MISE EN GARDE CONTRE L’UTILISATION FRAUDULEUSE DU NOM DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) En savoir plus

Chargé(e) Supérieur(e) de l’Etablissement des Rapports

Share |

  • Titre du poste: Chargé(e) Supérieur(e) de l’Etablissement des Rapports
  • Grade: PL5
  • Poste N°: 50093650
  • Référence: ADB/17/374
  • Date de publication: 03/08/2017
  • Date de clôture: 23/08/2017
  • Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013‑2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (le Top 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence chargée du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation est au cœur de la mission de la Banque visant à développer le secteur privé, à améliorer l’infrastructure et à accélérer l’industrialisation. Les fonctions principales du complexe consistent à : i) renforcer l’environnement propice au développement du secteur privé [et du secteur financier] favorisant une croissance inclusive et un développement durable, ii) soutenir le développement d’infrastructures fiables et durables, y compris les villes et l’aménagement urbain et, iii) mettre l’accent sur les performances industrielles et commerciales en faveur de la transformation structurelle en Afrique. Le complexe s’appuie sur les connaissances, le cofinancement et les partenariats pour attirer le capital privé et travailler avec les gouvernements pour réaliser le programme de développement de la Banque.

Le département recruteur :

Le Département du développement du secteur privé de la Banque a pour rôle de promouvoir le secteur privé dans les pays membres régionaux, en s’assurant de jouer un rôle central dans la mise en place des bases de la mission de développement de la Banque, conformément à la Stratégie décennale et aux initiatives du Top 5 de la Banque.

La Division de la gestion de l’actif du portefeuille a pour mandat de mettre en œuvre la Stratégie de développement du secteur privé par un suivi et une supervision efficaces, efficients et consolidés des projets, programmes et investissements financés par la Banque par le biais de son guichet du secteur privé. Pour ce faire, la Division s’inspirera des enseignements tirés des opérations passées pour aider à améliorer la qualité des nouvelles opérations, les prêts, les investissements en actions, les garanties et autres projets.

La Division fournit une expertise, une assistance technique et des services-conseils aux unités de montage et de suivi des projets. L’objectif ultime est de maintenir la qualité du portefeuille, au niveau global, dans les limites approuvées par le Conseil tout au long de la vie du projet/du cycle d’investissement et de maximiser les résultats de développement ainsi que l’additionnalité de la Banque.

Alors que les équipes des secteurs ont la responsabilité de la gestion quotidienne de la réussite du projet/des investissements, les Chargé(e)s de la division de la gestion de l’actif du portefeuille assument la pleine responsabilité de l’investissement après le premier décaissement, afin de veiller à ce que les directions régionales et le Département sectoriel restent comptables du traitement des transactions jusqu’à la satisfaction de l’ensemble des conditions du premier décaissement. La Division de la gestion de l’actif du portefeuille fait partie de l’équipe d’évaluation des projets chargée de veiller à la diffusion des enseignements tirés et à la qualité à l’entrée.

Le poste :

L’objectif du poste est le suivant :

Le/la Chargé(e) de l’établissement des rapports a pour objectifs de s’assurer que la préparation par le département des rapports périodiques du département à la Haute direction s’effectue rapidement et dans les délais prévus, et également d’assurer la liaison avec les autres membres de l’écosystème (notamment le département de la gestion des risques, le département de l’évaluation indépendante du développement, le département de la prestation de services, de la gestion de la performance et des résultats, etc.), afin de s’assurer que leurs propres rapports périodiques sont établis en utilisant les informations de projet les plus récentes et actualisées à la disposition de la Banque. Le/la titulaire du poste assure le suivi des indicateurs de performance clés pour toutes les opérations du secteur privé et établit des rapports sur ces indicateurs de manière périodique auprès de la Haute direction, pour le suivi et le contrôle de la performance des opérations du secteur privé par rapport aux objectifs opérationnels. La section collabore avec des clients extérieurs pour assurer la conformité des rapports et le respect des normes et contribuer aux rapports des autres institutions multilatérales de développement et à la consolidation de tous les impacts sur le développement et les résultats du secteur privé.

