A PROPOS DE GANDHINAGAR ET AHMEDABAD


 

L’État de Gujarat recèle une incroyable diversité en raison de sa situation géographique et stratégique. Son riche patrimoine culturel, qui fait la fierté des Gujaratis, se reflète dans les arts, la musique, la littérature, les traditions religieuses, la cuisine, les foires et les festivals de chaque ville et de chaque lieu.

Gandhinagar est la capitale de l’État de Gujarat. Nommée d’après Gandhi, le père de la nation, elle se trouve à 32 km d’Ahmedabad.

Nichée en plein cœur de Gujarat, la ville d’Ahmedabad est surtout connue pour son esprit d’entreprise. Métropole pleine d’animation avec ses instituts réputés et son économique en croissance rapide, Ahmedabad est aussi profondément ancrée dans la tradition. La ville est connue pour son association avec Mahatma Gandhi et abrite certains des joyaux de l’architecture islamique médiévale du pays. Héritage fascinant du Sultanat de Gujarat, le complexe de Sarkhej Roza, situé tout juste à la périphérie de la ville, est un lieu de retraite idyllique. Pour les amateurs d’excursion dans la nature, Nal Sarovar est une vaste zone humide qui attire des milliers d’oiseaux migrateurs en hiver. Dans le district voisin de Gandhinagar se trouvent Gandhinagar, la capitale de l’État, et Adalaj, exemple typique des puits enchanteurs de Gujarat.

Climat

Ahmedabad jouit d’un climat chaud et semi-aride. Elle connaît trois saisons principales : l’été, la mousson et l’hiver. Hors de la mousson, le climat est extrêmement sec. Il fait chaud de mars à juin ; la température moyenne maximum en été est de 43 °C (109 °F), et la température moyenne minimum est de 24 °C (75 °F). De novembre à février, la moyenne maximale est de 30 °C (86 °F), la moyenne minimale est de 13 °C (55 °F), et le climat est extrêmement sec. Les vents froids du nord rafraîchissent légèrement les températures en janvier. La mousson du sud-ouest apporte un climat humide de la mi-juin à la mi-septembre.

Alimentation électrique

Le courant électrique alternatif utilisé sur toute l’étendue du territoire indien est de 230 V, 50 Hz (norme indienne continentale). Les prises murales sont compatibles avec les autres prises continentales indiennes et la plupart des hôtels sont équipés pour différents types de prises.

Monnaie, change, banque, cartes de crédit et GAB

La monnaie officielle du pays est la roupie indienne (INR). Des informations sur le taux de change peuvent être obtenues sur les sites ci-après :

En novembre 2016, le gouvernement indien a retiré de la circulation les anciens billets de 500 1 000 roupies. Les consignes données par le Département indien des changes à ce sujet peuvent être consultées sur le site ci-dessous.

Les participants sont invités à visiter régulièrement cette page, dans la mesure où ces informations seront mises à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation et en cas de besoin.

Pour de plus amples information sur le change, voir le site http://dor.gov.in/fem.

La plupart des banques sont ouvertes du lundi au samedi (excepté les 2e et 4e samedis du mois) de 10h30 à 15h00. Presque toutes les banques disposent de guichets automatiques (GAB). Présentes à travers la ville, elles acceptent toutes les grandes cartes de crédit/débit internationale, comme American Express, MasterCard et Visa. Si la plupart des magasins acceptent ces cartes de crédit/débit, il n’est pas rare de voir des magasins et restaurants qui ne les acceptent pas. Si vous comptez régler par carte de crédit/débit, il vaut mieux vous assurer que la carte est acceptée avant d’effectuer l’achat. Il est également recommandé de vérifier auprès de votre banque avant le voyage si votre carte bancaire est valable en Inde.

Des bureaux de change sont situés aux aéroports, dans les hôtels et aux marchés. Les principales devises aisément changées sont la livre sterling, le dollar des États-Unis et l’euro. Il y a lieu de noter que le bureau de change ou la banque peut percevoir une commission sur la transaction. Vous devez présenter votre passeport international pour changer des devises.

Numéros d’urgence

En fonction de l’urgence, vous pouvez appeler les numéros suivants :

108 – Urgence générale
100 – Police
101 – Pompiers
102 – Ambulance
197 – Renseignements généraux
1091 – Femmes en détresse

Fumer

Il est interdit de fumer dans les lieux publics en Inde. Certains bars, restaurants, salles de cinéma, musées et autres lieux publics disposent d’endroits prévus pour fumer.

Alcool

Dans l’État de Gujarat, l’alcool est prohibé ; sa consommation est réglementée et soumise à une autorisation du gouvernement. Les passagers arrivant par des vols internationaux peuvent demander une autorisation à la boutique hors taxe dans le hall d’arrivée et acheter de l’alcool dans le magasin. La consommation de cet alcool est uniquement permise dans l’intimité de la chambre d’hôtel du bénéficiaire de l’autorisation. Il est à noter que les hôtels demanderont cette autorisation si de l’alcool est trouvé dans les bagages d’un participant.

Télécommunications

Des services téléphoniques internationaux permettant une communication directe entre l’Inde et d’autres pays sont disponibles. Les délégués pourront utiliser à leurs frais les services de téléphonie et de fax dans les hôtels. L’internet sans fil sera disponible gratuitement au Centre de conférence, tandis qu’il sera gratuit ou payant dans les hôtels selon les conditions liées à la chambre retenue.

Les participants souhaitant utiliser les réseaux de téléphonie mobile locaux durant leur séjour en Inde pourront acheter des cartes SIM au Centre de conférence. Le vendeur pourra exiger de un formulaire de demande, 2 photos passeport en couleur, des photocopies de la page du passeport international contenant les informations sur la personne, le visa d’entrée en Inde, la preuve de l’adresse du participant dans son pays de résidence (passeport, permis de conduire ou toute autre document délivré par l’État) ainsi que la preuve du lieu où séjourne l’intéressé en Inde.

« Ce que l’Afrique fait pour l’agriculture n’est pas seulement important pour elle, mais façonnera l’avenir de l’alimentation dans le monde. » – Akinwumi Adesina, Président de la BAD