Rapport sur la compétitivité en Afrique (RCA) 2013 - connecter durablement les marchés de l’Afrique

Rapport sur la compétitivité en Afrique

Le rapport sur la compétitivité de l’Afrique est publié conjointement depuis 6 ans – tous les deux ans - par le Forum économique mondial, la Banque africaine de développement et la Banque mondiale publient conjointement.  La Commission pour l'Afrique les a rejoint en tant que partenaire en 2011.  Des hommes et des femmes d'affaires, tout comme des chercheurs et des membres des organisations de la société civile ont pris part à l’événement.


Description de l'évènement

La Banque africaine de développement (BAD), le Forum économique mondial, et la Banque mondiale ont entrepris au cours des six dernières années la réalisation d’un programme de rédaction biennal du Rapport sur la compétitivité en Afrique (RCA). Le premier rapport RCA a été lancé en Juin 2007 lors de l’assemblée du Forum économique mondial-Afrique au Cap Town ; le second, en Juin 2009 ; et le troisième, en May 2011.

Dans le cadre du troisième rapport, la Commission Economique pour l’Afrique du Danemark a rejoint les trois organisations fondatrices en tant que partenaire pour la préparation du rapport. Le RCA 2013 arrive à un moment où une attention croissante est portée sur l’Afrique en tant que destination de prédilection pour les investissements et que l’argumentaire sur la renaissance économique de l’Afrique est au plus vif. Cet optimisme est porté par une décennie de croissance forte. Cependant, la croissance reste inégalement répartie à travers les régions et la relative courte période d’embellie n’a pas encore permis la convergence des niveaux de vie vers ceux observés dans d’autres régions en forte croissance. De manière générale, la question centrale est celle de savoir comment rendre la croissance des économies Africaines durable et inclusive. De multiples efforts sont encore nécessaires afin de diversifier les économies africaines et renforcer leur compétitivité de telle sorte qu’elles puissent absorber les 10 millions de nouveaux entrants sur le marché du travail chaque année. Dans ce contexte, ce rapport évalue l’étendue des efforts réalisés par les  économies Africaines pour poser les bases, et effectuer les investissements nécessaires à une croissance durable.

Le rapport 2013 met l’accent sur le potentiel d’intégration régionale en Afrique comme le premier jalon pour la réalisation des économies d’échelle, l’accroissement de la concurrence et le renforcement de la diversification des économies. Trois thèmes inter-reliés, indispensables pour l’amélioration de la compétitivité de l’Afrique : le commerce, l’intégration régionale et les infrastructures, ainsi que les corridors de croissance sont discutés dans ce rapport. L’objectif est d’approfondir la compréhension des avantages de l’intégration régionale et les politiques d’amélioration de l’environnement des affaires liés à la réalisation des infrastructures devant permettre la connexion des marchés africains de manière durable. Sur la base des leçons tirées des expériences, le rapport fournit des recommandations sur la manière d’adresser les principaux défis liés à la compétitivité qui sont identifiés dans ce rapport.

Durant cette session parallèle, les résultats du rapport seront discutés par les principales institutions partenaires selon le style du Forum de Davos. Ensuite, la discussion sera ouverte aux principaux participants, notamment les décideurs, la communauté des affaires et les partenaires au développement, afin de recevoir leurs contributions au débat sur les avantages liés au développement des infrastructures, la compétitivité et aux politiques d’amélioration de l’environnement des affaires susceptibles de faciliter la connexion durable des marchés Africains. Cet évènement servira également de plateforme pour des échanges d’idées et de recommandations sur les solutions potentielles à apporter pour résoudre les principaux défis à la compétitivité de l’Afrique qui sont soulignés dans ce rapport.

Infant and maternal mortality is down by a half. Life expectancy is up from 40 to 60 years. There are more children in school than at any time in recent history. Seven out of 10 Africans own a mobile phone. Absolute poverty is on the decline.

Donald Kaberuka

AfDB President

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.