MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Chargé Principal de l’évaluation

Share |

  • Titre du poste: Chargé Principal de l’évaluation
  • Grade: PL4
  • Poste N°: 50051180/50083169
  • Référence: ADB/189/2
  • Date de publication: 10/11/2017
  • Date de clôture: 24/11/2017
  • Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (Top 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Conseil d’administration (BDIR) assume une fonction de contrôle et fournit des orientations stratégiques au Groupe de la Banque africaine de développement. Il est composé d’administrateurs qui sont des représentants des pays membres de la BAD. De façon spécifique, le Conseil d’administration est chargé de la conduite des opérations générales de la Banque et assume les fonctions suivantes : 1) déterminer la structure générale des services de la Banque ; 2) approuver la politique de financement et prendre des décisions concernant les prêts, les garanties, les prises de participation et les prêts de fonds octroyés par la Banque ; 3) déterminer les taux d’intérêt des prêts et les commissions de garantie ; 4) approuver le programme d’activités et le budget administratif de la Banque ; 5) préparer le travail du Conseil d’administration ; et 6) soumettre des comptes-rendus et des rapports annuels, ainsi que les budgets administratifs pour approbation par le Conseil d’administration. Le Conseil s’acquitte de ses fonctions en s’appuyant sur une série de comités permanents qui examinent et discutent des documents de politiques et de programmes et font des recommandations appropriées à l’ensemble du Conseil d’administration. Le département de l’évaluation indépendante du développement (BDEV), l’Unité de médiation et de vérification de la conformité (BCRM), le Secrétariat du Comité de sanctions et d’appels (BSAB) et le Tribunal administratif (BATR) rendent compte au Conseil d’administration.

LE DEPARTEMENT QUI RECRUTE :

La mission fondamentale de l’évaluation indépendante du développement (BDEV) de la BAD est de renforcer l’efficacité de la Banque en matière de développement dans ses pays membres régionaux à travers des évaluations indépendantes et influentes, la supervision des processus et des produits d’autoévaluation et l’implication proactive dans des activités de partenariats et de partage de connaissances sur l’évaluation. Le mandat principal de IDEV est d’entreprendre des études d’évaluation indépendante, de fournir des leçons pertinentes, d’élaborer et d’harmoniser des normes et pratiques, de soutenir le renforcement des capacités d’évaluation conjointement avec les organismes partenaires et d’attester de la validité aussi bien des processus que des résultats des activités d’autoévaluation de la BAD. En outre, IDEV collabore et échange des informations avec les départements d’évaluation des organismes bilatéraux et multilatéraux de développement et entreprend l’évaluation conjointe des projets et programmes cofinancés.

BDEV comprend trois divisions, à savoir : la Division d’infrastructure, du secteur privé et d’intégration régionale (BDEV.1), la Division de l’Agriculture, du développement humain, de la gouvernance, des évaluations institutionnelles et des opérations(BDEV.2) et la Division de la gestion des connaissances et de renforcement des capacités d’évaluation(BDEV.3). Les divisions BDEV.1 et BDEV.2 se concentrent sur la conduite d’évaluations, tandis que la division BDEV.3 se focalise, elle, sur la gestion des connaissances et le renforcement des capacités d’évaluation.

La division BDEV.2 est chargée principalement des évaluations ayant trait aux stratégies et programmes par pays, aux processus et réformes institutionnels, ainsi qu’aux interventions liées aux deux priorités du Top 5 de la Banque que sont « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines » et à la gouvernance.

LE POSTE:

Le chargé principal de l’évaluation contribue à la réalisation du programme de travail de la division, en dirigeant des évaluations relativement complexes, en supervisant les équipes d’évaluation, en assurant le mentorat et l’encadrement des collègues subalternes et en apportant un appui aux activités de gestion des programmes de travail et à celles d’assurance-qualité du département de l’évaluation indépendante du développement .

