RECOMMANDATIONS DE SANTÉ AUX VOYAGEURS SE RENDANT EN INDE


L’Inde est réputée comme étant une destination mondiale pour le tourisme médical et de santé. Les autorités indiennes assurent que tous les participants aux Assemblées annuelles auront accès à un excellent système de soins de santé. Pour plus d’informations sur la santé, consulter le site http://mohfw.gov.in/index.php.

Pour guider les préparatifs du voyage, un résumé des conseils de santé est présenté ci-après.

En règle générale avant tout voyage, vous devez :

  • obtenir un carnet de vaccinations internationales et vous assurer que vos vaccinations sont à jour ;
  • vous rendre chez votre médecin au moins 4 semaines avant votre voyage pour recueillir des conseils sur les vaccins requis, la santé et la sécurité en rapport avec le voyage. Cela est particulièrement indiqué lorsque vous suivez un traitement continu, afin de déterminer ce qu’il vous faudra selon votre état de santé, votre destination et les activités prévues à destination.

Maladies à prévention vaccinale

D’une manière générale, les vaccins repris ci-dessous sont recommandés pour tous les adultes, même ceux qui ne voyagent pas fréquemment. Un voyageur non vacciné présente plus de risques d’attraper des maladies dangereuses et susceptibles d’entraîner la mort. Veuillez vous rendre chez votre prestataire de soins de santé pour mettre à jour vos vaccins.

Vaccins

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour les voyageurs provenant de pays où la fièvre jaune est endémique, en particulier en Afrique de l’Ouest, en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Il est recommandé de se faire vacciner au moins dix (10) jours avant le voyage vers l’Inde. Les voyageurs doivent fournir la preuve de leur vaccination aux agents de l’immigration au poste d’entrée ou se présenter devant les autorités sanitaires portuaires. Tout voyageur se trouvant dans l’incapacité de montrer la preuve (l’original) de la vaccination en cours de validité contre la fièvre jaune à l’aéroport international risque d’être placé en quarantaine, conformément à la réglementation indienne. Les voyageurs en provenance de pays où la fièvre jaune n’est pas endémique peuvent transiter par des pays exigeant la vaccination contre la fièvre jaune. Aussi est-il recommandé à tous les participants d’avoir une vaccination à jour contre la fièvre jaune.

Autres vaccins utiles, suivant le risque de chacun

  • Vaccin contre la méningite : Ce vaccin comporte quatre souches – A+C+Y+W123 – et sa protection dure trois ans. L’exposition se produit par inhalation de bactéries présentes dans de minuscules gouttelettes produites lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue dans l’air.
  • Vaccin contre l’hépatite A : L’exposition à l’hépatite A peut se produire par ingestion d’aliments ou d’eau contaminés. Une seule dose de vaccin contre l’hépatite A offre une protection de six mois, tandis qu’une série de deux doses assure une protection plus longue, de près de 10 ans.
  • Vaccin contre l’hépatite B : L’exposition se produit par contact avec du sang ou des fluides corporels et/ou des matériels contaminés ou par des rapports sexuels non protégés. Une seule dose de vaccin contre l’hépatite B assure une protection de six mois. Pour une protection de 10 ans, toutefois, il faut trois doses mensuelles.
  • Vaccin contre la fièvre typhoïde : L’exposition à la typhoïde peut se produire par ingestion d’aliments ou d’eau contaminés. Le vaccin est valable pendant trois ans.
  • Vaccin antitétanique : Valable pour cinq ans, le vaccin antitétanique est indiqué lorsqu’une personne est engagée dans des activités risquant d’occasionner des coupures ou des blessures ouvertes, comme les chutes ou les accidents automobiles (ou autres).
  • Vaccin antirabique : L’exposition à la rage peut se produire suite à des morsures lors d’activités de plein air, telles que le cyclisme, le camping ou les randonnées, mettant une personne au contact de mammifères capables de mordre, comme les chats, les chiens et autres carnivores. Si l’on présente un risque de morsure/égratignure par des animaux, une vaccination préventive doit être administrée en trois doses, les jours 0, 7 et 21. Une vaccination de rappel est indiquée pour des sujets faisant partie du groupe à risque fréquent, dont un échantillon de sérum sanguin devrait être testé tous les 2 ans pour des anticorps antirabiques. Si le titrage sérique n’assure pas une neutralisation complète avec une dilution de sérum de 1/5, le sujet devrait recevoir une seule dose de rappel du vaccin. Les voyageurs internationaux tombent sous la catégorie de risque peu fréquent et n’ont pas besoin de rappel préventif de routine après la première vaccination à titre préventif. Si vous n’avez pas reçu de vaccin suite à des allergies ou d’autres contre-indications, veillez à vous munir d’une lettre d’explication de votre médecin chaque fois que vous voyagez.

