Comment la gestion des déchets peut mener à la croissance verte

07juin2018
Share |

Par Maria Leonor Vales

En Afrique, la gestion des déchets solides est un défi majeur pour le développement, car elle a de graves incidences sur la qualité de l’environnement, la santé publique, la pêche, l’agriculture et le développement durable. Aujourd’hui, la plupart des pays africains manquent des ressources, des infrastructures, des compétences et de l’expertise nécessaires pour s’attaquer au volume et à la complexité des déchets solides qu’ils produisent. Actuellement, 19 des 50 plus grandes décharges du monde se trouvent en Afrique. La forte croissance démographique, le taux d’urbanisation et les nouveaux modes de consommation vont amplifier la production de déchets, qui devrait dépasser les 160 millions de tonnes d’ici à 2025.

Or, les déchets solides pourraient, a contrario, se muer en un moteur de croissance verte. En effet, le recyclage, l’emploi et les produits innovants pourraient créer de nouvelles chaînes de valeur tout en s’attaquant aux enjeux sociaux et environnementaux. Parmi les tendances récentes en matière de gestion des déchets solides dans les pays en développement, figure ce qui suit.

Reconnaître le rôle et la valeur des collecteurs de déchets du secteur informel

Selon l’Organisation internationale du travail, 15 à 20 millions de personnes travaillent dans le monde comme collecteurs informels de déchets, et seuls 4 millions sont employées dans le secteur. Pour entériner la transition vers une économie plus verte et mettre en œuvre un système de gestion durable des déchets, il va falloir que les travailleurs, les exploitants et les entreprises respectent les directives en matière de sécurité, de santé et d’environnement, et qu’ils soient reconnus comme partie prenante d’un système économique de gestion des déchets. En travaillant directement avec les récupérateurs de déchets, les entreprises (de recyclage) pourraient obtenir des taux de recyclage plus élevés et un approvisionnement garanti en matières premières. Les collecteurs de déchets pourraient bénéficier d’un revenu plus élevé et plus stable, ainsi que d’un accès aux mesures de sécurité et à l’assurance maladie. En Argentine, l’intégration de microentreprises et de coopératives de recyclage informel des déchets dans le système municipal de gestion des déchets solides a permis de créer des moyens de subsistance pour les plus déshérités des villes.

Promouvoir les partenariats public-privé dans la gestion municipale des déchets solides

Les municipalités sont généralement responsables des services de gestion des déchets solides, mais le secteur privé y est impliqué depuis longtemps via la sous-traitance. La législation, les politiques de gestion durable des déchets et une approche adéquate peuvent créer des partenariats public-privé fructueux. Les tendances récentes en matière de PPP pour la gestion des déchets impliquent le secteur privé dans les projets de traitement et d’élimination, pour introduire l’innovation technique dans les projets de gestion des décharges, de recyclage et de production d’énergie à partir des déchets.

Encourager l’entrepreneuriat vert dans le secteur des déchets

Pour qu’advienne le développement vert en Afrique, il faut des entrepreneurs, car la transformation économique et la croissance verte dépendent de la mise en œuvre de nouvelles idées, de la création de nouveaux modèles d’affaires et de la promotion de l’innovation. Pour accroître un recyclage et une réutilisation des déchets qui soient novateurs, les gouvernements et les partenaires au développement doivent privilégier le soutien au développement des petites entreprises qui s’attaquent aux effets de plus en plus négatifs des déchets. À titre d’exemple, l’Organisation internationale du travail a réussi à mettre en œuvre un programme conjoint qui promeut l’entrepreneuriat vert chez les jeunes au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie.

Maria Leonor Vales  est consultante auprès de l’Unité de coordination des Fonds d’investissement climatiques de la Banque africaine de développement. Elle est responsable  du soutien à la gestion globale des FIC, dont  le portefeuille et le suivi de la mise en oeuvre des projets et des programmes. D’origine portugaise, Leonor Vales possède une expérience en économie du développement.