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et l’orientation du chef de la division BDEV.2, le chargé principal de l’évaluation assumera les tâches ci-après :

1. entreprendre des activités d’évaluation : concevoir, conduire et faire rapport sur les évaluations, conformément à la Politique et au Manuel d’évaluation de la Banque, ainsi qu’aux normes d’évaluation internationales (par exemple, les normes d’évaluation du Comité d’aide au développement (CAD) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et les normes de bonnes pratiques du Groupe de coopération pour l’évaluation (ECG)) ;

2. entreprendre des méta-évaluations et des méta-analyses : conduire et guider des méta-évaluations et des méta-analyses, y compris les conceptions et les méthodes (pour la recherche documentaire ainsi que la collecte et l’analyse de données et l’établissement de rapports y afférent) ;

3. assurer la gestion de la qualité de l’évaluation : contribuer à l’actualisation des normes de qualité, des processus, des outils et des capacités d’assurance-qualité de BDEV pour l’évaluation ;

4. contribuer à l’identification des enseignements tirés de la conception de l’évaluation en vue d’en faire une large diffusion pour leur utilisation dans la mise à jour du manuel d’évaluation du Département de l’évaluation indépendante du développement et pour les activités d’apprentissage du personnel ;

5. gérer les ressources humaines et financières d’une équipe d’évaluation pluridisciplinaire pour garantir la conduite d’évaluations complexes et simultanées qui sont entreprises de manière indépendante, rentable, rigoureuse et en temps opportun ;

6. promouvoir le mandat de la fonction d’évaluation et contribuer à la création d’une culture d’évaluation au sein de la Banque et dans les pays membres régionaux (PMR) ;

7. contribuer au positionnement du Département de l’évaluation indépendante du développement en tant qu’innovateur et acteur de premier plan parmi d’autres institutions multilatérales, et ce, pour maximiser l’efficacité et l’efficience de la fonction d’évaluation de la Banque ;

8. contribuer au développement d’alliances et de partenariats stratégiques avec les parties prenantes clés au sein et à l’extérieur de la Banque pour renforcer le mandat de la fonction d’évaluation et s’impliquer dans les communautés de pratique d’évaluation au sein et à l’extérieur de la Banque. Apporter des contributions de fond à ces communautés et partager les leçons tirées de l’expérience ;

9. contribuer à la préparation du programme de travail triennal glissant et du rapport annuel du Département de l’évaluation indépendante du développement ;

10. Assumer toute autre tâche qui pourrait lui être assignée.

Critères de sélection

1. être titulaire d’au moins un master ou un diplôme équivalent en économie, évaluation du développement, finances, administration des affaires, sociologie, développement, statistiques, analyse des politiques, administration publique ou dans tout autre domaine connexe du développement international ; un certificat/diplôme en évaluation du développement, en recherche axée sur le développement et/ou en planification, gestion et évaluation de programmes/projets serait un atout ;

2. justifier d’un minimum de six (6) années d’expérience en tant qu’évaluateur ou chercheur sur les questions de développement, identifiant, concevant, entreprenant, gérant et faisant rapport sur l’évaluation/les études de recherche sur le développement ;

3. posséder de vastes connaissances en méthodes d’évaluation quantitatives et/ou qualitatives ;

4. avoir de vastes connaissances des théories et de la pratique de l’évaluation, y compris l’appréciation des besoins d’évaluation, la conception et la mise en œuvre des évaluations ;

5. justifier d’une expérience opérationnelle et de terrain avérée en matière de travail dans des programmes complexes de développement ;

6. posséder des connaissances des domaines opérationnels/de politiques, des procédures et pratiques de la Banque Africaine développement ou d’autres banques multilatérales de développement et/ou d’autres organismes internationaux de développement ;

7. justifier d’une expérience opérationnelle liée en particulier aux domaines couverts par la division, par exemple, la gouvernance, et/ou les stratégies et programmes pays ; et/ou des réformes institutionnelles ;

8. justifier d’une solide expérience en matière de planification, de gestion et d’évaluation du développement acquise auprès de banques multilatérales de développement ou d’autres organismes de développement international ;

9. posséder de solides connaissances théoriques et opérationnelles des problématiques et théories du développement international en rapport en particulier avec l'Afrique ;

10. justifier d’une expérience en matière d’apport d’avis stratégiques à la Haute direction ;

11. justifier d’une expérience en matière d’encadrement et de mentorat du personnel ;

12. justifier d’une riche expérience en matière de gestion des ressources humaines et financières ;

13. justifier d’une expérience de conduite d’équipes pluridisciplinaires et de travail dans des environnements divers et multiculturels ;

14. pouvoir communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue ;

15. être capable d’utiliser les applications standard de la Suite Microsoft Office (Word, Excel, Access et PowerPoint) ; avoir des compétences dans l’utilisation d’un système intégré de gestion de documents et/ou de logiciels d’analyse quantitative et qualitative de données constitue un avantage supplémentaire.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG  

 


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.