Autres informations sur la santé en Inde

  • L’Inde dispose d’un système de soins de santé bien développé, surtout dans les grandes villes.
  • Les maladies véhiculées par les moustiques – fièvre de dengue, chikungunya et paludisme – surviennent en été et durant la mousson. Veiller à prendre des précautions et éviter de se faire piquer par les moustiques.
  • Si vous voyagez à partir d’une zone exempte de paludisme, il est recommandé de suivre l’un des traitements prophylactiques suivants contre le paludisme : atovaquone et proguanil (Malarone® et génériques) ; doxycycline (plusieurs marques et génériques) ; ou méfloquine (Lariam® et génériques). Il est conseillé d’appliquer un répulsif dès la tombée de la nuit lorsqu’on se trouve à l’extérieur et, si possible, de dormir sous une moustiquaire imprégnée.
  • Consulter votre prestataire de soins de santé pour des conseils spécifiques sur le traitement à suivre selon les disponibilités dans le pays où vous résidez et votre état de santé. Observer rigoureusement le traitement prophylactique recommandé par votre prestataire de soins.
  • Lors de la dernière épidémie de la maladie à virus Ebola, l’Inde n’a connu aucun cas d’Ebola et est exempte de la maladie. Toutefois, les voyageurs qui s’y rendent à partir de pays touchés par Ebola sont invités à signaler au point d’entrée toute infection passée éventuelle (y compris le traitement suivi), afin que des mesures sanitaires appropriées soient prises.
  • Il est également recommandé aux délégués de prendre toutes les précautions utiles contre la grippe saisonnière. Pour de plus amples informations et conseils, veuillez consulter le site web National Travel Health Network and Centre (NaTHNaC) et prendre contact avec votre prestataire de soins de santé avant le voyage.
  • Précautions ayant trait aux aliments et à l’eau : Les voyageurs courent un faible risque d’attraper la diarrhée dans un pays. Il est recommandé de ne boire que de l’eau en bouteille, surtout lors de voyages de courte durée. Veiller à se laver les mains avec du savon avant de manger ou utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool.
  • L’eau de robinet en Inde n’est pas potable. Boire de l’eau bouillie ou en bouteille, ou des boissons gazeuses, tant que le sceau est intact.
  • L’ouverture d’une boisson gazeuse devrait faire apparaître des bulles, qui montrent que le produit a été transformé. Il arrive que des bouteilles soient récupérées, remplies d’eau de robinet et revendues, et ces produits sont impropres à la consommation.
  • Éviter les glaçons parce qu’ils peuvent avoir été formés en utilisant de l’eau insalubre. Ne pas ouvrir la bouche sous la douche.
  • Ne pas acheter de boissons non scellées ni de glace fabriquée par des vendeurs de rue. Elles peuvent contenir de l’eau de robinet non traitée et le matériel utilisé peut ne pas avoir été nettoyé correctement. Le café et le thé préparés avec de l’eau bouillante sont propres à la consommation, tout comme la bière et le vin. Il vaut mieux utiliser du lait traité à très haute température (UHT) ou du lait en boîte pasteurisé.
  • Laver ou désinfecter les mains avant de manger. Toujours choisir des aliments frais qui ont été entièrement cuits et sont servis chauds, dans la mesure où la plupart des bactéries ne survivent pas à la chaleur. La viande et le poisson doivent être « bien cuits ».
  • Éviter les aliments crus, les fruits de mer, les fruits pelés au préalable et les salades vendues en plein air dans la rue. Les fruits que vous lavez et pelez vous-mêmes se prêtent à la consommation. Éviter les vendeurs de rue et les aliments du marché, parce que les normes d’hygiène peuvent laisser à désirer et la nourriture peut ne pas être fraîche.
  • Bien que la nourriture servie dans les grands hôtels internationaux ne présente généralement pas de danger, il convient de suivre les règles de base évoquées plus haut. En tout état de cause, les restaurants plus fréquentés sont plus indiqués, ayant plus de chances de servir de la nourriture fraîche.