Commentaires

Chidi Nzeadibe - Nigeria 01/11/2018 08:42
Hello Maria, thanks for your informative write up. I believe that the contribution of the informal sector in municipal solid waste management should not be discountenanced in urban development and environmental policy. I'm willing to share my experience of working with waste pickers in Nigeria with the AfDB. You can see details of my previous work here:https://scholar.google.com/citations?hl=en&view_op=list_works&gmla=AJsN-F70wqJRK4IXltQIPkPfhyTaV8Nuj2fccYN2RjrAHXTe_RdK0IAJkVS20y6M_Z0u5dyv7UVLCNBpJfJY81iFkkaPBdURVHVY5CjQh7haaENpm8trEXQ&user=Jfs1ne0AAAAJ
Mariah Kizza - Uganda 16/10/2018 06:37
Your analysis explains well the economic benefit of Waste. One of the recommendations from the Value chain analysis on municipal solid waste management is to create Waste banks to strengthen and expand the existing supply chain for recycled materials by creating collection points in more remote areas, thus reducing transport time and costs for both waste pickers and itinerant waste brokers.
Muhammed JIMOH - Côte d’Ivoire 28/07/2018 07:05
This insightful write-up coincidentally resumes and reflects my thougths on waste management in Africa. I am currently working on a dynamic and ambitious project on waste management with many dimensions : waste sorting-out/collection, recycling, environmental sanitation and protection, poverty alleviation...
While I personally look forward to having more updates on the subject matter, I am absolutely willing to share information and experience.
All stakeholders (governments, organizations, companies, waste producers and pickers,...) must work hand in hand to make it sustainable!
Oyewale Abioye - Nigeria 27/07/2018 07:34
This is a very informative article.

What are the channel to get support from AfDB to execute projects on waste recycling?

I am currently with a group of 5 young Nigerians carrying out an Economic Empowerment project tagged " Recycle for Benefit". This project is being supported by US Embassy in Lagos. At the expiration of this support (by 2019), we intend to scale the initiative to other areas in Lagos State and other coastal communities (states) in Nigeria.

Currently, we plan to lift 50 youth and women out of poverty in Majidun coastal community of Ikorodu, an overcrowded coastal community that depends on the ocean for their livelihood. We do this by creating multiple streams of incomes for them through the sale of products gotten from upcycling and downcycling of plastic products. While empowering them with knowledge on the need to keep the ocean clean and providing them with the necessary skills to develop eco-friendly products for a sustainable environment.

We are in line with the SDG goal 11 as we make cities inclusive, safe, resilient and sustainable and SDG 14 as we work to conserve and sustainably use the oceans seas and marine resources
FRANCK MARCELIN EKOUM - Cameroon 24/07/2018 07:25
Au Cameroun, l'entreprise prestataire en charge de la collecte des déchets fait du mieux qu'elle peut mais elle ne reçoit pas un grand soutien de l'État. Dans plusieurs grandes métropoles camerounaises, on retrouve les déchets d'ordures ménagers un peu partout. Moi je pense que la communication sur la gestion des déchets est un vrai défi, la population devrait être formé et informé régulièrement dessus.
Olasunkanmi Mercy - Côte d’Ivoire 19/07/2018 09:17
I believe in youth Empowerment program, yet ,it seems there is a misconception when talking about this.
Kouamé kouman KOBENAN - Côte d’Ivoire 16/07/2018 13:26
Une politique de gestion efficace des déchets produits dans nos cités s'avère être un moyen sûr pour éviter les pollutions environnementales et des ressources en eau. Ce ci reste la base d'un développement durable dans tous les domaine qui permettra de léguer aux générations futures un mieux être. Elle permettra aussi de préserver les différentes ressources des notre planète.
CIZA Philbert - Rwanda 09/07/2018 09:19
Waste management in Africa Still a big challenge. The main root of the problem is not linked to financial issue but the mindset of us African. Let organize and sensitize our community so we should get tangible results. AfDB should now support the actions already owned by communities.
Meless Yves Lathro - Côte d’Ivoire 06/07/2018 07:47
Very good analysis, because the management of solid waste is neglected in Sub-saharan Africa; while good management creates jobs, wealth, and safeguards environment and the health of the population.
Thank you !
Wamola Mwangwa - Tanzania 04/07/2018 02:30
I am from Mbeya,Tanzania.Currently the daily generation of Municipal Solid waste at our city is around 250 tons at 60% collection rate.
Our analysis shows that the waste contains about 60% organic waste which may be used as good source of energy through biomass of gasification.
We are current looking for financial assistance to develop a design of the model that will involve recycling of these waste to produce the electricity energy under PPA. Hope AfDB may have say on this.
Brice Adou - Côte d’Ivoire 03/07/2018 20:21
Very interesting subject. A means for policymakers and entrepreneurs to accelerate our continent transformation. Innovative projects are welcomed because most of the Africa big cities suffer from solid waste and poor people. In practice I suggest to call for projects in order to pick the most feasible and associate young people from rural area.
Very good subject and article.
Suunen Atsuwe - Nigeria 03/07/2018 20:16
We are implementing a project Beat Plastic Pollution Challenge were we facilitate pupils and community members to collect plastics, we pick them up and recycle them
How can AFDB support such ventures to scale it up to more communities? BPP challenge has got alot of buy in from these communities but we have limited resources to meet up with the demand
William Mukulubungo - Zambia 03/07/2018 20:11
Initiative are there but lack funding to be carried out as waste management need huge investment if private sector are to tap in.
*
*
* CAPTCHA
*
 
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.