Vous êtes ici

Foire aux Questions - Élection à la fonction de président du Groupe de la Banque

Answer

Le président est élu par le Conseil des gouverneurs de la Banque. Le Conseil des Gouverneurs est constitué des représentants des pays membres, habituellement les ministres des Finances, du Plan ou des Gouverneurs des banques centrales ou de leurs suppléants dûment désignés.

Answer

L'élection du président a lieu au cours de l’Assemblée annuelle de la Banque la plus proche de la fin du mandat du président sortant. L'actuel président est entré en fonction le 1er septembre 2015, après son élection en mai 2015. Son mandat prendra donc fin le 31 août 2020. L’élection d’un nouveau président aura donc lieu lors des Assemblées annuelles de 2020, précisément le 28 mai 2020.

Answer

Le président est élu à la majorité des suffrages exprimés, comprenant à la fois 50,01% des pouvoirs de vote de tous les pays membres de la Banque et 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres régionaux (africains).

Answer

Les pouvoirs de vote à utiliser pour l’élection sont déterminés par le Conseil d'administration sur la base des paiements au titre des souscriptions au capital dont la Banque est effectivement créditée le dernier jour ouvrable du mois qui précède immédiatement le mois au cours duquel l’élection a lieu (dans le cas d’espèce, l’élection a lieu en mai 2020).

Answer

Le Comité directeur pour l’élection du président, un organe subsidiaire du Conseil des gouverneurs, administre l’ensemble du processus électoral. Entre autres, ses missions sont les suivantes :

  1. Vérifier et publier la liste des candidats qui ont pleinement satisfait aux critères énoncés à l’article 36 de l’Accord portant création de la Banque et aux conditions de dépôt des candidatures ; et
  2. Désigner trois Gouverneurs en qualité de scrutateurs, deux (2) représentants des pays membres régionaux, et un (1) représentant des pays membres non régionaux.

Un Gouverneur ayant désigné ou parrainé un candidat ne peut pas être désigné comme scrutateur.
Les scrutateurs sont assistés par le Secrétaire général, le Conseiller juridique général et par un ou plusieurs fonctionnaires habilités à faire le décompte des suffrages exprimés.
Les tâches exactes des scrutateurs sont énoncées à l’article 5(3) des Règles de procédure pour l’élection du président.

 

Answer

Tout candidat au poste de président du Groupe de la Banque doit être :

  1. 1) Un ressortissant d’un pays membre régional
  2. 2) Une personne de la plus haute compétence dans les domaines qui concernent les activités, la gestion et l’administration de la Banque.
Answer

Tout Gouverneur d’un pays membre régional (africain) de la Banque peut désigner un ressortissant du pays qu’il/elle représente comme candidat à la fonction de président. Un Gouverneur est le représentant désigné d'un pays membre au Conseil des gouverneurs de la Banque.

Answer

Tout Gouverneur d’un pays membre régional (africain) de la Banque peut parrainer un candidat à la fonction de président.

Answer

Une candidature complète et valide est constituée comme suit :

  1. Une désignation faite sous la forme d'une lettre du Gouverneur représentant le pays du candidat ou au moyen d'un formulaire de candidature dûment rempli par le Gouverneur et adressé au Secrétaire général de la Banque. La candidature doit être accompagnée d'un curriculum vitae détaillé du candidat ; et
  2. Un Parrainage par un ou plusieurs Gouverneurs des Etats membres régionaux (africain) de la Banque sous la forme d'une lettre du Gouverneur ou au moyen d'un formulaire dûment rempli par le Gouverneur et adressé au Secrétaire général de la Banque.

Il convient également de rappeler que, aux fins de l'élection 2020, chaque candidat est tenu de présenter au Secrétaire général, pour examen par les Gouverneurs, une déclaration sur sa vision pour la Banque, dans les deux langues de travail de la Banque (anglais et français), au plus tard le 20 Mars 2020, à 17 heures.

Answer

Le Secrétaire général de la Banque est le fonctionnaire mandaté pour recevoir toutes les candidatures à la fonction de président.

Answer

Le président est élu pour un mandat fixe de 5 ans, renouvelable une seule fois.

Answer

Oui, à condition qu’il/elle :

  1. prenne un congé sans solde ou démissionne de son emploi de la Banque ; et
  2. remplisse les critères d'éligibilité énoncés dans l'Accord portant création de la Banque, en termes de compétence et de nationalité, ainsi que les conditions de candidature énoncées dans les règles de procédure pour l’élection du Président.
Answer

Le président du Conseil des gouverneurs est chargé d’annoncer comme président élu le nom du candidat qui obtient 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres ainsi que 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres régionaux (africains). Suite à cette déclaration, le président du Conseil des gouverneurs invite alors le président élu à se présenter aux Gouverneurs en qualité de Président élu de la Banque.

Answer

Oui, il est possible pour le Conseil des gouverneurs de délibérer pour décider de poursuivre ou non l’élection du président si, après cinq tours de scrutin, aucun candidat n'a obtenu 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres ainsi que 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres régionaux (africains).

Dans l'éventualité où le Conseil des gouverneurs décide d'interrompre le scrutin, il peut décider de convoquer une nouvelle réunion du Conseil des gouverneurs pour poursuivre l’élection ou de consulter le Conseil d'administration pour prendre toute autre mesure provisoire autorisée par les instruments constitutifs de la Banque.

Answer

Dans une élection à candidats multiples, si aucun candidat n’obtient 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres ainsi que 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres régionaux (Afrique) lors du premier tour de scrutin, le vote se poursuivra jusqu'à ce qu'un candidat remplisse cette exigence de la double majorité.

Dans une telle éventualité, le candidat qui reçoit le plus faible suffrage des Etats membres dans chaque scrutin précédent devra se retirer du vote à partir du deuxième tour de scrutin et de tous les autres scrutins qui suivront jusqu'à ce qu'un candidat émerge avec 50,01% des pouvoirs de votes des pays membres ainsi que 50,01% des pouvoirs de vote des pays membres régionaux (africains).

Answer

Non. Si le Conseil des gouverneurs décide d'ajourner une élection après cinq tours de scrutin, seuls les candidats qui ont participé à l'élection ajournée et qui n’avaient pas été éliminés pour faibles résultats lors d'un scrutin précédent participeront à l'élection qui sera réorganisée.