du chômage des jeunes ;

14.  la possession d’une expérience des questions d’emploi, de migration et de formulation, de mise en œuvre, de suivi et évaluation des politiques de perfectionnement des compétences constituerait également un atout ;

15.  justifier d’une expérience avérée en matière de gestion de projets et d’une expérience démontrée en matière de gestion de projets complexes, avec des preuves ayant trait aux effets manifestes ;

16.  justifier d’une expérience démontrée en matière de gestion des priorités liées au genre et à la société civile dans l’agenda de création d’emplois ;

17.  faire preuve d’une efficacité et d’une capacité de leadership avérées à réaliser des objectifs définis dans des contextes multiculturels internationaux ;

18.  être capable de communiquer et de rédiger de manière efficace en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;

19.  savoir utiliser les applications standards de Microsoft Office (Word, Excel, Access, PowerPoint) ; la connaissance de SAP est souhaitable.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D'EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG  


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.