MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Chargé(e) Supérieur(e) du Risque de Crédit Commercial (Gestion de Portefeuille & Comité du Risque de Crédit )

Share |

  • Titre du poste: Chargé(e) Supérieur(e) du Risque de Crédit Commercial (Gestion de Portefeuille & Comité du Risque de Crédit )
  • Grade: PL5
  • Poste N°: 50068823
  • Référence: ADB/17/376
  • Date de publication: 09/08/2017
  • Date de clôture: 29/08/2017

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction du Conseil d'administration, le président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, et gère les opérations et activités conformément aux accords portant création des deux entités. Le Président supervise plusieurs départements et unités, y compris le Bureau du président (PRST0) ; le Département de l'évaluation indépendante du développement (BDEV) ; le Département de l'intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC) ; l'Unité de la vérification de la conformité et médiation (BCRM) ; le Secrétariat du conseil d'appel des sanctions (BSAB) ; le Tribunal administratif (BATR) ; le Bureau de l'auditeur général (PAGL) ; la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRM) ; le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL) ; le Département de la communication et des relations extérieures (PCER) ; le Bureau de l'intégrité du personnel et de l'éthique (PETH) ; et le Bureau du secrétaire général et secrétariat général (PSEG).

LE DÉPARTEMENT/DIVISION QUI RECRUTE :

La Division du risque de crédit s'inscrit dans le mandat global du Département de la gestion des risques (PGCR) qui évalue les risques de crédit souverains et non-souverains, mesure l' impact sur la capacité de la Banque à supporter les risques et propose des techniques d'atténuation des risques. Le Département élabore des politiques et des lignes directrices, des méthodologies et des systèmes liés à l'évaluation et à la gestion des risques de crédit pour la Banque et veille à la cohérence interne de toutes les politiques et lignes directrices du risque de crédit de la Banque, y compris celles qui ont été mises en place et développées par d'autres départements. Le Département assure la surveillance et émet des rapports sur le respect des politiques de crédit.

LE POSTE :

L'objectif global de ce poste est d'assurer le fonctionnement efficace du secrétariat du Comité du risque de crédit et de surveiller les risques de crédit dans le portefeuille non-souverain, en analysant l'évolution du profil de risque et sa concentration par pays, secteur et débiteur, ainsi que l'adéquation des provisions et fonds propres nécessaires pour supporter l'exposition au risque de crédit non-souverain.

Le titulaire du poste mène, de façon proactive, des analyses prospectives du risque de crédit, y compris les simulations sur les plafonds du portefeuille non-souverain et veille à l'adéquation des provisions pour pertes de valeur des prêts en difficulté.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision générale du Chef de la division PGCR.2, le/la Chargé(e) supérieur(e) du risque de crédit commercial (gestion du portefeuille & CRC) assume les responsabilités suivantes :

1.  S'acquitter des fonctions en rapport avec les activités du Secrétariat du Comité de risque de crédit (CRC), qui formule des recommandations à l'intention des organes de surveillance des risques institutionnels de la Banque ;

2.  Faciliter le bon déroulement des activités et une communication efficace, de concert avec les parties prenantes clés du CRC ; assurer l'élaboration d'un programme glissant qui facilite la planification ;

3.   Veiller à la qualité des soumissions destinés au CRC et garantir leur conformité aux conditions d'approbation ;

4.   Bien conserver les archives relatives aux discussions, aux dérogations et aux conditions d'approbation du CRC ; assurer le suivi des questions découlant des réunions antérieures ;

5.  Produire des rapports assortis d'analyse et d'étude comparative des données sur différents sujets, comprenant notamment, sans s'y limiter, les risques élevés et les plafonds de fonds propres, ainsi que les méthodologies des provisions et des notations, tels que requis de temps à autre par le CRC ;

6.  Fournir des informations aux auditeurs internes et externes et aux agences de notation ;

7.  Assurer le suivi des risques de crédit liés au portefeuille non-souverain, en analysant l'évolution de son niveau de risque, en calculant les pertes prévues et en assurant l'adéquation des exigences en matière de provisions et de fonds propres pour supporter le risque de crédit non-souverain ;

8.  Veiller au respect des politiques et directives de gestion de risque de crédit commercial et conseiller sur la qualité du portefeuille non-souverain ;

9.  Conseiller les départements des opérations sur la bonne structuration des transactions en vue de l'atténuation des risques ;

10.  Évaluer les risques précis liés aux différentes transactions non-souveraines proposées et recommander des mesures de rehaussement du crédit et d'atténuation du risque ;

11.  Préparer des notes sur l'atténuation du risque associé à des transactions particulières et au portefeuille, en identifiant les risques liés aux différentes transactions non-souveraines et donner des conseils afin de les atténuer ;

12.  Conseiller sur les modalités et les conditions appropriées pour la fixation des coûts de transactions non-souveraines, en consultation avec les chargés d'investissement ;

13.  Contribuer à l'élaboration et à l'actualisation des termes de référence, des directives et du Règlement intérieur du CRC ; conceptualiser les idées pour la délégation d'autorité dans le cadre institutionnel et élaborer des procédures de travail renforcées ;

14.  Participer à l'élaboration et à l'actualisation des politiques et directives de gestion du risque de crédit commercial, y compris aux procédures et processus de leur mise en œuvre ;

15.  Participer à l'élaboration et à la mise à niveau des méthodologies d'identification et d'évaluation des risques de crédit commercial, et notamment des outils et systèmes appropriés d'évaluation, de suivi et de gestion ;

16.  Prendre part aux séances des comités d'examen et du Comité du Conseil sur les transactions non-souveraines ;

17.  Préparer les notes et/ou les documents techniques ou mener les études revêtant un intérêt pour la Banque sur le risque de crédit commercial et les questions connexes ;

18.  Généraliser l'évaluation du risque de crédit commercial et faire office de point focal technique pour les autres membres du personnel et à l'extérieur de la Banque.

Critères de sélection

1.  Être titulaire d’au moins un Master 2/DESS/DEA ou d’un diplôme équivalent en gestion de risque, en système bancaire international ou en économie ;

2.  Justifier d'au moins cinq (5) années d'expérience pertinente relative à l'évaluation du risque de crédit commercial et à la gestion de portefeuille et une familiarité avec le financement de projets, les prêts aux entreprises, les prêts aux institutions financières et les fonds de placement privés ;

3.  Une connaissance des normes d'adéquation des fonds propres est requise, ainsi qu'une excellente aptitude à la recherche quantitative et analytique ;

4.  Bonne connaissance des techniques de gestion du risque de crédit et des produits complexes d'atténuation de risque ;

5.  Niveau élevé de connaissances professionnelles des techniques de gestion qualitatives et quantitatives du portefeuille de crédit, des instruments de crédits structurés, des risques dérivés et de la gestion des garanties ;

6.  L'expérience dans le secteur privé sera un avantage supplémentaire.

7.  Expérience pratique de l'évaluation des risques de crédit, de la négociation et de la structuration des transactions dans les marchés émergents et en développement ;

8.  Capacité à évaluer les états financiers et les modèles financiers complexes, ainsi que les structures financières complexes ;

9.  Compétences dans la modélisation quantitative visant à évaluer l'impact du bilan sur les transactions ;

10.  Capacité à communiquer efficacement à l'écrit comme à l'oral en anglais ou en français, de préférence, avec une connaissance pratique de l'autre langue ;

11.  Maîtrise des applications courantes de la Suite Microsoft Office et la connaissance de SAP constituera un atout supplémentaire.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.