L’Afrique a enregistré une forte croissance cette dernière décennie. Une nouvelle dynamique économique a été créée. Le continent a su atténuer les effets de la crise financière et sa croissance économique a rebondi. Mais une croissance globale économique ne suffit pas. Les politiques pour réduire les inégalités et promouvoir l’inclusion sont désormais plus que nécessaires. Il est impératif de mettre plus l’accent sur ce que les gens veulent: un travail décent, un salaire adéquat, l’accès aux services de base, plus de démocratie et des gouvernements responsables. L’objectif pour l’Afrique et son peuple est d’être un pôle de croissance dans les décennies à venir. Lire plus

13août2014

Can Africa’s extreme poverty be eliminated by 2030?

With the year 2015 – the MDG finishing line – approaching, post-2015 goals as they impact Africa need to be firmed. The goal of ending extreme poverty remains paramount. In this context, extreme poverty means living on a less than $1.25 a day (PPP, 2005 prices). Given the continent’s potential and the track record, the extreme poverty reduction agenda beyond the MDGs should focus on building prosperous and resilient Africa. This can be achieved with strong, sustained and inclusive growth.


11juin2014

Politiques d’assouplissement quantitatif : quel impact sur l’Afrique et ses marchés financiers ?

Les flux de capitaux privés en direction des marchés émergents bénéficient d’un environnement mondial globalement favorable, en particulier de l'amélioration des perspectives mondiales et de la forte croissance prévue en Afrique. Au moment où la Réserve fédérale américaine amorce un changement de sa politique monétaire, passant de mesures d’assouplissement quantitatif à une politique plus restrictive, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon devraient toutes deux opter pour une nouvelle politique d’assouplissement monétaire. Ainsi, les flux de capitaux privés en direction des pays émergents et des « marchés frontières » devraient être plus élevés qu'au début 2014.


08avril2014

Inégalités, croissance et pauvreté dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA)

La vague de protestations et de troubles, qui a balayé la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) depuis 2011, a continué sous des formes différentes. En plus d’exiger une plus grande inclusion économique et politique, les manifestations sont nées, pour beaucoup, du refus de tolérer plus longtemps les inégalités socio-économiques que perpétuaient les “élites” longtemps restées au pouvoir. Nombreux sont les pays aujourd'hui, où la question des inégalités se pose désormais à l’avant-plan du discours national et international, dans la perspective de trouver des solutions.


12févr.2014

L’impact de la politique d’assouplissement quantitatif aux États-Unis, au Japon, au Royaume-Uni et en Europe

Dans un récent ouvrage que j’ai rédigé conjointement avec le Prof. Kjell Hausken intitulé « Quantitatif Easing and Its Impact in the US, Japan, the UK and Europe » (L’assouplissement quantitatif et son incidence aux États-Unis, au Japon, au Royaume-Uni et en Europe), nous analysons de façon empirique les effets de l’assouplissement quantitatif sur les taux d’intérêt et l’économie des États-Unis, du Japon, du Royaume-Uni et de l’Europe.


20déc.2013

Combien coûte la fragilité à l’Afrique ?

La fragilité de l'État, outre les conflits violents, menacent grandement la sécurité régionale et mondiale. La plupart des conflits armés contemporains ont lieu au sein même des pays, et la majorité des victimes sont des civils. Or, conflits et fragilité de l’Etat entravent les efforts déployés pour réduire la pauvreté, alors même que prévenir les conflits par le développement s’avère moins coûteux que gérer les conséquences d’une guerre.


You are currently offline. Some pages or content may fail to load.