Services d’urgence

Tous les hôpitaux publics et privés disposent de services d’urgence. Des fournisseurs de services d’ambulance privés et publics sont disponibles 24 heures sur 24.

Les numéros nationaux à appeler en cas d’urgence sont : 108 pour la Santé, 100 pour la Police et 101 pour les Pompiers. Ces numéros sont accessibles chez tous les opérateurs téléphoniques.

  • Hôpital désigné :  Civil Hospital Asarva Ahmedabad
  • Bureau de liaison désigné :  Dr. Dinkar Raval, Directeur adjoint (Épidémies)

                                        Commissariat à la santé, à l’éducation et à la recherche médicales
                                        Block – 5/3, Dr. Jivraj Mehta Bhavan, Gandhinagar, Gujarat
                                        Portable : 09909966905
                                        Courriel : dr.dinkar@hotmail.com

Assurance médicale

Il est conseillé aux voyageurs d’utiliser une assurance voyage médicale internationale pour leurs besoins médicaux en Inde. Quelques hôpitaux publics et privés acceptent la plupart des couvertures d’assurance internationale. En outre, il est vivement recommandé aux participants de se munir des coordonnées directes de leur assureur voyage, au cas où ils seraient envoyés dans une structure médicale pour traitement.

Autres articles à emporter en voyage

  • Médicaments délivrés sur ordonnance que vous prenez tous les jours. S’assurer d’avoir une quantité suffisante pour toute la durée du voyage ainsi que l’ordonnance du médecin. Laisser les médicaments dans leur flacon d’origine et les avoir toujours dans votre bagage à main, les médicaments placés sous contrôle devant être accompagnés des documents pertinents pour servir de preuve aux douanes et devant les autorités sanitaires portuaires. Suivre les directives de sécurité si les médicaments sont liquides.
  • De petites quantités de médicaments en vente libre pour de légères indispositions telles que les douleurs ou des cas bénins d’intoxication alimentaire.

À votre retour chez vous

À votre retour, poursuivre le traitement prophylactique contre le paludisme prescrit par votre médecin, car la plupart de ces médicaments doivent être pris pendant au moins une semaine après avoir quitté l’Inde. Si vous ne vous sentez pas bien, vous devriez aller voir immédiatement votre médecin et signaler que vous êtes récemment rentré de voyage. Informer également votre médecin si vous avez été mordu ou égratigné par un animal ou si vous avez eu une blessure ouverte durant le voyage.

Informations complémentaires

De plus amples informations sur la santé peuvent être obtenues sur ce site : http://mohfw.gov.in/index.php 

International SOS- PRE-TRAVEL HEALTH ADVICE : https://www.internationalsos.com/ 

  • Cliquer sur le deuxième onglet à partir de la gauche en haut de la page : Member Log in
  • Saisir le nom d’utilisateur suivant : 22BCMA000007
  • Ensuite, sur le premier menu à gauche de la page suivante, sélectionner le pays : INDIA

Naviguer à travers les différentes options de conseil disponibles, y compris medical, travel, security, etc.  https://wwwnc.cdc.gov/travel/destinations/traveler/none/india

« Ce que l’Afrique fait pour l’agriculture n’est pas seulement important pour elle, mais façonnera l’avenir de l’alimentation dans le monde. » – Akinwumi Adesina, Président de la BAD