Règlement des conflits et consolidation de la paix en Afrique

Modérateur :  Dr Frannie Léautier, Mkoba Private Equity Fund

Discours liminaire :  Dr. Donald Kaberuka, Président du Groupe de la BAD

Locuteurs :

  • S. E. M. Thabo Mvuyelwa Mbeki, Ancien président de la République d’Afrique du Sud
  • S. E. M. Olusegun Obasanjo, Ancien président de la République fédérale du Nigeria
  • S. E. Mme. Louise Mushikiwabo, Ministre des affaires étrangères et de la Coopération du Rwanda

Commentaires : 

  • Membres du Panel de haut niveau sur les États fragiles
  • Mme. Sarah Cliffe, Membre du Panel
  • Mme. Rakiya Omar, Membre du Panel
  • Mme. Geraldine Fraser Moleketi, Membre du Panel
  • M. Gilbert Houngbo, Membre du Panel
  • Pr. Callisto Madavo, Membre du Panel
  • Dr. Greg Mills, Membre du Panel

Rapporteur :  Mme Sunita Pitamber, Directrice, Programmes spéciaux, BAD

Description :

Le président Donald Kaberuka a mis en place le Panel de haut niveau sur les États fragiles (PHNEF). Présidé par Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, ce panel est composé de sept éminents  experts: Dame Barbara Stocking, Callisto Enias Madavo, Geraldine Fraser-Moleketi, Gilbert Fossoun Houngbo, Greg Mills, Rakiya Omar et Sarah Cliffe. Dans son rapport, intitulé Mettre fin aux conflits et consolider la paix en Afrique : Un appel à l'action, le PHNEF examine en profondeur l'expérience des pays et partenaires impliqués dans des situations de fragilité. Ce rapport arrive à point nommé, au regard de l’effet combiné des nouvelles pressions liées à l'urbanisation rapide, aux changements climatiques, au chômage des jeunes, aux inégalités et aux nouvelles découvertes de ressources naturelles. Ces différents facteurs mettent les sociétés africaines sous tension, les exposant à des risques graves. Une attention urgente doit également être portée à la transition des mouvements nationaux dans le processus d'édification de l’État et de consolidation de la paix. Cette session traitera aussi de l'urgence d'agir dès à présent, pour s’assurer que les systèmes et les politiques soient, non seulement adaptés aux conflits en cours, mais puissent aussi créer un environnement à même d’atténuer les conflits de demain, voire de les éviter totalement sur le long terme.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.