Echos de la conférence

Rédigé par Aristide Ahouassou

Mthuli Ncube, Vice-président et Économiste en chef, Banque africaine de développement

Cet événement se tient à un moment où l’Afrique connait une croissance sans précédent et est sur le point de devenir le prochain pôle de croissance. Au cours de la dernière décennie, six des dix économies ayant connu le plus fort taux de croissance au monde étaient situées en Afrique. Par ailleurs, la classe moyenne africaine s’embourgeoise, et on s’attend à ce qu’elle passe de 355 millions de personnes actuellement à 1,1 milliard d’ici 2050. Les nouvelles technologies ont permis aux pays africains de dépasser le reste du monde. Lire plus

Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Afrique : une intégration à visage humain

L’intégration régionale est cruciale pour le développement de l’Afrique. Elle doit permettre de construire des économies d’échelle et de créer une économie compétitive. Elle tient la promesse d’ouvrir de nouveaux marchés en éliminant les barrières commerciales, tout en facilitant les investissements, notamment dans les secteurs de l’eau et de l’énergie. Elle peut libérer tout le potentiel d’une main d’œuvre en plein essor. Lire plus

Alex Rugamba, Directeur du Département de l’énergie et du changement climatique, Banque africaine de développement

Compte tenu de la complexité du processus d’intégration régionale, il importe d’analyser de manière systématique le statu quo afin de définir les politiques et priorités qui permettront de renforcer la pertinence et l’efficacité de la nouvelle stratégie d’intégration régionale de la Banque. Nous sommes conscients qu’en dépit de l’engagement des gouvernements africains, des organismes régionaux et des organismes panafricains tels que la Banque africaine de développement, la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, en faveur de l’intégration, les résultats restent modestes. Lire Plus

Janvier Litsé, Directeur du Département de l’intégration régionale et du commerce du NEPAD, Banque africaine de développement

L’Afrique a atteint aujourd’hui un tournant gratifiant dans l’histoire de son développement, et l’intégration régionale est appelée à jouer un rôle capital dans la consolidation des acquis et dans la réalisation d’une transformation durable. La Banque soutient les pays africains dans leurs efforts d’intégration en consentant des investissements destinés, entre autres, à combler les retards au niveau des infrastructures, à éliminer les contraintes qui se posent au commerce et les barrières non tarifaires, ainsi qu’à soutenir un financement novateur en faveur des infrastructures et du renforcement des capacités. Des défis restent toutefois à relever, nécessitant un changement radical dans notre orientation. Lire plus

Mme Oumy Ndiaye Sarr, chargée du suivi de la surveillance multilatérale, Ministère de l’économie et des finances du Sénégal

Les entraves à la libre circulation des biens et des personnes constituent un véritable frein à l’intégration régionale. Ceci n’est pas sans impact sur le volume des échanges intra-communautaires qui restent très faibles pour pouvoir conduire à un impact sur l’accélération de l’intégration régionale.  Il faut noter aussi les questions de la gouvernance politique qui sont très déterminantes pour la mise en œuvre des accords et protocoles sur l’intégration régionale. Lire plus

African Union Commission Chairperson, Nkosazana Dlamini-Zuma

Regional Economic Communities (RECs) as building blocks of the African Union have been making progress with integration. The EAC-COMESA-SADC Tripartite will see 27 countries uniting into a free-trade area, collectively representing a positive step in terms of integration. However, the Tripartite is not moving as fast as expected and we should urge that we speed up the implementation of this agreement. ECOWAS is setting the pace on freedom of movement of peoples, with both ECOWAS and EAC recording improvements in intra-African trade. Read more

Liliane Alapini, conseiller technique à l'économie, ministère du développement de l'analyse économique et de la prospective du Bénin

Ces travaux de la Conférence économique africaine (CEA) sont édifiants et contribuent à faire prendre conscience que l’Afrique est effectivement en phase de transformation pour son intégration régionale. Le continent a accompli des progrès dans la transformation structurelle, en raison de la croissance récente. La classe moyenne en plein essor a créé de nouveaux marchés pour les biens et services. Lire plus

Issa Faye, chef de division, département de la recherche

Le processus d'intégration régionale qui a eu lieu au cours de la dernière décennie a généré un certain nombre de progrès visant non seulement à faire le diagnostic des problèmes liés à la dynamique d'intégration régionale mais aussi à y apporter des solutions. Ainsi, un certain nombre d'efforts ont été réalisés dans la conception de politiques pour accélérer le processus d'intégration régionale. Autrement dit, les problèmes de l’intégration régionale en Afrique sont connus et il existe une batterie de solutions, notamment celles relatives aux politiques. En revanche, il y a de sérieux problèmes au niveau de l'adoption et à propos de la qualité de la mise en œuvre de ces politiques. Lire plus

L’Intégration de la main-d’œuvre africaine

Si les pays africains veulent opérer la transformation structurelle et l’intégration régionale, les travailleurs et les talents africains doivent être à même de considérer les opportunités d’emploi et d’envisager le transfert de compétences entre des industries différentes et entre plusieurs pays.

Le blog l'Economiste en Chef de la BAD

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.