Handicap de l’Enfant et Education au Cameroun


Thème

Les stratégies de réduction de la pauvreté et des inégalités dans le Programme de développement pour l’après-2015 (spécifiquement les objectifs 1 and 10)


Auteurs

  • Arlette Simo Fotso

Téléchargez le papier (565 kB)


Résumé

Si majorité de la population handicapée dans le monde vie dans les pays en voie de développement, on ne sait pourtant que très peu de choses sur les conséquences du handicap dans ces régions du monde. Ce travail utilise les données DHS-MICS 2011 afin d’évaluer l’effet du handicap des enfants sur l’éducation de ces derniers au Cameroun. L’apport scientifique de ce travail réside dans le fait que les estimations des effets du handicap sont corrigées à la fois du biais d’endogénéité lié aux inobservables à travers un modèle à effets-fixes famille, et du biais de simultanéité grâce à l’utilisation du handicap de naissance. Cet effet est également évalué à la fois sur la fréquentation scolaire et sur la réussite scolaire et suivant la sévérité du handicap. Il en résulte que la différence d’éducation liée à la sévérité du handicap de l’enfant est supérieure à celle engendrée par le genre, le niveau d’éducation du parent ou même, dans une certaine mesure, le niveau de vie. Un handicap modéré de l’enfant réduit de 7% sa probabilité de fréquenter l’école tandis que le handicap sévère est source d’une réduction de jusqu’à 68% de cette même probabilité. Le handicap modéré est sans effet sur la réussite scolaire alors que le handicap sévère réduit de 3 ans en moyenne le nombre d’années d’études achevées par les enfants qui en sont porteurs et accroît de 32% la probabilité que ceux-ci accusent un retard dans leur scolarité.

Lieu de la conférence

Cité de l'Organisation de l'Unité Africaine et Hôtel du gouvernement, Kinshasa, République démocratique du Congo

Partenaires de la CEA

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.