Nous vivons dans un monde interconnecté et complexe, dans un continent qui connait d’importants défis économiques, sociaux et environnementaux. Au nombre des défis environnementaux les plus importants auxquels fait face l’Afrique, figure en bonne place la question du changement climatique. En Afrique, le changement climatique compromet les importants gains de développement obtenus au cours des dernières décennies. Le changement climatique menace aussi la croissance et le développement futurs du continent.

Cependant, l’espoir n’est pas totalement perdu. D’année en année, notre compréhension du changement climatique s’améliore, nous assistons à une convergence de la gouvernance mondiale de ce défi climatique, et les pays fournissent d’énormes efforts pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter à ce climat qui change.

Ce blog vise à sonner l’alarme sur les menaces et opportunités que présente le changement climatique, ainsi que sur les questions de gouvernance de cet enjeu global.

Avertissement: Les opinions exprimées dans les articles de ce blog sont celles des auteurs et ne devraient en aucun cas être attribuées à la Banque africaine de développement (BAD).

09janv.2018

Lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts en Afrique : les financements climatiques concessionnels peuvent encourager le secteur privé à s’investir

Depuis quelques années, je croise souvent des collègues chargés de dossiers d’investissement qui voient dans les financements climatiques concessionnels de simples instruments de cofinancement à même de combler rapidement et efficacement un déficit de financement dans un projet donné. Ils ne comprennent pas que si ces financements sont structurés de façon aussi simple, il n’est pas possible de tirer pleinement parti de la concessionnalité comme moyen de stimuler l’investissement privé dans les secteurs sous-investis.


03nov.2017

Fonds vert pour le climat + Fonds d’investissement climatiques = Architecture de la finance mondiale

En 2008, l’urgence d’un appui mondial en faveur d’un développement éco-intelligent étant devenue des plus flagrantes, les pays donateurs et bénéficiaires ont recouru aux banques multilatérales de développement pour établir les Fonds d’investissement climatiques (FIC), en tant que mécanisme financier provisoire qui puisse offrir une source de financements climatiques, en attendant que soit mis en œuvre le nouveau fonds multilatéral de financement climatique, instauré sous l’égide de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).


You are currently offline. Some pages or content may fail to load.