Fonctions et responsabilités

Sous la direction et la supervision générales du/de la Chargé(e) en chef de la gestion du portefeuille, le/la Chargé(e) supérieur(e) des rapports assure les fonctions et les responsabilités suivantes :

1.  assurer la revue, en liaison avec le département juridique, des garanties du portefeuille détenues et s’assurer qu’elles sont maîtrisées et applicables en cas de besoin, en attirant l’attention du chef de division de la gestion du portefeuille et ses responsables là où la sûreté n’est pas concluante ;

2.  piloter le travail analytique du portefeuille, afin de fournir à la direction les bases nécessaires pour la prise de décisions concernant :

  i.  le niveau des créances douteuses (NPLs), l’analyse des tendances, les raisons pour lesquelles le ratio de créances douteuses (NPLs), se situe à ce niveau et recommander les mesures à prendre pour s’assurer que ce ratio demeure à un niveau acceptable ;

  ii.  examiner la consommation de capital-risque concernant la dette et les capitaux propres et faire les recommandations appropriées, en consultation avec toutes les parties prenantes pertinentes, concernant les actions proactives qui doivent être prises pour veiller à la continuité des activités, sans franchir les limites définies par la Banque en matière de capital-risque ;

  iii.  la qualité du portefeuille de prêts par rapport à la notation du risque moyen pondéré (WARR), la gestion des arriérés et les mesures prises ou à prendre pour s’assurer que la qualité du portefeuille d’actifs (aussi bien la dette que les capitaux propres) demeure dans la fourchette cible WARR de la Banque ;

3.  diriger la préparation et la soumission à la direction des rapports périodiques spécifiques de portefeuille et de projets. Ces rapports incluront, mais sans s’y limiter :

  i.  i) les rapports de portefeuille trimestriels et semestriels à soumettre à la direction sur la performance du portefeuille ;

  ii.  ii) les opérations résiliables qui n’ont pas été décaissées pendant une longue période de temps considérée comme non acceptable selon les directives de la Banque ; et

  iii.  iii) les rapports de supervision élargis permettant de tirer des enseignements des projets mis en œuvre;

4.  assurer le suivi et la revue des données quantitatives et qualitatives et analyser les performances financières et opérationnelles périodiques des transactions de financement de projets dans le portefeuille par rapport aux cibles prévues, afin d’identifier de manière proactive les problèmes qui devraient attirer l’attention de la direction du portefeuille et vérifier la cohérence avec les directives de la Banque relatives au portefeuille. 

Critères de sélection

1.  Être titulaire d’au moins un Master 2/DESS/DEA ou d’un diplôme équivalent en finances, en gestion ou en économie.

2.  Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente au sein de la Banque ou dans une institution similaire et/ou dans le conseil stratégique, le développement des entreprises et l’analyse macroéconomique.

3.  L’expérience du secteur privé serait un avantage supplémentaire.

4.  Être orienté-client et résultats, avec de solides capacités d’analyse et de communication.

5.  Avoir le sens de l’initiative et de l’innovation dans la proposition de solutions publiques/privées aux besoins des clients.

6.  Avoir une solide orientation vers le service à la clientèle, ainsi que d’excellentes aptitudes à établir des relations.

7.  Avoir l’esprit d’équipe et avoir d’excellentes capacités interpersonnelles pour gérer les relations avec les contacts internes et externes.

8.  Être capable de répondre rapidement aux situations nouvelles et d’anticiper de nouveaux problèmes.

9.  Être capable de travailler efficacement au-delà des frontières de l’organisation et d’établir des réseaux.

10.  Avoir des capacités exceptionnelles pour le financement de la gestion de projets.

11.  Avoir de solides aptitudes en analyse financière.

12.  Avoir une bonne compréhension de l’interprétation des modèles financiers.

13.  Avoir une solide capacité de rédaction.

14.  Être capable de résumer les documents stratégiques et de mettre en lumière les idées maîtresses.

15.  Démontrer une compréhension et un intérêt pour les concepts économiques, ainsi qu’une bonne connaissance des questions de développement économique internationales.

16.  Être capable de communiquer de manière efficace (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, de préférence avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.

17.       Savoir utiliser les logiciels standards de la Banque (Word, Excel, Access, PowerPoint). La connaissance de SAP est souhaitable.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

 

 


Postuler en ligne

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d'un des pays membres de la BAD.